Rencontre – Rémy Vaillot, il ne raconte pas des salades

En ce 25 décembre 2021, laissons-nous porter pas des envies d’ailleurs, de s’évader et partir à la rencontre de Rémy Vaillot. Il parle anglais, italien, espagnol, un peu l’allemand et « le charolais » ajoute le Valloirien qui des années durant, pour son travail chez Bonduelle, a parcouru le monde, de la Russie aux Etats-Unis. « J’ai fait 29 pays », dit-il. Comme quoi, la salade mène à tout même aux quatre coins du monde.

Aujourd’hui à la retraite, notre homme au look de mousquetaire, ne fait pas qu’observer les eaux calmes du canal du Centre du côté du Galuzot. Reposant mais trop calme, alors régulièrement, il s’envole pour l’Afrique où il va semer la petite graine de son savoir de technicien de la terre. « Pendant 22 ans chez Bonduelle, j’ai été un spécialiste des cultures maraîchères, principalement dans la salade » explique-t-il.

Ce goût du voyage, ce besoin d’aider les autres, l’envie de connaître d’autres cultures (celles des individus), Rémy Vaillot l’a cultivé très tôt quand, dans un quartier exotique du Rozelay, « avec d’autres gamins, on rentrait le charbon des personnes âgées. Cette solidarité a toujours été ancrée en moi ».

Son aventure au sein d’une ONG française, IECD (institut européen de coopération et développement) a commencé en 2015, « une initiative que Bonduelle a toujours encouragée », souligne-t-il. Il est donc parti au Cameroun pour un projet agricole. « Là-bas, avec les agriculteurs, nous sommes partis de zéro. Notre mission a été de les aider à mieux produire en quantité et en qualité, qu’ils puissent se nourrirent, vendre, gagner de l’argent et envoyer les enfants à l’école ». L’aide a fait de petits. « Nous avons commencé avec quinze agriculteurs, aujourd’hui ils sont cent cinquante ». Désormais dans ce petit endroit préservé, poussent tomates, courgettes, aubergines, poivrons, pastèques, melon, choux, radis et même des fraises.

Aucune politique de développement agricole

Dans ces contrées lointaines, ne cherchez pas le dernier modèle de tracteur Massey Ferguson. « Les seuls outils, c’est la pioche et la sueur de leur front », rappelle le Valloirien. Les puits sont creusés à la main. Ensuite, « nous installons des pompes et un château d’eau ».

Les dernières missions de Rémy Vaillot se sont concentrées au Libéria, un pays qui a trente ans de retard sur le Cameroun et a été rongé par les guerres civiles et le virus ebola.  Avec le nouveau président, George Weah, l’emblématique joueur du PSG, vainqueur du Ballon d’Or en 1995, le Libéria tente de sortir de la crise économique. « Ce qui manque à ce pays comme d’autres en Afrique plus généralement, c’est précisément une politique de développement agricole. J’espère parvenir au même résultat au Libéria qu’au Cameroun ». Ce petit pays, cinq millions d’habitants, reste néanmoins dangereux pour un Européen. « Il est recommandé de ne pas sortir la nuit et quand je me déplace dans le pays, je dois toujours indiquer à l’ONG où je suis sachant que je n’ai jamais eu de problèmes ».

La démarche de Rémy Vaillot outre l’aspect agro-écologique, est également pleine de compassion en direction des agriculteurs africains. « Nous devons leur apprendre à se développer sur leur territoire, qu’ils puissent y vivre et ne pas leur laisser croire à l’Eldorado. Au moins ne seront-ils pas tentés de venir en France ou ailleurs » analyse-t-il.

Bénévole, il donne de son temps et en apprécie chaque moment. « Les plus cadeaux, ce sont les sourires en retour. Tu te dis, c’est gagné ». Rémy Vaillot ne se frise pas encore la moustache. Au Libéria, au Cameroun, il va y retourner. Le Liban l’attend prochainement.

Une chose est sûre, Rémy Vaillot ne raconte pas des salades.

Jean Bernard

7 commentaires :

  1. Bravo mon Rémy, ce que tu fais est magnifique.
    Si un jour tu as besoin d’un porteur de valise pour aller en Afrique, je suis partant.
    Bises cousin.

  2. QUEL GACHIS POUR NOTRE VILLE DE SAINT VALLIER , TOUTES LES PERSONNES COMPETENTES LA MAJORITE LES A REMERCIE!!!!!! ET CELA CE N’EST PAS DES SALADES !!!!!!!CHAPEAU MR VAILLOT THE KING DE GALUZOT………….

  3. Et mon rémy la Pologne a besoin de toi pour une plantation de bouteilles de vodka chapeau le vaillot…..

  4. « Manque d instructions »vous avez dit 🤔 Celui qui a dit ça se reconnaitra certainement ! Qu il en prenne de la graine ! Bravo Remy. Du vrai, de l authentique.

  5. Chapeau le camarade rémy et oui le super mec avec un cœur gros comme un ballon ⚽ de foot ou un ballon de rugby 🏉 bises à toi mon rémy………. Bravo….. Un grand respect mon chti gamin le gorille fier de toi bises à toi…….

  6. Bravo Rémy,
    Au plaisir de se croiser lorsque tu passes dans l’ouest.

  7. Rémy est fiers de son papa le Dus. Mais le Dus serait fiers de son fils s’il était encore parmi nous.
    En tout cas, une telle démarche ne peut générer que du respect.
    Mr Vaillot vous êtes un exemple de courage et de dévotion pour les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.