Rallye de la Châtaigne – La FNE 71-Capen demande l’annulation de l’épreuve

Photo illustration.

Après la publication du rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) qui pointe l’ampleur des changements récents observée sur le système climatique lequel est sans précédent depuis des siècles, la FNE 71 – Capen (France Nature Environnement – Confédération des Associations pour la Protection de l’Environnement et de la Nature) communique :

MORVAN : LE RALLYE DE LA CHATAIGNE,

C’EST LE MONDE D’AVANT LE RAPPORT DU GIEC
2021 sera l’année du rapport du GIEC qui met chacun face à ses responsabilités.
2021 sera aussi l’année de la condamnation de l’Etat français : le gouvernement a été condamné par le Conseil d’Etat à “prendre toutes les mesures nécessaires” pour remettre la France sur la trajectoire de réduction d’émissions de gaz à effet de serre que l’État s’était engagé à respecter. La France et tous ses citoyens sont concernés par cette condamnation qui certifie la faiblesse de nos actes pour assurer la sauvegarde de notre planète.
Les 20,21,22 août 2021, est programmé le 50ème rallye automobile d’Autun Sud Morvan. A ces trois jours de compétition, s’ajoutent 2 journées de reconnaissance du parcours les 14 et 15 août.
Cette compétition se déroulerait sur une partie du Parc Naturel Régional du Morvan, dont la richesse faunistique et floristique n’est plus à démontrer.
Ce rallye, comme les autres, va occasionner :
• Des nuisances sonores
• De la pollution en CO2
• Des risques de collisions avec la faune sauvage (période de rut du chevreuil, donc ils se déplacent beaucoup à cette époque), et également des risques de destruction d’autres animaux, tels que oiseaux, batraciens, reptiles …
Il est pourtant évident que le bruit, la pollution et le non-respect de notre environnement ont des conséquences graves sur la santé des personnes comme sur la nature et que les activités des sports mécaniques sont en totale contradiction avec la lutte contre le gaspillage des ressources et l’urgence absolue qu’est devenue la lutte contre la dégradation climatique, l’érosion de la biodiversité et la pollution de l’air.
De nombreuses jurisprudences prouvent maintenant que le code de santé publique s’applique à toutes les catégories de sports mécaniques et de ce fait, la responsabilité des organisateurs comme celle des pouvoirs publics est engagée.
C’est dans ce cadre juridique que nous demandons l’annulation de cette compétition et que nous soutiendrons tout recours fondé sur le droit d’ester en justice pour atteinte à l’environnement et mise en danger de la vie d’autrui en nous appuyant sur l’arrêt de la Cour de Cassation, chambre civile 3, Audience publique du 8 mars 1978, qui déclare :
« Mais attendu que la cour d’appel, par motifs propres et par adoption de ceux du jugement, a énoncé que le seuil réglementaire de décibels était un seuil de danger et non de gêne et que les engins, même conformes à la réglementation en vigueur, pouvaient, par l’utilisation qui en était faite, sa fréquence, leur nombre et l’emplacement où on les mettait en action, entraîner des dommages pour les tiers. »

D’autres solutions existent pour favoriser le rayonnement et l’attractivité du Morvan. Nous pouvons pour cela nous appuyer sur un tissu d’associations locales à même de concilier festivités, tourisme, activités économiques et protection de l’environnement

Pour FNE 71-Capen, T.GROSJEAN porte parole Pour la Coordination Régionale Bruit JP VERGUET

14 commentaires

  1. SOUFFLET Jean-Michel

    Le rallye, c’est une semaine par an. Alors, CAPEN anonyme, viens avec moi, été comme hiver, te promener dans les chemins encore accessible autour d’Uchon, du Beuvray ou du Haut Folin et tu verra ce qu’est vraiment la pollution, le bruit, la destruction de la faune et de la flore générée par les dizaines de motos, de quads et autres 4×4 qui sillonnent les chemins, obligeant les promeneurs à quitter les chemins et marcher dans les ronces.
    Alors, Mr CAPEN occupe toi des vrais problèmes de terrain avant de t’occuper de ce que tu vois sur BFM confortablement installé dans ton fauteuil de bureau.
    Et s’il te plaît, remets en place le contrôle des 2 roues. Ce qui préoccupe n’est pas les motards, c’est les engins appelés pétrelles ou chiotes qui font un foin et une fumée d’enfer,et que les motos ne dépassent pas 90db et 100cv

  2. Ce rallye est une goutte d’eau en terme d’émission de co2 par rapport à une seule journée de matchs de foot (il y en a 34 environ) qui déplace forces de l’ordre, staffs, spectateurs par milliers le tout motorisé….

  3. Bonjour Mr CAPEN
    Si lors de cette épreuve vous vous sentez en danger et bien resté chez vous !

  4. Le rallye nuit à l’environnement alors des gens demandent l’annulation. Qu’ils demandent aussi la suppression des vacances (ça met du monde sur les routes) la suppression des téléphones portables ( empreinte carbone importante) et aussi d’internet ( extrêmement energivore).
    A force de demander d’arreter les choses qui ne nous intéresse pas, il va pas rester grand chose.

  5. Il est probable que nous ne pourrons pas continuer à vivre comme nous l’avons fait, égoïstement, ces 60 dernières années.
    A la cadence actuelle, il semblerait qu’il faille 2.9 Terre pour que tous les humains vivent comme nous (WWF)
    Nous pouvons trouver des tas de mauvaises-bonnes raisons pour ne rien changer, la première étant que la France ne représente que 0,9% des émissions planétaires, ce qui n’empêche qu’elle soit régulièrement condamnée, dernier en date, en février par un tribunal français (!!!) car la France ne baisse pas ses rejets assez rapidement !!
    Mais nous devrions considérer que ce qui est consommé aujourd’hui est enlevé aux générations futures, alors que les limites paraissent franchies presque partout et que les pénuries s’annoncent.
    Au stade actuelle, il paraîtrait raisonnable, si nous souhaitons laisser un avenir à nos gosses, de limiter au maximum toutes les activités, en particulier « sportives » impliquant l’usage d’engins à moteurs thermiques.
    Ça va depuis les tondeuses, jusqu’aux déplacements pour « supporter » des équipes…..
    Contrôle technique du bruit des « peutrelles », totalement inutile, il faut très peu de temps pour changer les choses. il suffirait d’appliquer la loi qui permet de mesurer les sons à l’échappement….
    Là aussi, démonstration de la stupidité de nos gouvernants ! Voté le matin, annulé le soir…. Pour la planète ?
    Mais ce n’est que mon avis, bien sûr.

  6. Eh les gogo ecolo on en parle du tour de France sur pratiquement un mois qui parcours plus de 3500 kms avec 1500 véhicules minimum (des diesel bien sûr pas électrique) rien que pour l’organisation, caravane et participants sans compter les spectateurs qui suivent tout ça… Ah non faut pas toucher, pas d’empreinte carbone et c’est médiatisé donc faut surtout pas le dire……….

  7. Encore un rageux révolutionnaire de la société, ou faut-il mettre le curseur avec de tels intégristes…? 🤔

  8. Quand on mène un combat contre les émissions de CO2, autant s’attaquer au vrai problème :
    https://fb.watch/7myR8Lyvim/
    Parce que s’attaquer au mouvement d’une mouche à l’échelle d’une planète, je ne vois pas en quoi cela serait efficace ……

  9. Vous attaquer au rallye qui en deux jours ne fera pas 10% de ce qu’a fait le passage du tour de France en un après-midi prouve bien que vous êtes courageux mais pas téméraire

    • Chaque goutte d’eau, chaque mouche a son importance. Toute la matière est liée dans l’Univers. Ici, sur Terre, à mesure que l’horloge tourne, nous avons de moins en moins de choix. Les problèmes ont déjà commencé :
      https://hybrideaeau.fr/la-guerre-de-leau/
      Il ne s’agit pas de tout supprimer, loind de là et encore heureux ; il s’agit en fait de se mettre autour d’une table et de débattre par l’entremise de nos représentants (on ne peut pas débattre à 50 millions!), échanger, et enfin arbitrer de ce qu’il est fondamental de conserver et de ce qu’il sera à l’avenir possible de se passer. Cela demande courage, légitimité, véridicité dans les diagnostics, acceptations des diagnostics et de la place de chaque être vivant sur Terre, et fin de la corruption qui fausse tout.
      Cela veut dire réfléchir à nos valeurs, nos activités, nos sociétés, hiérarchiser à nouveau nos besoins. Nous ne sommes plus dans la société d’abondance où tout est permis (et le pire, c’est en 1974 et le rapport Meadows qu’on avait déjà entrevu la fin de la société d’abondance!!!)
      Oui, il sera vraiment très très difficile d’admettre que certaines activités ne seront plus tenables….. Le tout est de bien peser lesquelles, pourquoi et selon quels critères.
      Il est encore tant d’éviter la scène de « Manon des Sources » où le village se rend compte trop tard qu’il n’y a plus d’eau du tout….. et pourtant ils l’avaient bien cherché en « sacrifiant » le bossu et en bouchant sa source….. et tout le village savait! Il est encore temps de régler les choses pacifiquement avant que l’Histoire ne nous tombe dessus et ne nous laisse plus aucun choix.

      • Quand on veut être efficace et ne pas brasser de l’air comme le fait cette association, on identifie les grandes masses, on les trie par ordre d’importance, et on les traite par ordre d’importance.
        Mais pour cela, cela demande de la compétence et des efforts, alors que la, ils baillent juste pour se donner bonne conscience et satisfaire leur égo !

        • Exact. Mais pour s’attaquer aux problèmes les plus grands, il nous faut être tout aussi grand, sinon cela est peine perdue. C’est pourquoi une entité comme l’Etat est la seule qui a les moyens d’arbitrer les différents.
          Mais quand on est moins grand, on peut alors se pencher sur les difficultés moins grandes, c’est une question de correspondance des échelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *