•  

Saône-et-Loire – Des aides aux éleveurs pour contrer les prédateurs dont le loup

Information de la préfecture de Saône-et-Loire.

LANCEMENT DE L’APPEL À PROJETS POUR L’ADAPTATION DE LA CONDUITE DES TROUPEAUX SOUMIS AU RISQUE DE PRÉDATION PAR LES GRANDS PRÉDATEURS.

 

Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté vient de lancer un appel à projets pour accompagner les éleveurs dans l’adaptation de la conduite des troupeaux soumis au risque de prédation par les grands prédateurs.

Cet appel à projets permet de subventionner, via le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et la contrepartie de crédits de l’État, la mise en place des mesures de protection suivantes :

– achat et entretien de chiens de protection (taux de financement de 80 %) ;

– accompagnement technique des éleveurs (taux de financement de 100 %) ;

– achat de clôtures électrifiées (taux de financement de 80 %).

Les deux premières mesures sont accessibles à l’ensemble des éleveurs du département.

La troisième mesure est quant à elle réservée aux éleveurs dont les troupeaux pâturent sur des communes classées en « cercle 2 » (listées dans l’arrêté préfectoral du 23 décembre 2020). Il s’agit des secteurs où sont survenues des attaques, au cours des 2 dernières années, pour lesquelles la responsabilité du loup n’a pas été écartée : le Charolais et ses alentours (de Torcy au Nord à Saint-Maurice-lès-Châteauneuf au Sud) et le Morvan.

Les éleveurs intéressés peuvent déposer leur dossier de demande d’aide à la direction départementale des territoires jusqu’au 1er avril 2021. Les services de la direction départementale des territoires et de la chambre d’agriculture se tiennent à la disposition des éleveurs pour les accompagner dans la constitution de leur dossier de demande d’aide.

Le Charolais a été touché en 2020 par une quarantaine d’attaques imputées à un loup. Le département de Saône-et-Loire est susceptible de connaître de nouvelles incursions de loups sur ses territoires, voire d’une installation pérenne du prédateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *