Syndicats – Les retraités appelés à descendre dans la rue

Communiqué de presse.

Les retraités toujours mobilisés pour défendre leur pouvoir d’achat.

Le président MACRON et son gouvernement restent sourds aux exigences d’amélioration de leur pouvoir d’achat formulées par les retraitées et les retraités depuis des années.

Depuis son arrivée aux affaires, ce pouvoir n’a pas cessé de s’attaquer au niveau des retraites :

  • augmentation de la CSG

  • blocage des pensions pour l’année 2018

Dernièrement, la décision de revaloriser les pensions de seulement 0,3 % pour 2019 alors que l’inflation est estimée à 1,7 %, constitue une véritable rupture du contrat social qui définit depuis des années que les retraites évoluent du même montant que les prix.

Ces dispositions, dont une large part a été appliquée, ont déjà eu des conséquence sur le niveau des pensions en ce début d’année 2019 et conduiraient à des pertes de pouvoir d’achat de 5 % en 2 ans.

Cependant, pour tenter de calmer le mécontentement persistant, tant parmi les gilets jaunes que dans les organisations de retraités,  le gouvernement envisage de revaloriser les pensions 2019 du montant de l’inflation mais seulement pour les basses pensions. L’augmentation de la CSG reste pour l’autre partie des retraités. Mais quand ces dispositions seront-elles appliquées ?

Il tente de diviser les retraité.e.s en ne les traitant pas tous et toutes de la même façon. Ce qui est perçu comme une remise en cause du système de retraite solidaire par répartition.

Les organisations de retraités départementales CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires et LSR appellent toutes les retraitées et tous les retraités le 11 avril à rejoindre les 3 rassemblements départementaux avec manifestations qui se tiendront à 14 h 30 :

  • à Chalon-sur-Saône Maison des Syndicats

  • à Mâcon place St Pierre devant la Mairie

  • à Montceau- les-Mines place de l’Hôtel de ville

Ensemble, dans l’unité et en réponse à l’appel national de l’intersyndicale, nous exigerons :

  • la suppression de la hausse de la CSG

  • la revalorisation de toutes les pensions

  • un minimum de pension à hauteur du SMIC

  • le maintien et l’amélioration des pensions de réversion

  • la prise en charge de la perte d’autonomie à 100 % par la Sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *