Sanvignes – L’association Euro jeunes maintient le cap

Le jumelage, de nos jours, c’est loin d’être ringard. Pour preuve, l’intérêt que les communes du Bassin minier portent à ces échanges socio-culturels. Les exemples pleuvent tout au long de l’année du côté de Blanzy, Sanvignes, Montceau-les-Mines et Saint-Vallier.

Ces comités de jumelage se sont regroupés sous l’égide de l’association Euro jeunes depuis une dizaine années, association qui a tenu son assemblée générale à la Trèche à Sanvignes. L’occasion de dresser le bilan entre tous et, surtout, pour le président Sébastien Lautissier, de mettre l’accent même si certains pensent qu’Euro Jeunes ne sert plus à rien, « sur notre action qui prépare nos jeunes à être plus sociables. Nous sommes là, certes, modestement, pour allumer  l’étincelle qui permet ces contacts ».

Tout le monde a encore en mémoire l’Euro culture gastronomie en 2015 et encore tout récemment, l’Euro musique en 2018. Des rencontres européennes sur le Bassin minier riches de sens à l’heure où l’Europe se cherche un second souffle sur le plan politique.

Organiser de telles rencontres, c’est dépenser beaucoup d’énergie, et même si le programme 2019/2020 assure le minimum syndical, « ce n’est pas une raison pour laisser retomber le gâteau » ose le président. Euro jeunes a besoin de sang nouveau, « nous manquons de jeunes » admet encore Sébastien Lautissier.

Créer un nouvel engouement par l’innovation. « Et pourquoi pas organiser une rencontre avec pour thème la moto ou encore délocaliser les rencontres européennes de Paris dans le Bassin minier » lance le président. « Nous devons poursuivre sur notre dynamique et la convivialité, notre marque de fabrique ».

Pas de grands événements dans l’immédiat mais une présence toujours affirmée d’Euro jeunes au mois de l’Europe en mai prochain et au festival OMB.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *