Sanvignes – Rénovation de l’éclairage public, c’est moins lumineux mais mieux éclairé

La nuit, tous les chats sont gris. Voici une expression à mettre au placard depuis que les communes du Bassin minier, Blanzy, Montceau-les-Mines et désormais Sanvignes, ont décidé de rénover l’éclairage public. Dans l’absolu, l’idée n’est pas de faire plus joli encore que cela ne gâche en rien l’esthétique d’un mât flambant neuf mais c’est surtout dans le but de réaliser de substantielles économies d’énergie.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. A Sanvignes, avant 2016 date de la coupure de l’éclairage public la nuit, la note s’élevait à 96 000 € à l’année. Elle est descendue à 53 000 € après 2016 et devrait tomber, une fois la rénovation achevée, à 13 000 € sachant que le prix de l’électricité a fait un bond qui bat tous les records ces derniers temps. C’est bien simple, la société Ineo, filiale d’ENGIE s’engage a réalisé au moins 71% d’économie d’énergie.

Pour se rendre compte des premiers résultats, surtout en matière de luminosité _ ce qui intéresse principalement les riverains même s’ils sont soucieux des économies _, une bonne partie du conseil municipal s’est rendue jeudi soir aux Vieux Baudras, un quartier qualifié de résidentiel.

La rénovation sera achevée en juin 2022

Sur cette portion de la rue Anatole France, sept points lumineux ont été changés avec les ampoules led. « C’est moins éclairé qu’avant » note un habitant du coin » dit-il à Christian Defachelle, adjoint chargé des travaux et Paul Martinet de chez Ineo qui lui font la réponse suivante: « L’éclairage est plus concentré sur la voie publique, c’est un éclairage public qui n’a pas pour objectif d’illuminer les jardins ou la serrure d’une porte d’entrée ». Les watts sont passés de 100 à 24.

Cette éclairage new look est également intelligent. Déjà il s’allume automatiquement quand il fait nuit, il fonctionne à 100%. « A 20h, l’intensité tombe à 45% et, à partir de 22h30, elle passe à 10% » explique l’adjoint aux travaux. Avant, la nuit restait dans le noir, aujourd’hui, dans le souci de rassurer la population, l’éclairage demeure, faiblement parfois mais il est présent. « La coupure sera générale en juin, juillet et août » précise Alain Defachelle.

Aux abords du gymnase et de la Trèche, l’éclairage sera fonction d’une présence ou pas.

La rénovation de l’éclairage public à Sanvignes a débuté le 14 février sachant que l’intérieur du gymnase et le stade sont désormais équipés en led. La semaine prochaine Ineo s’attaquera à la rue Jean Jaurès, la route de Toulon et d’ici fin février, aux Essarts et le déploiement se poursuivra ainsi sur l’ensemble de la commune jusqu’à juin. Le coût s’élève à 1.4 M € HT. Au total, ce sont 1200 points lumineux qui vont être changés. 87 seront supprimés car ils n’ont pas d’utilité et 52 seront ajoutés là où le besoin s’en fait sentir. Par ailleurs, les 41 armoires ont toutes été remises en conformité.

L’éclairage led, c’est vraiment une idée lumineuse.

Jean Bernard

Un commentaire :

  1. C’est génial, ça change tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.