Rugby honneur – Les Montcelliens ont eu chaud aux fesses

« On va vous féliciter quand même ». Cette réaction de Stéphane Robbe, l’un des coachs montcelliens à l’issue des 80 minutes de jeu, résume la victoire étriquée des Rouge et Blanc sur Saint Apollinaire ce dimanche après-midi à Jean Bouveri (24 – 21).

Contre un vaillant adversaire, les locaux ont joué avec le feu et pourtant, « le dénouement est encore positif » précise Cédric Dhuit, l’autre coach, sans doute davantage désabusé par l’indiscipline de ses joueurs.

A la pause, Stéphane Robbe le rappelait déjà, « l’arbitre a sifflé 17 pénalités contre nous en 40 minutes, c’est un record ». Pénalisés, les Montcelliens le furent essentiellement pour des plaquages hauts avec à la clé des exclusions temporaires. Alors pas étonnant de voir les joueurs de Saint Apollinaire prendre les devants après 22 minutes de jeu (7 – 11).

Revenus à quinze, les Rouge et Blanc firent alors parler leur cohésion, la percussion des avants et alignèrent deux essais (28e et 31e) pour atteindre la pause avec 10 points d’avance (21 – 11). Presque inespéré mais pas volé non plus.

La leçon de la première mi-temps n’a pas vraiment servi, même si, il est vrai, l’arbitrage devenait très difficile à comprendre. Dans ce désordre désordonné, les visiteurs mirent le curseur encore plus haut et la pression plus forte sur les épaules des locaux.

Saint Apollinaire occupait le terrain et logiquement revint au score par un essai et une pénalité (53e et 73e, 21 – 21).

Comment, diable, les Montcelliens allaient-ils s’en sortir ? Par le jeu ? Pas vraiment. Se serrer les coudes surtout et grâce au coup de pied de Denis Bossuet qui à la 78e, passait la pénalité de la gagne (24 – 21).

Mais jusqu’au bout, Saint Apollinaire a poussé le RCMB dans ses derniers retranchements. La bataille fut âpre.

« L’essentiel est fait même si nous avons serré des fesses. Bravo, vous avez tenu jusqu’au bout », analyse Stéphane Robbe.

Tout est dit.

Jean Bernard

En lever de rideau, victoire de l’équipe B du RCMB (29 – 10) contre la B de Saint Apollinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *