•  

Printemps des poètes – L’amour des mots, le pouvoir du poète

La poésie, c’est comme la cuisine. Pas besoin de caviar, des mots simples suffisent, « prenez en deux, faites les cuir comme des oeufs, prenez un petit bout de sens puis un grand morceau d’innocence, faites chauffer à petit feu, au petit feu de la technique… » écrivait Raymond Queneau  dans sa recette « Pour un art poétique ».

Une poésie que Daniel Meunier ne pouvait ne pas réciter devant les lauréats du concours de poésie lancé par « Plume et crayon » et qui furent récompensés ce samedi devant la librairie L’Inattendue, à Montceau-les-Mines, partenaire de cette opération littéraire.

Daniel Meunier et Sophie Khalfoune, invitaient les enfants de 6 à 15 ans (3 catégories) à s’exprimer sur les beautés, les charmes et la préservation de l’environnement. Ils ne furent pas déçus. Ils reçurent 58 poèmes et six jeunes poètes furent primés pour des poésies de grande qualité. Ils avaient, peut-être sans le savoir, appliqué la recette de Raymond Queneau.

La ville de Montceau-les-Mines et en particulier madame le maire, se sont associées à cette célébration de la poésie dans le cadre justement du Printemps des poètes.

De jeunes poètes talentueux à qui Daniel Meunier a voulu outre exprimer sa reconnaissance, leur envoyer un message, leur faire comprendre que « la poésie est un moyen de sublimer le réel, de la rendre acceptable quand il devient douloureux. La poésie vous permettra de sortir de ce carcan et de ces conformismes que l’on tente bien souvent, à tort, de nous imposer ».

Parce que la poésie apporte à la vie ce qu’une note de musique sonne en direction de la liberté. « Vous avez pu un instant vous échapper par les sentiers de la poésie, nous faire part de votre réflexion, de votre talent et de votre maturité sur un sujet essentiel, celui de la défense de la nature et de la protection de notre environnement futur. Vous avez pour cela, utilisé la magie et le pouvoir des mots » soulignait Daniel Meunier.

Cette magie des mots, Coquillette, cet artiste qui susurre à l’oreille des hommes des mots doux, des mots de tous les jours, a clamé en toute sincérité et insouciance les poèmes des jeunes auteurs.

Leurs poèmes, en plus des récompenses attribuées, seront édités dans le prochain livre de Sophie Khalfoune et Daniel Meunier qui sortira fin 2021. Etre lus est le plus beau des encouragements, le plus beau des cadeaux.

« Nous serons toujours là pour vus lire, vous écouter et vous promouvoir ». Le plus bel hommage de Daniel Meunier aux jeunes amoureux des mots.

Jean Bernard

Le palmarès

6 – 8 ans : Sarah Dichant et Alya Sueur

9 – 11 ans : Camille Frade et Timothé Gauthier-Desvignes

12 – 15 ans : Félix Chevallier et Benjamin Fournier

Ils sont originaires de Saint-Christophe-en-Bresse, le Creusot, Montceau-les-Mines, Toulon-sur-Arroux, Fragnes-la-Loyère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *