Rachat du Domaine de la Saule – Claude Vermorel : « C’est un soulagement »

Il a été le farouche opposant à Yunus Atak à son arrivée à l’auberge de la Saule. Avec le rachat du lieu par la ville de Saint-Vallier, Claude Vermorel, lui qui a lancé l’alerte, est aujourd’hui soulagé. Il aurait aimé pourvoir s’exprimer au dernier conseil municipal mais son métier d’avocat l’a retenu mercredi au tribunal de Pau.

Que vous inspire le rachat du Domaine de la Saule par la ville de Saint-Vallier ?

Claude Vermorel – « Tout d’abord, je vais vous relater brièvement l’histoire quand j’ai découvert dans le magazine municipal, le SVAD de l’époque, qu’un centre aéré allait ouvrir dans l’ancienne auberge de la Saule. Je m’en réjouissais. Ma curiosité m’a poussé à en savoir davantage sur le nouveau propriétaire et j’ai fait des recherches sur internet et découvrir l’association Mïlli Görüs qui est une institution fondamentaliste. Alors je suis allé voir Alain Philibert. Le maire n’a pas semblé prendre conscience de l’événement alors j’ai pris les choses en main et lancé mon association La Sentinelle 1905 avant de rassembler des personnes devant le kiosque ».

En somme, le maire a réagi mais tardivement ?

« Je ne suis pas du genre à critiquer pour critiquer sur le fait que Philibert, enfin la ville, va racheter le Domaine de la Saule. Je ne peux que me satisfaire de sa prise de conscience, certes, tardive. Il a compris au dernier conseil municipal en 2021 que le sujet méritait d’être traité avec énergie. Je remarque une chose, c’est la plus value que va faire le propriétaire sur le dos des contribuables valloiriens » (NDLR : le prix d’achat est de 350 000 € alors que Yunus Atak a investi environ 220 000 €).

Mais quel est votre sentiment, personnellement ?

« C’est un soulagement après un long combat. Yunus Atak n’a jamais lâché prise, moi non plus. Désormais Alain Philibert peut signer le chèque, façon de parler, deux deux mains. Je ne veux pas polémiquer, je suis content que cette histoire se termine ».

Recueilli par Jean Bernard

 

8 commentaires :

  1. Un soulagement, certes.!
    Mais après avoir effectué la lecture de l’article très explicite ci-dessus et en lisant entre les lignes, on peut en déduire que Monsieur le Maire de Saint-Vallier s’approprie une victoire qui ne lui appartient pas.
    C’est l’action en amont de Monsieur Vermorel qui a permis ce dénouement heureux.
    De plus, la cagnotte de la mairie va être mise à rude épreuve puisque ce bien va couter 350 000 euros.
    Donc, le triomphalisme n’est pas de mise ici.
    Je pense même que les élus de la majorité devraient au contraire faire profils bas et remercier vivement Maître Vermorel.

    • Tout à fait d’accord.

    • C’est une habitude très humaine et ancrée dans l’Histoire : les lanceurs d’alerte, les prévisionnistes qui argumentent, qui cherchent les informations, qui font des recoupements…… ne sont pas entendus tout de suite, souvent sous prétexte qu’ils ne sont pas « inclus » dans le « groupe ».
      L’Humain est beaucoup plus attaché à la forme (l’appartenance au groupe, ses modes de fonctionnements, ses codes sociaux, vestimentaires, etc…..) que sur le fond par pure paresse intellectuelle. Surtout lorsqu’est soulevé un problème important et complexe à résoudre.
      De plus, l’Homme a la mémoire courte. Ainsi, cela servira-t-il pour écouter les prévisions écologiques (GIEC)? économiques (crises néo-libérales)? sociales (Gilets jaunes)? géo-politique (déclin du pays par abandon de l’expertise et de l’excellence du niveau technique et culturel)?
      Pas sûr…….

  2. Merci Claude pour ton travail encore merci maître….

  3. Vous n’avez rien compris
    Mr le Maire a fait un travail « rrremarquâble »
    🤣🤣🤣🤣
    Acheter 350 k€ un bien qui vaut 220 k€

  4. Allons Waff ne soyez pas négatif.
    Grâce à Mr le Maire nous savons maintenant à quoi vont servir nos impôts.
    🤣🤣🤣
    Et le centre des Mazilles ? On en fait quoi ?
    C’était pourtant dans le programme lors des élections.
    Le centre Jean Marcel Bouteloup, vous allez voir un peu ce que nous allons en faire. Ça ne va pas rigoler. Attention ☺!
    En effet, on voit………. RIEN !

  5. Vous avez raison !
    Qu’attendent les oppositions pour coincer cette équipe laxiste.
    Posez des questions afin de comparer ce qui a été promis et ce qui a été fait.
    Vous allez vous marrer.
    Pas grand chose qui colle aux promesses. Sinon Rien.

  6. Je fais une proposition qui permettrait peut-être de réconcilier les « pour » et les « contre » de cet achat pour le moins surprenant:
    Pourquoi ne pas faire savoir que nous disposons d’une cinquantaine de chambres pour accueillir des familles ukrainiennes en détresse et sur le chemin de l’exode vers des pays plus sécurisés ?
    Merci pour vos retours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.