Saint-Vallier – Marché nocturne, quand on veut, on peut

Voilà un petit moment qu’à Saint-Vallier les animations manquaient de souffle, d’ailleurs même le festival des Queulots Folies est passé la trappe, toujours, soi-disant, en raison de la crise sanitaire.

Alors que l’été a décidé _ enfin _ de pointer le bout de ses rayons de soleil,  l’OMVAC (office municipal de la vie associative et culturelle) avec le soutien de la municipalité avait justement choisi cette date du samedi 17 juillet pour organiser le marché nocturne, déjà la 20e édition.

La recette fonctionne toujours même si en 2020, cette fois-ci, elle n’a pas eu lieu à cause du covid. Véridique.

Le public, les commerçants, surtout les bars et restaurants ne sont pas restés les bras ballants et tous ont activement participé pour faire de ce marché nocturne, une réussite. Même l’association des commerçants a écoulé des chèques avantage.

Quand on veut, on peut, c’est juste une question de volonté.

C’était une très belle soirée.

J.B.

18 commentaires

  1. Excellente initiative, remercions les organisateurs.
    Sans doute serai-je catalogué de rabat-joie mais peu importe!
    En déambulant hier soir, j’ai été très surpris de constater un si faible port de masques.
    L’intervention de Jean Castex précisait pourtant que le masque reste obligatoire pour les rassemblements en extérieur.
    Le marché nocturne de St Vallier échapperait-il à la réglementation ? Est- ce une exception ? Y a -t-il une dérogation ? Que dit l’arrêté préfectoral de Saône et Loire.
    Si le responsable de l’organisation veut bien nous éclairer, je suis preneur…

    • Bonjour.
      L’article d’annonce mentionnait bien que le port du masque était obligatoire sur le marché nocturne. Les organisateurs que nous sommes ont fait leur travail d’information. Nous ne sommes malgré tout pas habilité à faire respecter cette application. C’est à chacun de se responsabiliser pour lui, pour les autres.
      Notre pays connaît depuis l’allocution du président un affrontement sans précédent entre les pros et les anti vaccins. Les mensonges des uns alimentent les croyances des autres. Comment avoir des certitudes. A chacun maintenant de prendre ses responsabilités.
      Christian Tramoy
      Secrétaire de l’OMVAC

      • Pas de port de masque non plus du côté des commerçants mais c’est la même sur le marché… Ma fois les français ne comprennent pas du 1er coup

      • Intérêt général

        On ne se demande pas comment avoir des certitudes si on pense que le Président ment. Sinon on a des certitudes.
        Et puis il reste les études, l’empirisme, la recherche, le dialogue entre autre.

        Chacun pour soi et que le plus fort gagne! Beau programme☠

        • Voici justement une étude récente tirée de la revue Nature, qu’il sera difficile de cataloguer de « complotiste » :
          https://www.nature.com/articles/d41586-020-02801-8
          Et si une bonne partie de la population fréquentant ce marché avait déjà reçu sa double dose de vaccin? À priori statistiquement plus importante chez les personnes âgées qui ont été prioritaires dans la campagne de vaccination? (Sachant qu’une première dose apporte déjà une petite partie de protection)
          Et si il était prouvé de l’inutilité du port du masque en plein air? Surtout en observant la distance entre les uns et les autres?
          Et si beaucoup de participants avaient un test négatif de moins de 48h?
          Et si il était prouvé qu’il était aussi impossible de stopper la circulation de virus et de bactéries autant qu’il est impossible d’arrêter la circulation des nuages ou empêcher la pluie de tomber?
          Et si notre système immunitaire faisait tout simplement son travail?
          Et si le bon sens faisait porter les masques uniquement aux personnes contaminées comme au Japon?
          Est-ce que soudainement nous ferions une crise d’hypocondrie collective? N’est-ce pas un récit collectif autour d’une seule chose qui nous fait oublier tout le reste?
          N’y aurait-il pas un excès de précaution qui pourrait nous conduire à cette extrêmité? « face aux potentielles catastrophes que l’Humanité génère : cancers, accidents de la route, alcool, tabac, manque de sommeil, stress excessif, malnutrition (trop gras, trop sucré), crises économiques, extraction suicidaire des matières premières, etc…. nous sommes dans l’obligation de préconiser : STOP! Plus personne ne bouge »! Vous l’aurez compris, ceci est un raisonnement par l’absurde qui a le but de faire réfléchir sur les échelles de nos réactions……
          Si on veut SAVOIR, il est impératif de financer exponentiellement les recherches scientifiques, et si possible, celles qui ne sont pas biaisées par des conflits d’intérêts……
          À nous de mettre la main au porte monnaie pour les bonnes choses et moins pour « faire la fête » en « dilapidant à outrance, en brûlant notre capital santé : la planète ». Car un jour, il sera trop tard, et le réveil sera très très douloureux. D’ailleurs, le compte-à-rebour a déjà commencé : canicules, feux, inondations, sécheresses, extinctions des espèces…..(En fait, le rabat-joie, c’est plutôt moi…..)

          • Et si…..et si….. Et si…..toutes vos phrases commencent par « et si…. »
            que des probabilités , vous ne démontrez rien.

          • J’aime bien ce cheminement réflexionnel.
            En effet, ou placer le curseur?
            Philo, je vous propose de vous rendre au prochain conseil municipal de Vallier les Bois et de demander une suspension de séance.
            Bravo si vous l’obtenez et ensuite, éclairez nous par votre savoir!

  2. C’est surement ce que l’on appelle la nouvelle vague. N’importe quoi encore et encore.

  3. Eh oui…
    Tout Oublié… 🤔🙈🙉🙊
    Pas de Malades !
    Pas de Mort !
    Pas de Covid !
    C est du Grand n importe quoi !
    Se revoir, oui en respectant les gestes barrières..
    Mais de là à organiser des rassemblements aussi dense.!
    Sans respect port du masques… Ceux qui rient aujourd’hui bouderont demain d être confinés !
    Et encore le confinement n est pas le plus dur à combattre, ce qui est grave c est d être malade 😷😪😨
    Je ne comprends plus le Monde..
    Tous ils s insurgeaient du manque de masques début 2020, du manque d informations, du manque de gestion, des hôpitaux à flux tendus… Qu en reste il ???
    On a TOUT, les masques, l information, les vaccins et voilà maintenant que plus personne n y crois, se protège, respecte les gestes…
    Non il n y a rien EU… Vraiment ???
    Et il n y aura plus RIEN ! Vraiment ???

  4. Vous arrivez pas à comprendre que nous respirons pas sous c’est masque .
    C’est dur à comprendre ?

  5. Restons un peu tranquilles car si l’homme vaque il diffuse (le virus) bien sur.

  6. À Stop : je n’ai rien à démontrer dans ce cas d’espèce. Je suis simplement là pour poser des questions et faire réfléchir par soi même. La science n’est justement qu’une question de probabilités, de méthodologie et de mise en perspective des chiffres. La dernière grosse pandémie connue a fait entre 20 et 50 millions de morts sur 1,7 milliards d’habitants….. relativisons un peu…..
    À Thierry Malot : tout ce savoir est disponible librement sur les sites internet des universités, les MOOC, les Universités populaires, dans les livres, les bibliothèques municipales, dans des documentaires télévisés, dans une partie de notre formation à l’école (cours de biologie et de physique) et ensuite et surtout par recoupements (cours de dialectique, philo terminale). Je préfère que chacun fasse le chemin pour se rapprocher, autant que possible et à son propre rythme en fonction des disponibilités que la Vie nous permet, de ces savoirs ; seuls moyens que chacun ait un éclairage individuel personnel. Je ne souhaite surtout rien imposer ni influencer personne (je n’ai strictement rien à vendre), seulement guider bénévolement vers la Connaissance de la réalité prouvée. Je ne fais donc que des propositions pour encore une fois réfléchir, j’ouvre des fenêtres pour essayer de penser aux maximums d’éléments existants et reliés…..

    • Philo,
      un de mes professeurs ( agrégé ) de terminale nous a affirmé à plusieurs reprises, à mes collègues de classe et à moi même, que dans le domaine scientifique, la philosophie n’a pas sa place.
      Seules les certitudes et les démonstrations ont la leur.
      La seule certitude que nous puissions avoir lorsque nous naissons, c’est qu’un jour nous allons mourir.
      Ce n’est pas de la philosophie mais une certitude.

    • Je suis en total accord avec ta démarche de provoquer le débat et stimuler l’intellect curieux. Toutefois c’est « relié » le mot central et la ça se complique pour bon nombre de nos contemporains. Le besoin d’immédiat tue toute analyse rationnelle.
      Je tente aussi mais la déliquescence morale et intellectuelle est telle que je crois bien que l’espèce humaine est tout simplement foutue. Je voudrais me tromper mais en « reliant » il est fort possible qu’on y aille tout droit.
      Alors disons encore « tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir ».
      Prenez soin de vous.

      • À Mwouais : mes professeurs d’université m’ont au contraire confirmé que la philo avait bien toute sa place en science. Il y a même une spécialité de la question qui se nomme l’épistémologie. Et l’autre spécialité qu’est la philosophie éthique et morale permet de placer des garde-fous à la recherche scientifique, c’est notamment le travail colossal d’Axel Kahn. Ce qui n’enlève en rien la place des certitudes et des démonstrations (Aristote). Et heureusement, il existe d’autres certitudes. Un physicien philosophe nommé Étienne Klein a écrit un livre passionnant sur le sujet : « Tout n’est pas relatif », et nous invite à regarder les quelques constantes existantes dans nos vies, dont effectivement celle qui nous fait passer de Vie à Trépas. C’est effectivement une telle certitude qu’elle en est même observable.
        à Reset : je partage votre observation de cette déliquescence générale (philosophie épicurienne) et faire les liens est en effet très compliqué pour la majorité des habitants de cette planète (le cerveau humain n’est pas fabriqué naturellement pour cela, son principe de base est l’économie d’énergie pour les besoins immédiats, il aurait donc besoin de câblages adaptés par un apprentissage soutenu. Les enseignants ont une responsabilité gigantesque pour cela, sachant que pour compliquer les choses, les intérêts des uns empiètent sur les intérêts des autres, fabriquant dès lors des contre-courants).
        Michel Onfray avec l’exagération qui est la sienne emploie même le mot de « Décadence ». Franco Ferrucci nous décrit une « belle » métaphore du train qui va dérailler avec ses passagers de 1ère classe, de 2nde classe, ceux qui n’ont même pas eu le droit de monter dans le train mais qui sont entraînés par lui, et les philosophes qui se baladent partout pour prévenir qu’il n’y a en fait personne aux commandes, et qui ne sont absolument pas entendus par personne, voire raillés et moqués Jusqu’au jour où le train tape le mur à pleine vitesse!!!!!.
        Je m’accroche aussi. Beaucoup d’aspects de la Vie sont miraculeux : le fonctionnement mécanique, l’Univers, la Nature, la technique, le corps humain, l’Art, la Littérature, la Recherche, les Émotions, le Psychisme….. et je continue à semer bien modestement mes petites graines avec les moyens qui sont les miens, ne faisant que passer par là le temps de mon existence. Tout n’est pas encore perdu dans l’immédiat même si la marge de manoeuvre se rétrécit en effet….. car chacun a son libre arbitre que l’on se doit de respecter. Si certains ne veulent pas suivre, pas écouter, pas réfléchir, pas question de les forcer. Telle est le principe de la Conscience. La Réalité finit dans tous les cas par se révéler. Gandhi disait (citation approximative) : « ce n’est pas parce que nous n’arrivons pas à résoudre le noeud gordien que nous devons faire sans ».
        Merci. Et à vous de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *