Saint-Vallier – Les forains ne désirent qu’une chose, qu’on les laisse travailler

Ils sont arrivés dimanche sous la pluie place Salengro à Saint-Vallier, lieu historique de la fête foraine. Pour un peu, ils repartaient dès le lendemain sans même avoir  transpiré la moindre goutte de sueur.

Au contraire, les forains ont connu des sueurs froides ce lundi en apprenant, dans un premier temps, que la fête foraine était purement et simplement annulée à cause de la propagation trop rapide du covid dans le département.

« Déjà la semaine dernière on ne savait pas, le maire de Saint-Vallier attendait les directives de la préfecture » rapporte Charlton Lameloise. Lundi à 11 heures, la fête est annulée. « Nous avons alors rencontré le maire, Alain Philibert, nous lui avons expliqué notre protocole sanitaire de la fête foraine, il en a référé au sous-préfet et à 14 heures, elle était autorisée ».

Michel Gauthier, le président du comité des fêtes qui est en lien direct avec les forains notamment pour l’installation des attractions, « au moins trente ans que je m’en occupe » dit-il, pousse lui aussi un grand ouf de soulagement.

Quand bien même la fête foraine de Saint-Vallier reste modeste par sa dimension (10 attractions), elle n’en demeure pas moins un atout festif pour la population et une activité économique pour les forains, surtout en ce moment.

Trois ans que Charlton Lameloise faisait l’impasse sur Saint-Vallier. Aujourd’hui avec ses autos-tamponneuses, il est trop heureux de revenir. « Je suis resté quatre mois chez moi à ne rien faire, ça fait seulement trois mois que nous avons recommencé à travailler » explique-t-il. Il a fait notamment Autun et Gueugnon, « mais les plus grosses fêtes, celles de plusieurs semaines ont été annulées », ajoute-t-il.

Pour les forains, 2020 est une année galère. « D’habitude nous commençons en février jusqu’à décembre. Cette fois-ci, on a démarré en juillet » indique William Gillonnier, propriétaire d’un stand de pinces. « D’ailleurs après Saint-Vallier, c’est rideau ». Alors forcément, la place Salengro est devenue en quelque sorte une place forte de la fête foraine.

« Une fois que nous aurons payé ce que nous devons, le bilan sera de 0 » explique-t-il. Et l’avenir ne s’annonce pas rose avec cinq mois à tenir sans aucune rentrée d’argent. « Sans savoir non plus ce que 2021 nous réserve ».

Mais ils sont là, « parce qu’on ne demande qu’une chose, qu’on nous laisse travailler » revendique Charlton Lameloise.

Dès samedi, le public naviguera place Salengro selon un parcours fléché, avec une entrée et une sortie. Evidemment, le port du masque sera obligatoire sauf moins de 6 ans.

Saint-Vallier tenait à sa fête, les forains tenaient à travailler.

Jean Bernard

Fête foraine à Saint-Vallier du 3 au 11 octobre, ouverte samedi, dimanche, mercredi (tarif réduit) puis samedi et dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *