•  

Régionales 2021 – Le Temps des Cerises, il est temps de faire campagne

Prenant acte du maintien annoncé par le gouvernement du scrutin régional en juin prochain, le Temps des cerises souhaite porter à la réflexion collective un certain nombre d’éléments afin de garantir les conditions d’une vraie campagne et donc d’un vrai débat démocratique.

Tout d’abord nous nous félicitons de l’organisation d’une campagne de sensibilisation au vote et de la possibilité qui sera offerte aux candidat.es de se déplacer sur le territoire de la région. C’est un pas important pour garantir la sincérité du scrutin. Sans ces attestations de déplacement, une rupture d’égalité existe entre néo-candidat.es et candidat.es sortant.es, aussi nous demandons au Ministère de l’intérieur que cela soit mis en œuvre dans les plus brefs délais. Il nous semble également important de compléter cette mesure par le décompte des temps de parole des président.es de région sortant.es dans l’exercice de leurs fonctions.

Concernant l’organisation de débats par le service audiovisuel et radiophonique public, nous demandons à ce qu’ils ne se limitent pas à un débat avant chaque tour. La situation sanitaire rend difficile la rencontre avec nos concitoyen.nes, aussi, il est fondamental de multiplier ces rendez-vous dans les deux mois qui nous séparent de cette élection.

Toujours pour permettre la confrontation des idées, nous demandons à ce que l’envoi du programme des différentes listes avec distribution courrier (en plus des professions de foi) soit à pris en charge par le gouvernement. Nombreux sont nos concitoyen.nes qui n’ont pas accès au numérique, aussi la dématérialisation n’est pas suffisante et ne permet pas une égalité d’accès au débat public.

Nous tenons également à alerter le gouvernement sur la nécessité de prévoir un accompagnement des maires des petites et moyennes communes pour l’organisation matérielle du scrutin (locaux, moyens humains à mobiliser). Ceux-ci ont déjà été très sollicités et ont fait preuve d’un grand sens du devoir pour faire face à la gestion de la crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *