Sanvignes – L’essentiel des services dont la Poste, regroupé en un seul lieu, l’EMS

Décidément, la commune de Sanvignes est sous les feux de l’actualité en ce moment avec la course des lacs dimanche dernier, le vote du budget en début de semaine et maintenant, l’inauguration de l’Espace Multi Services (EMS) en lieu et place des locaux de la Poste.

Mais qui a dit que la Poste allait disparaître ? Effectivement, elle a bien fermé le 31 décembre 2021 avant de rouvrir le 7 mars 2022 mais dans une autre configuration puisqu’elle prend place désormais au milieu de l’Espace Multi Services qui, prochainement prendra le nom de Maison France Service, une fois tous les agréments obtenus.

Mais déjà, la population de Sanvignes, voire même celle du canton de Saint-Vallier (un seul espace multi services par canton), peut s’y rendre pour établir une carte grise, son dossier de retraite, déposer ou retirer un colis au guichet de la Poste, s’adresser au CCAS, bref, « c’est un lieu nouveau dans la commune, un lieu de belle qualité » note Jean-Claude Lagrange. « Nous remettons de la proximité aux habitants pour le compte du canton », ajoute-t-il en lançant un regard amical à son homologue de Saint-Vallier, le chef lieu de canton.

Cette nouvelle proposition de services a un coût, il se monte à  96 468 € avec la participation de la Poste à hauteur de 30 000 € et de l’Etat et donc un reste à charge de 28 000 € TTC pour la commune de Sanvignes. Ne pas oublier la rémunération de deux personnes recrutées, Patricia Pricat et Fanny Hubert que se partagent la Poste (12 000 €), l’Etat (30 000 €) et Sanvignes (30 000 € de fonctionnement).

Avec l’apport prochainement du Liberty et de ses multiples usages, « l’ouverture de cet Espace Multi Services contribue à l’attractivité du quartier » mentionne le maire qui, avec son humour de Savignard, glorifie la qualité des services avec le sigle SMS, « Sanvignes Meilleure Service » en analogie à l’EMS (Espace Multi Services)

Avec plus d’aplomb, Philippe Fetiveau, délégué territorial du groupe la Poste sur les départements de la Nièvre et de la Saône-et-Loire, rappelle qu’en aucun cas, la Poste aurait déserté Sanvignes. « Il y avait une et il y aura toujours un point de la Poste » mais de préciser quand même, « tout le monde veut un bureau de Poste mais personne n’envoie du courrier. Alors la solution, c’est la mutualisation des services ». Etait-ce un message destiné aux maires des communes présents à l’inauguration ?

Jean Bernard

Un commentaire :

  1. Mr Philibert et Mr Lagrange côté à cote, impensable.
    Mieux vaut voir cela plutôt que d’être aveugle.
    Quand on pense qu’à une époque ils ne se disaient même plus bonjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.