•  

Saint-Vallier – Bois Perrauds, un nouveau pont en 2020, la fibre en…

Elle était attendue cette visite. Prévue initialement en mars dernier, elle a donc eu lieu ce vendredi 14 juin 2019. Parce que les habitants du quartier des Bois Perrauds s’estiment « oubliés » de Saint-Vallier et surtout par la municipalité.

Alors, le maire accompagné d’adjoints et de conseillers municipaux s’est rendu sur place, puis à la salle Mandela aux Gautherets où les habitants ont dit ce qu’ils avaient à dire et écouté Alain Philibert.

Les préoccupations aux Bois Perrauds sont nombreuses mais à y regarder de plus près, elles ne sont pas de la compétence de la mairie mais de la communauté urbaine. C’est ainsi que l’abri bus pour les collégiens qui a fait son temps, « sera remplacé pour la rentrée » assure Daniel Meunier, conseiller municipal et vice-président de la communauté, chargé des transports.

Outre les tracasseries habituelles, les poubelles, l’entretien des fossés, la sécurité à la sortie des Bois Perrauds vers l’échangeur des Gautherets, deux points particuliers ont surtout alimenté les conversations.

De l’argent ou pas d’argent pour reconstruire le pont ?

D’abord le pont sur la Bourbince fermé à la circulation voilà bientôt deux ans en septembre prochain. Que peut faire le maire, lui-même vice président à la CUCM, chargé des routes ? En tant que maire, avertir le vice-président qui fera le forcing auprès du président pour faire avancer le projet de reconstruction de ce pont aussi vite que possible.

Effectivement annonce Alain Philibert, « il est prévu de le reconstruire, de l’élargir toujours pour une seule voie ». Bientôt deux ans, aux Bois Perrauds on trouve le temps un peu long. « Faut faire des études » explique le maire pour faire passer la pilule. En fin de compte, les travaux pourraient démarrer en toute fin 2019. Dans l’ensemble, les habitants veulent y croire, d’autres sont plus sceptiques. « On m’a dit à la communauté qu’il n’y avait aucun crédit » prétend une habitante. « Il reste toujours des crédits à la CUCM, des restes à réaliser » lui répond Alain Philibert, « même si je ne dois pas vous le dire ».

« Notre rôle d’élu est que ce pont se fasse le plus vite possible », relance le maire. Le coût, dans les 350 000 €. Et quid de la sortie de la route sur la levée du canal du Centre particulièrement dangereuse ? Pas de réponse.

Après le pont, le débit internet. La fibre aux Bois Perrauds, ce n’est pas dans l’immédiat. Cette fois-ci, c’est le Département qui en a la charge et Philibert est aussi conseiller départemental. Priorité est faite au quartier des Gautherets et en plus, il y a du retard. Après les Gautherets ? « Je ne peux pas vous le dire, personne ne le sait » ne s’en cache pas le maire. La zone blanche des Bois Perrauds n’est pas prête de changer de couleur.

Aux Bois Perrauds, il faut s’armer de patience ou déménager.

Jean Bernard

6 commentaires

  1. Montceau ; Saint Vallier : même combat .À un an des élections ;les Maires se réveillent et lancent plein de travaux .

  2. Bonjour,
    Et les travaux du stade Ambroize Croizat, aux oubliettes??
    Soit disant budgetés et promis par notre mairie.
    Il a été demandé de libérer les installations début juin et toujours aucunes nouvelles pour ces travaux.
    Que des promesses!!

  3. un copier/coller de la page présentant les élus de la CCM :
    ici : https://www.creusot-montceau.org/index.php?option=com_multicategories&view=article&id=200:elus-trombinoscope&Itemid=30

    Alain Philibert
    8e vice-président
    Politique de l’accessibilité, prévention, sécurité, voirie (travaux)

  4. Jeremy , présente toi et fais une liste pour l année prochaine…à tous ceux qui critiquent le travail d une municipalité,allez donc y faire un stage,juste pour voir comment ça se passe…et vous verrez que c est pas évident de satisfaire des éternels insatisfait

    • Jean-Luc Pierard Rouzé

      Oui. Mais cela chaque élu, responsable d’association, d’entreprise doit le savoir avant de s’engager. Cela ne doit être un paravent. Quand cela ne va pas, il faut répondre clairement : on fait ou fait pas en expliquant le sens de la décision. Après….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *