Un point à éclaircir : la bataille autour du premier SOS envoyé…

Pour beaucoup, le premier SOS envoyé l’a été par l’opérateur radio du Titanic en train de couler. 22h25 (heure de New York) le 14 avril 1912 envoi code CQD 6 fois.

Il faut dire qu’en 1912 le code CQD (« come quick, distress » (« venez vite, détresse ») a été remplacé par le code SOS depuis la conférence internationale de Berlin de 1906 et ratifié en 1908. Mais les marins anglais utilisaient encore le code CQD en 1912. Or le Titanic était un navire anglais.

SOS veut dire selon l’interprétation des uns ou des autres SecOurS mais ça ne fonctionne qu’en français, ou alors Save Our Souls (« sauvez nos âmes »), Save Our Ship (« sauvez notre navire ») ou encore Send out Succour (« envoyez des secours »).

Mais quoiqu’il en soit d’aucuns insistent sur le fait que le 1er SOS de l’histoire a été envoyé le 11 aout 1909 par l’opérateur radio T.D. Haubner du paquebot américain SS Arapahoe car le navire avait perdu une hélice près du cap Hatteras en Caroline du nord. Nous sommes en plein Jules Vernes les enfants

Donc le SOS lancé par le Titanic n’était pas le premier de l’histoire.

Mais ce 11 août 1909, le SOS du SS Arapahoe était-il bien le premier comme le prétendent nombre d’historiens maritimes américains ?

Il semble que non parce que le 17 mars 1899, le bateau-feu East Goodwinle lança le premier appel de détresse par radiotélégraphie lorsque le trois-mâts marchand Elbe s’échoua sur des bancs de sable au large de la côte anglaise du Kent.

Ce n’était ni un code CQD, ni SOS, mais le message fut bien reçu et compris ce qui permis au bateau de sauvetage Ramsgate de venir tirer le 3 mâts de sa fâcheuse posture.

Mais si l’on ne s’intéresse qu’au SOS patent, reconnu et bien codé, le premier SOS de l’histoire appartient au paquebot SS Slavonia de la Cunard Line qui fit naufrage le 10 juin 1909 au large de l’île de Flores, dans l’archipel des Açores. On ne déplora aucune perte humaine.

L’histoire maritime sait repasser les plats car le 20 octobre 1909, T.D. Haubner, toujours opérateur radio du SS Arapahoe, recevait un SOS du SS Iroquois.

Bref, la bagarre des SOS n’est pas tranchée, mais le 11 août 1909 le SS Arapahoe fut l’un des premiers à le lancer.

Pour les amateurs SOS c’est trois points, trois traits et trois points (· · · — — — · · ·)

Gilles DESNOIX

Un commentaire

  1. Si Mr Morce savait à quel point son invention fut une avancée dans le domaine de la communiquation que ce soit fluviale ou autres, y compris en période de guerre….
    Merci pour cet article très intéressant
    (Le Titanic s’en remettra)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *