Saint-Vallier – Ecole Jules Ferry : Daniel Meunier avait pourtant mis en garde

Au même titre que l’école Casanova aux Gautherets (lire par ailleurs), l’école Jules Ferry aux Goujons à Saint-Vallier est elle aussi dans le viseur du directeur académique des services de l’Education Nationale. Fabien Ben à l’intention de supprimer un emploi. Toujours dans le courrier adressé au DASEN, le maire, Alain Philibert rappelle que le retrait d’un emploi « interviendrait tout juste un an après la fusion administrative des écoles maternelle Pauline Kergomard et élémentaire Jules Ferry, une proposition que nous avons validée et soutenue lors du conseil municipal du 27 février 2021 ».

Validée et soutenue, certes mais un conseiller municipal de la majorité avait mis en garde ses collègues ce jour-là. Petit retour en arrière avec un extrait due compte-rendu de L’informateur de Bourgogne.

Cette fusion administrative dont il a été question au dernier conseil municipal de Saint-Vallier ne semble pas inquiéter Christophe Dumont, premier adjoint et maire par intérim. « Il n’y aura aucun changement et aucune incidence » dit-il.

Ce n’est pas l’avis de Daniel Meunier, lui l’ancien instituteur à la retraite. « Soyons méfiants même si on peut l’entendre cette fois-ci mais au bout du compte, l’objectif à terme, c’est de gagner des postes ».

Christophe Dumont qui lui aussi baigne dans l’éducation nationale, il est professeur au lycée, est moins catégorique. Il estime qu’il « est toujours dangereux d’aller à l’encontre de la demande. C’est de la gestion interne et s’y opposer pourrait se retourner contre nous, sachant qu’il n’y a pas de retrait d’emploi. Allons dans ce sens ».

Le maire par intérim cite alors en exemple la fusion des écoles aux Bois Francs qui, indéniablement, est « un exemple porteur » ajoute même Florence Gérard, adjointe aux affaires scolaires.

Néanmoins, Daniel Meunier réitère sa grande inquiétude, « on commence par une fusion administrative qui annonce des suppressions de postes ». (…)

Malgré la mise en garde à cette fusion, Daniel Meunier vote pour, Loïc Mentré (opposition) également alors que, Edmond Wozniak (majorité) comme les autres conseillers de l’opposition, s’abstiennent.

« Une fusion administrative qui annonce des suppressions de postes », Daniel Meunier avait vu juste. L’opposition également.

Cela étant, Alain Philibert pose la question à Fabien Ben : « Le retrait d’emploi ne risque-t-elle pas de décrédibiliser le dispositif de la fusion, une perspective qui était redoutée par les membres de la communauté éducative ? »

Certes, à la rentrée 2022, l’école Jules Ferry pourrait perdre neuf élèves (121 au total), « seulement » mentionne le maire qui attire l’attention que « plusieurs élèves sont suivis par une AVS (auxiliaire de vie scolaire)… Le retrait d’emploi conduira à une augmentation des effectifs par classe et accentuer les difficultés de ces jeunes élèves ». Ce retrait aurait pour conséquence la constitution d’une classe maternelle de 29 élèves alors que la préconisation n’est pas plus de 24.

Jean Bernard

Les parents d’élèves de l’école Jules Ferry lance un appel à la mobilisation ce jeudi 3 février à 16h30.

19 commentaires :

  1. C EST PAS JOLI JOLI, Voter encore phillibert, deja dans la commune 0 emploie , 0 entreprises et même maintenant supprression d’une classe PFFFF.

    La belle ville devient triste a vivre.
    Penssez y en 2026

  2. Mais c’est pas possible ! et encore une…..!
    Comment ne pas tenir compte de l’avis d’une personne comme Monsieur Meunier.
    Il en est au moins à trois mandats, était maître formateur, ….. mais non !
    Expérimenté dans les deux domaines, la Mairie et l’Education Nationale.
    Il y a vraiment eu erreur de casting lors du choix du 1er adjoint.

    • J’espère au moins que Monsieur Dumont n’aura pas l’indélicatesse de venir se joindre aux manifestants du 3 Février.
      Manifester contre quelque chose que l’on a défendu et fait voter serait un comble.

      • En effet on peut se poser la question sur la légitimité de la présence du 1er adjoint et plus largement de tous ceux qui ont voté pour cette mesure.
        Ça serait juste risible et déplacé.

  3. pauvre 1er adjoint sos mr taiclet , pour mr meunier je suis contre mais je vote pour super equipe de la majorité de saint vallier……… démission………

  4. Cette belle commune une fois de plus minée par des suppressions de postes dans nos écoles
    Malgré les inquiétudes de certains , notre 1er adjoint valide sans le dire les directives de la DASEN (on pourrait presque se demander si une promotion personnelle dans l’éducation nationale est en jeu )
    Commune qui se gausse de faire tout pour ses jeunes et qui abandonne 2 classes ? , nos écoles (tout comme notre hôpital) ne sont pas des centres de profits
    Il serait temps que mr le Maire réagisse et ré-ecrive la copie de son1er adjoint

  5. Je formule un voeu, j’espère vraiment que cette équipe se fera sortir aux prochaines municipales.
    Ce n’est plus de l’amateurisme, c’est bien pire que cela. Monsieur Taiclet hélas, n’est pas reparti.
    Monsieur Meunier, svp, faites quelque chose. Ne nous laisser pas tomber. Il y a le feu dans la maison.

  6.  » dupont » , pourquoi tu parles de 2026 ? Tu nous incites a voter pour qui ? Launay ? Qu’ on a jamais vu avant et après les élections ? Brandily ? Qui est toujours dans ses problèmes d ampoule et d éclairage ? Ou beaudot ? Qui croit savoir gérer 9000 habitants comme on gère ses vaches et qui est même pas capable de réunir 3 conseillers pour 6 places ? Arrête de me faire rire stp….tu sais comment ça va se passer ? Bin il y aura beaucoup de bruit pour finalement tout rentrer dans l ordre…mais bon , dans ton cas, chaque petit problème donne l occasion de se montrer (…)

  7. Lorsque des activités sont mutualisées ou des moyens RH sont redéployés c’est toujours avec l’idée sous jacente de supprimer des postes.
    Monsieur Ben doit bien rigoler.

  8. Le même Monsieur Meunier qui pensait contre mais qui votait pour !!!

  9. Ce n est pas difficile à comprendre, le dernier bilan de l Insee à publier la baisse de la population en saone et loire ….et bien la communauté urbaine dirigee par la cohalition socialo/ communiste concentré a elle seule 70 % des pertes d habitants de la saone et loire….hors mis quelques communes qui grignotent quelques habitants c est la catastrophe et pourtant la CCM a tous les atouts de sites industriels, de voies de communications routes rails…etc…….je le répètent 40 ans qu ils conduisent la CCM dans le mur,….rien qui peut rêver les jeunes ,à part faire du social….DU SOCIAL…..DU SOCIAL….et encore du social…………je ne suis pas contre le social mais le social n est qu un accompagnement ..et non pas une principale économie…..et les politiques socialos/communistes EUX ils ne souhaitent surtout pas un renouvellement de la population evec beaucoup de jeunes car cela pourrait changer leur electorat de gauche vieillissant mais qui se contente de qu ils ont mais qui veulent surtout que rien change….etc…etc….

  10. Stanislas Borovitcz

    Quelle pagaille mais quelle pagaille.
    Comment voulez vous que les valloiriens et les valloiriennes s’y retrouvent devant un tel désordre.
    Une majorité complètement larguée, avec des tensions dans ses propres rangs.
    Comment voulez vous que ça marche.
    On se croirait dans une cours de recréation.
    Je ne sais pas si on doit rire ou pleurer.
    Quand je lis l’article et les faits précis rapportés par l’informateur, je m’autorise à penser que certaines personnes devraient démissionner.
    Que de cafouillages successifs.

  11. Posez vous les bonnes questions !

    Quelle est l’évolution de la démographie du bassin minier depuis 30 ans ?

    Arrêtez de vous voiler la face, la population actuelle, n’est pas en mesure de mettre fin au déclin !

    Et ne critiquez pas untel ou untel, si le bassin minier décline, si les entreprises ferment et que bien trop peu ouvrent, c’est que dans son ensemble, la population du bassin minier n’est pas capable de faire mieux !

    Faites votre introspection, plutôt que de toujours rouspéter et toujours réclamer !

  12. Respectueux,
    Dire la vérité ce n’est pas rouspeter. C’est dire les choses objectivement.
    Bien à vous.

  13. J’utilise le copier/coller pour faire apparaitre la phrase de Monsieur Dumont :
    « Il estime qu’il « est toujours dangereux d’aller à l’encontre de la demande. C’est de la gestion interne et s’y opposer pourrait se retourner contre nous, sachant qu’il n’y a pas de retrait d’emploi. Allons dans ce sens »

    Ben voyons.
    Tout est dit, nous ne sommes pas des lapereaux de trois semaines. Ce Monsieur, enseignant, ne va pas prendre le risque de se mettre l’inspection à dos (…)

    • Le DASEN (Directeur Académique des services de l’Education Nationale), Mr Ben ouvre et ferme les classes de maternelle et primaire (60 dans le département cette année dont 5 classes et peut être 2 écoles sur le bassin minier : article JSL du 28 janvier) et incite aux fusions (6 cette année sur la Saône et Loire)
      C’est lui qui négocie avec les élus pour le premier degré, il n’a aucune influence sur les professeurs du second degré (collège et lycée) il négocie généralement avec les chefs d’établissement et ceci souvent dans un rapport de force (Copernic et Jean Moulin l’an dernier, Jean Moulin et Génelard cette année…).
      Les professeurs sont inspectés par des bien nommés inspecteur de l’éducation nationale, il en existe dans chaque matière (soit plusieurs dizaines sur l’académie).
      Il s’agit de 2 services indépendants de l’éducation nationale.
      C’est malheureusement, les élus sur le terrain qui se battent pour leurs communes qui sont visés alors que les directives viennent du gouvernement par le biais des DASEN et c’est vrai que la gestion actuelle des postes de l’éducation nationale est bien camouflée mais réalise un véritable démantèlement des moyens humains et financiers.

  14. Respectus, qui est en charge du développement et de l’attractivité sur notre territoire ?
    C est bien la compétence de nos élus, on les a élus en partie pour cela.
    Comment voulez vous que ça change quand ils sont même pas capable de se entendre de la politique à mener sur un territoire comme la cucm avec la majorité de même sensibilité politique.
    C est à l image de la politique générale de notre pays : faire de la surenchère, faire le buzz et au final qui trinque? C’est nous.

    • Ce sont les élus qui créent des entreprises ? Ce sont les élus qui créent des produits, des services, qui offrent des solutions pour les populations ou pour d’autres entreprises ?

      Allons, allons, le bassin minier est au coeur d’une région agricole à très fort potentiel, idéalement placée sur l’axe européen nord sud (A6 et TGV), sur l’axe européen est / ouest (RCEA), une gare TGV, des zones d’activités prêtes à l’emploi ! Un IUT, une antenne de l’université de Dijon, des sections de BTS, la Saône à quelques km ! etc ….

      En terme d’aménagement du territoire, de nombreuses choses sont faites par les élus depuis de nombreuses années.

      Et qu’en ont fait les populations du bassin minier ? Et pourtant quelques entreprises y arrivent et se développent ! Mais quand la mentalité c’est de toujours rejeter les responsabilités sur les autres, sans jamais se regarder en face, on en arrive à ces situations la.

      C’est la faute de la communauté ! C’est la faute de la mine ! Combien de fois je l’ai entendu ?

      Quand j’étais gamin, beaucoup disaient que cela ne servait à rien de travailler à l’école, car il y avait boulot à la mine ! Mais la mine a fermé, en 1991 ! 30 après les mentalités n’ont pas évoluées …….

      J’ai passé le bac à Henry Parriat. Sur une classe de terminale de 40, seul 2 sont restés sur la région, et encore, ils sont sur Chalon. Tous les autres ont quitté le département ! La mine et la communauté vont donner du boulot qu’ils disaient ! Ah, ah, heureusement que l’on a pas écouté !

      On voit le résultat ! La fermeture des écoles est juste une des conséquences logique de cette mentalité des populations du bassin minier ……..

      Si ce n’était pas aussi dramatique, j’en rigolerai !

  15. Rien d’ étonnant pour une ville en déclin de voir des classes supprimer.
    Ce sera bientôt au tour des écoles.
    La population ne fait que diminuer à St Vallier, la ville n’ est pas attractive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.