Réforme des retraites – La CGT plus que jamais dans la lutte

Derrière le démantèlement du système actuel de retraites, se cache un projet politique plus ample !

Communiqué de la CGT du bassin montcellien – La privatisation et la mise en place des retraites par capitalisation, fera la part belle aux assurances privées. Ce modèle libéral met en place un mécanisme purement gestionnaire et comptable de la retraite. Les points acquis pendant la vie professionnelle ne garantiront pas un niveau de pension suffisant, ce qui conduira les salarié.es qui le peuvent, à contracter des assurances privées, et les autres à la pauvreté́.

Pour la CGT, les fondements solidaires de la sécurité́ sociale sont à̀ défendre ». Notre salaire net c’est ce qui nous fait vivre à la fin du mois, mais c’est notre salaire brut qui nous fait vivre toute la vie et garantit notre accès à la santé, aux droits familiaux et à la retraite.
Dans une société́ ou les inégalités se sont accrues, le grand principe qui inclut tout le monde dans un destin commun « De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins » ; et qui a permis tant de progrès pour les classes populaires, est toujours d’actualité́.

En vérité́, le projet de la CGT est surtout de développer la sécurité́ sociale, en élevant le niveau de droits pour toutes et tous, et en intégrant les nouvelles problématiques de notre époque.

La CGT porte des propositions fondées sur la réponse aux besoins de l’ensemble de la population, avec un départ en retraite dès 60 ans, une pension d’au moins 75 % du revenu net d’activité́ et aucune retraite à moins de 1200 euros net (environ le salaire minimum actuel).

La CGT veut la prise en compte pour les jeunes, des années d’études, de formation et de recherche du 1er emploi car la formation et la qualification contribue à la création de richesses et améliorent la compétitivité́ des entreprises, il est juste que cela soit reconnu pour la retraite.

La CGT porte la reconnaissance de la pénibilité́ au travail et l’extension des dispositifs de départ anticipé à 55 ans pour tous les salarié.es qui ont des situations de travail pénibles.
Par exemple, toutes les infirmières et les aides-soignantes ont un métier pénible et doivent partir avec une retraite pleine et entière à 55 ans.
Pour cela, il faut augmenter les financements basés sur les cotisations sociales. La meilleure méthode, c’est d’augmenter les salaires ! Par exemple, la mise en oeuvre de l’égalité́ salariale entre les femmes et les hommes rapporterait 6,5 milliards d’euros en plus pour les retraites. Plus de justice sociale, notamment en supprimant les exonérations de cotisations sociales patronales, rapporterait 20 milliards d’euros supplémentaires pour le financement des retraites.

La sécurité́ sociale et la solidarité́, ou l’assurance privée et l’individualisme : tel est le choix qui s’offre aux Françaises et aux Français. La question des retraites est un enjeu crucial dans la définition du futur de notre société́.

Seule une forte mobilisation populaire peut arrêter ce projet de détricotage méthodique de la Sécurité́ Sociale.

La CGT sera de cette lutte. Rendez-vous le 5 décembre !

2 commentaires

  1. cgt, cgt gilets jaunes, codef, France insoumise, rassemblement national etc.…..que de gens pour s’occuper de nous tous? DE NOTRE BIEN, Mais je ne vois aucune proposition de financement…….je les devine……plus de riches plus de patrons……et youpi les pauvres ne sont plus pauvres et tout le monde a du boulot…..ah non…..il faut des patrons pour ça??

  2. « Pour cela, il faut augmenter les financements basés sur les cotisations sociales. La meilleure méthode, c’est d’augmenter les salaires ! »

    Est ce que les auteurs de ces belles idées ont jamais un jour eu à gérer une entreprise, un business, une activité commerciale ?
    Je suis désolé, mais si ils pensent avoir l’idée du siècle, je vais les décevoir. beaucoup de gens y ont pensé avant eux.
    La question est alors : Comment fait on pour augmenter les recettes ?
    (la réponse prendre aux riches ne fonctionne pas, sinon le block communiste d’Europe de l’Est n’aurait pas explosé).
    Cher PCF, quels sont donc vos propositions rationelles et faisables dans le monde actuel qui nous entoure ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *