Saint-Vallier – Nuit agitée, au moins trois interpellations aux Gautherets

La police est intervenue à trois reprises au quartier du Bey aux Gautherets au cours de la nuit de lundi à mardi pour des faits de violence. Les pompiers ont également été appelés.

Les informations diffusées par le commissariat à l’issue d’une nuit agitée au quartier du Bey aux Gautherets à Saint-Vallier furent succinctes et, sur place malgré, des témoignages glanés ici et là, on avait bien du mal à comprendre exactement pourquoi la police est intervenue dans la nuit de lundi à mardi.

Plusieurs faits néanmoins ne laissent planer aucun doute. Au moins deux individus ont été interpellés entre minuit un heure du matin à la Roseraie dans le quartier du Bey et un troisième l’a été au matin. Un témoin affirme que les policiers sont repartis les bras chargés de sacs.

Autre certitude, vers cinq heures, mardi 12 juin 2018, les pompiers sont intervenus aux pieds des immeubles _ ceux gérés par l’OPAC _ pour un incendie dans un container à ordures. Ils sont revenus, toujours au même endroit après le passage des éboueurs qui signalèrent de la fumée dans le même container.

Le commissariat indiquait hier en fin de journée que des faits de violence se sont produits aux Gautherets, que plusieurs interpellations de nuit et au matin eurent lieu et que ces personnes ont été placées en garde à vue. L’enquête était en cours.

Selon nos informations, la police est intervenue lundi aux alentours de 20h puis est revenue vers minuit, a embarqué deux individus à l’entrée de l’immeuble numéro 11, selon un témoin, avant de procéder mardi matin à une nouvelle interpellation de l’autre côté de la rue.

Pourquoi?  Pour des violences mais de quel ordre? Et envers qui?

Toujours d’après des éléments recueillis sur place, un homme aurait été la cible d’une bande, il était dans son véhicule avec son enfant à bord. Il a eu des cris, « ça gueulait de partout », d’où la première intervention policière. »Mais il n’y a pas eu de coups de feu » affirment d’autres. Il est fait alors référence à l’agression d’un habitant en avril dernier dans ce même quartier. « Ce que vous avez écrit n’est pas la vérité » font remarquer plusieurs personnes. Il semblerait que l’homme qui aurait été agressé la nuit dernière, serait de la famille de celui qui a été  tabassé en avril.

A cela s’ajoute également un scooter qui a brûlé dimanche dernier dans le quartier, qu’un autre l’a été au stade Ambroise Croizat et un troisième lundi soir à la résidence des Tilleuls. Une liaison fatale ?

Autant dire que l’ambiance au quartier du Bey est à tendance orageuse.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *