Présidentielle 2022 – Dimanche, le vote « pour » Yannick Jadot

Le vote utile ne permet pas de progresser

 

Communiqué de Pierre Etienne Graffard et Dominique Cornet – Une fois encore, avec l’appui des sondages et de la politique tacticienne, on fait appel à gauche aux bonnes vielles pratiques comme celle du « vote utile ».

Une fois encore, on détourne les aspirations véritables des électeurs pour une consultation publique qui peut s’en trouver faussée.
Il n’y a pas si longtemps encore, le PS a usé, abusé du « vote utile ». Aujourd’hui la France insoumise avec Jean-Luc Mélenchon, utilise la vieille recette cette fois, avec le vote « efficace ».

Parce que nous nous retrouvons dans l’absolue nécessité de conduire de sérieuses politiques pour lutter contre le dérèglement climatique, nous devrions alors, voter utile et mettre sous le tapis, l’Europe, la géopolitique avec une certaine complaisance avec les régimes autoritaires ?
Encore une manœuvre électorale seulement justifier par des éléments de programme analogue, ou encore pour  sauvegarder la gauche parce que le travail n’a pas été fait ou voulu pendant les 5 dernières années.
Le « vote utile » ne doit donc pas tenir compte des différences de projet, de vision pour les décennies à venir, pour le mode de gouvernance et les valeurs qui y sont associées ? La question mérite d’être posée.

Parce que l’on sait que le soir des résultats le vote utile est intégralement capté par la formation qui en a bénéficié, la refondation de la gauche écologique et sociale indispensable sera faussée car on ne connaîtra pas les véritables aspirations des françaises et des français… , une fois de plus.

Au premier tour des élections présidentielles, dimanche 10 avril, ce sont nos envies, nos convictions pour un autre projet de société, pour faire face aux enjeux auxquels nous devons répondre, dimanche, seul le vote POUR se doit d’être révélé et comptabilisé. Nous avons la chance de vivre en démocratie. Utilisons le bulletin de vote pour exprimer nos désirs, notre lucidité, nos convictions.

Nous sommes fatigués par les crises qui se succèdent. La promesse heureuse de la mondialisation débridée ne tient plus. Nous avons besoin d’une démocratie plus proche de chacune et de chacun d’entre nous.
Nous avons à relever les défis sur le climat, sur une nouvelle agriculture, sur la ré-industrialisation compatible avec les ressources qui nous restent.
Nous devons restaurer nos conditions d’existences dans notre environnement. Et que dire de l’emploi, de la santé, de l’éducation, de la culture.

Yannick JADOT propose une voie, une trajectoire, un projet pour réussir dans la concertation, le collectif, la bienveillance et dans une république apaisée.

Si cela correspond à vos aspirations, alors dimanche, exprimez-vous sans calcul !
POUR le proche avenir de notre monde.

 

Pierre-Etienne GRAFFARD
Elu EELV depuis 2014 à la ville du Creusot

 

Dominique CORNET

Groupe Local Creusot-Montceau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.