•  

Sanvignes – L’amphithéâtre soigne son apparence à Saint Amédée

Ce n’est pas le palais des Découvertes, ce musée culturel scientifique à Paris et pourtant, les Découvertes à Sanvignes méritent tout autant d’intérêt de par sa nature et en raison des ressources qui entourent les lieux.

A Saint Amédée, chacun se plaît à reconnaître son côté bucolique. L’ancienne mine à ciel ouvert est aujourd’hui un des endroits où il fait bon de flâner. Il pourrait même concentrer de nouvelles activités avec son amphithéâtre dont bon nombre ignore l’existence puisque recouvert de végétation.

Avec vue sur le lac, ce théâtre à ciel ouvert fait donc l’objet d’une attention particulière depuis ce samedi où le groupe actif Les Découvertes et sa petite armée de bénévoles a investi le site pour un grand nettoyage. « Nous allons remettre cet amphithéâtre en valeur et dégager les deux premières marches ».

« C’est effectivement un site minier a redécouvrir » note Anne Seulin, adjointe à l’urbanisme, l’habitat et le développement du territoire qui a rejoint le groupe et participé aux travaux de nettoyage.

Car voilà un cadre naturel, certes modelé par la main de l’homme mais qui offre des opportunités pour y programmer des activités culturelles et pédagogiques en relation avec Les Passerelles et les écoles. Un lieu que les Sanvignards pourront s’approprier également.

Le travail ne fait que commencer et il n’est pas encore trop tard pour rejoindre le groupe actif Les Découvertes.

Saint Amédée, les Fouthiaux, ses balades, ses plans d’eau et entre les deux, un champ photovoltaïque qui n’est du goût de tout le monde. L’homme a toujours plusieurs cartes dans son jeu. Après le charbon, place au soleil.

Jean Bernard

 

2 commentaires

  1. bonne initiative, sauf ce champ photovoltaique . Supprimer des hectares d arbres et les animaux qui y « residaient »,c est ca l ecologie?

  2. Donc, le futur serait comme ça :
    Compter sur quelques courageux volontaires pour pallier aux déficiences des communes/régions ?
    Ça va peut-être marcher un certain temps, mais pas éternellement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *