Sanvignes – Les jobs d’été, tout le monde en tire profit

Ils sont vingt-et-un cette année à travailler pendant ls vacances au service de la commune de Sanvignes. Des jobs d’été qui, pour les intéressés, mettent du beurre dans les épinards financièrement parlant et n’entache pas le bon fonctionnement des services techniques de la ville.

Aussi, se partagent ils des postes au centre de loisirs Les Passerelles où il faut occuper en moyenne de 26 petits et 34 grands. C’est du travail mais plaisant au milieu des enfants. Hanna (Montceau) en formation BAFA et Jade, une Gueugnonnaise qui a habité Sanvignes et revient pour la troisième fois, sont comme un poisson dans l’eau.

Parfaite transition avec la piscine où Andréa (en Staps au Creusot), Lucas à recherche d’un emploi et Maxence (master en géologie) font même briller l’eau, façon de parler. Beaucoup plus loin, à l’école des Baudras où l’ancien local de restauration est transformé en salle de réunion, Mathéo, élève au lycée Parriat, manie avec aisance la pelle et le balai. La propreté est un des vecteurs essentiels à Sanvignes.

Ces jobs d’été pendant les deux mois, représentent 3 586.25 heures de travail (1 555.25 à la piscine, 775 aux espaces verts et 1 256 à l’animation) pour un budget de 58 302.16 € en diminution par rapport à 2021 car moins d’heures, soit 65 929.31 €. Pourquoi ? Moins de demandes, tout simplement.

J.B.

D’où viennent-ils ?

Saint-Vallier (1), Sanvignes (15), Perrecy-les-Forges (1), Gueugnon (1), Montceau (1), Paray-le-Monial (1), Mont-Saint-Vincent (1).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.