Saint-Vallier – Un projet pour les Gautherets

Le débat d’orientation budgétaire est toujours un moment important dans la vie d’un conseil municipal avant de passer au vote du budget qui, à Saint-Vallier est programmé le jeudi 11 avril 2019. Il donne les grandes lignes des choix budgétaires sur l’année, « un rituel » stipule Richard Taiclet, premier adjoint chargé des finances.

Que réserve 2019 à Saint-Vallier « l’une des villes les plus pauvres du département » répète à qui veut bien l’entendre le grand argentier de la majorité municipal ?

En premier lieu et déjà comme en 2018, la commune remet à niveau ses équipements, elle prend soin de son patrimoine. C’est la poursuite de la rénovation de la résidence des Tilleuls, du centre René Rousseau, de ses écoles. De bien insister aussi sur la priorité des priorités, l’éducation et la culture. Rien de bien nouveau sous le soleil valloirien.

Un nouveau directeur de la culture

Enfin presque car cette fois-ci, la ville va faire un effort en direction de la jeunesse aux Gautherets, ce quartier et notamment le Bey qui a tant fait parler de lui dans la rubrique des faits divers. Les Gautherets seront dotés d’un city stade et d’un local jeune. Un projet qui a reçu l’assentiment du préfet et des subventions qui vont avec.

Les jeunes d’un côté, la culture de l’autre. Saint-Vallier est à la recherche d’un nouveau directeur de la culture « pour une nouvelle dimension culturelle » admet Richard Taiclet. Car il faut bien l’avouer, Gilles Galera, le métronome de l’ECLA, le programmateur, n’a jamais été remplacé. Souvent imité jamais égalé.

Si aujourd’hui Saint-Vallier affiche une saine santé financière, elle le doit aux efforts notamment dans la baisse constante des charges du personnel, la réorganisation des services, une augmentation des impôts, « parce que nous avons tenté de surmonter les politiques d’austérité des pouvoirs successifs » déplore comme à chaque fois Richard Taiclet.

Un personnel municipal très sollicité

Moins de personnel, toujours autant de travail, Thierry Mallot (opposition PS) est sceptique. « Jusqu’où peut-on aller » s’interroge-t-il. D’autant, reconnaît l’adjoint aux finances, les arrêts de maladie sont nombreux surtout aux services techniques avec des agents à l’âge élevé (49 ans de moyenne).

Des agents trop sollicités, Denis Beaudot (opposition LR) enchaîne sur l’éclairage public coupé la nuit ou encore des trous dans les routes. Ce qui fait bondir Richard Taiclet. La voirie est la compétence de la communauté urbaine. « Je suis atterré. Voir la droite avec aussi peu d’arguments, c’est que vous n’avez rien à dire. Vous êtes au niveau zéro de la réflexion ». Commence à poindre les premières prémices de la campagne des municipales. Encore bien tiède.

Il semble évident, pour l’heure, bien délicat à l’opposition de combattre les choix de la majorité municipale, même si Martine Durix « opposition sans étiquette » et bien la seule a tenté de secouer le cocotier, « vos choix budgétaires ne correspondent pas à l’attente de la population ».

Alain Philibert, un maire serein

« Vous nous dites de faire des économie et en même temps vous voulez des crèches, des city stade un peu partout, réparer l’éclairage public ou vous nous reprochez  d’engager des dépenses dans les cours des écoles. Vous ne faites que critiquer » lui répond un brin agacé le maire. « Apporter des solutions c’est plus compliqué ».

La crèche, un point soulevé par Loïc Maintré (liste Beaudot) et sur lequel Alain Philibert et son adjointe à la petite enfance, Danielle Gosse sont d’accord, « il manque des places en crèche ».

On a parlé du personnel, de la voirie, des places de crèche, des espaces verts, de l’éclairage public sans que la majorité municipale puisse être prise en défaut. « Nous n’avons pas à rougir de notre gestion » admet simplement le maire. « Et nous avons un beau projet pour les Gautherets » dit-il en quittant la salle du conseil.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Foutez le feu vous aurez un city stade jeunes cas sociaux..
    Si on avait su quand nous en demandions un il y a 10 ans!!!

  2. je suis un ancien des gautherets le jour ou vous allez faire votre local jeune embaucher bien des personnes comme moi car les jeunes respectes les anciens si vous mettez d’autres personnes cela partiras en cacahuète .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *