Personnes âgées – Riches ou pauvres, elles sont seules

 

Deux femmes. Deux femmes de caractère qui à 91 et 89 ans ont toute leur tête. Elles habitent toutes les deux sur Sanvignes. La première, alitée depuis trois ans, espère un jour remarcher; la seconde, depuis le décès de son mari, tout le monde l’a délaisse. Deux femmes, des destins et un même constat, elles se sentent abandonnées.

Aux Essarts, rue de Joux, tous les volets sont clos. Seuls ceux d’une pièce sont entrouverts. C’est la salle à manger, elle fait aussi office de chambre à coucher où depuis trois ans,  Sabine Christophe est allongée dans un lit médicalisé. Amaigrie _ elle mange très peu _ elle vit reclus avec son chat. En octobre 2016, elle est opérée à l’hôpital à Montceau de la hanche droite suite à une mauvaise chute sur les marches du perron. « Je n’ai jamais eu de rééducation » dit-elle le regard sombre. « Regardez mes jambes, maintenant, la jambe droite est plus longue que l’autre ». Une vision sidérante.

Veuve, sans enfants, sans famille, seul un voisin vient tous les jours lui préparer son café avec un morceau de pain et du beurre et fait des courses. Il lui cuisine des plats, souvent la même chose. Mais il vient. Son seul lien avec l’extérieur. Depuis peu, une femme prend de son temps et passe voir Sabine. « Je m’occupe de ses papiers pour faire une demande à l’APA  (allocation personnalisée d’autonomie) » indique-t-elle.

Sabine Christophe touche 900 euros par mois. Elle est propriétaire de sa maison. « Nous l’avons achetée avec mon mari, c’était celle de mes parents, je suis née ici », raconte-t-elle. Cette maison, elle en fait don à la SPA. « Les papiers sont prêts ».

Isolée, allongée, elle regorge pourtant de vie. « Je veux remarcher pour faire mon ménage, me faire la cuisine ». Vivre, tout simplement, même si elle ajoute avec force : « Je veux mourir ici ».

Pas de télé, aucune occupation, toute la journée dans son lit, Sabine rumine. Les jours et les nuits se ressemblent. Rue de Joux, derrière les volets, Sabine veut juste se tenir debout.

Plus haut, au bourg de Sanvignes, chemin de la Tour, une belle maison, un joli jardin et une femme seule. Claudette Lacroix a perdu son mari il y a dix-sept mois. « C’était un homme exceptionnel » précise-t-elle. A priori, elle ne manque de rien, surtout financier. Son époux était banquier. « Il s’occupait de tout » avance sa veuve.

Là voilà pourtant dans une situation délicate car depuis le départ de son mari, « je me retrouve toute seule ». Certes, reconnaît-elle, « j’ai toute ma tête, une belle maison ». Mais ce sentiment d’abandon lui pèse lourd sur le coeur. Elle qui n’a cessé et milite toujours pour « défendre le faible » est presque prise à son propre piège. Sur le repose-pieds, devant-elle, est posé le badge des gilets jaunes. « Mais là, je me sens impuissante ».

« J’ai toujours aidé sans rien attendre en retour et aujourd’hui on m’a laissée tomber » balance-t-elle, droite dans son fauteuil.

Une infirmière vient deux fois par jour pour sa sonde urinaire, une femme de ménage passe également tout comme le monsieur des repas à domicile et personne d’autre. Sauf sa nouvelle amie, la même qui déjà rend visite à Sabine.

La solitude lui pèse. De sa situation,  » des gens en profitent » regrette Claudette. Avec parfois des retraits d’argent au distributeur qui dépasse l’entendement. « Je ne sais même pas combien je touche chaque mois ». Elle n’est pas dans le besoin. Elle a juste  besoin d’affection.

Sabine et Claudette sont à l’opposé. Deux femmes de tempérament mais d’une grande tristesse intérieure. 

C’est peut-être à côté de chez vous.

Jean Bernard

10 commentaires :

  1. La responsabilité de la famille, des enfants…. pour les personnes âgées , leur éducation a fait de ne pas déranger. ….de continuer à donner de l’argent à leurs enfants….et de finir seul. Les lois doivent s’appliquer….un juste retour de donner. ….et de recevoir…..et les enfants élevés en rois …..de changer.

  2. Être Malade et être Seule. La réalité est là. Le constat être Pauvre où Riche ! Merci à la personne qui a des très belles intentions et votre compagnie à ces personnes. Quelle belle richesse vous êtes à ces personnes.

  3. Triste ce monde ! Ce n’est pas normal de laisser des personnes comme sa dans leur solitude .

  4. C’est le travail des politiques.. Sans commentaire..

    • C’est pas un choix et c’est la réalité. Je suis très amère et même en colère .Hé prennez conscience qu’ un jour, vous où moi seront comme ces personnes. Essayons de changer….

  5. Merci de cet article (!), un dimanche, où beaucoup dépriment déjà d’avoir à reprendre le boulot le lundi matin !
    Sinon, pour le fond de l’article, c’est effectivement déprimant et désespérant !
    Personnellement, j’ai déjà pris des dispositions pour ne pas en arriver au premier cas présenté …
    J’espère ne jamais avoir à être un « boulet » pour le peu de proches qu’il reste (mais on n’est jamais sûr …)

  6. Brassart violette

    C est le progrès. L humain est considéré comme un objet.on l utilise,puis poubelle.c est notre sort .je suis résignée.86 ans et insuffisance cardiaque. 2 enfants 1petit fils, pas de visite depuis des mois. On attend la mort de la vieille dame, pour vendre l appart. Et si la vieille en faisait don à la spa
    Violette.brassart
    On rigolait de la haut

  7. Il faut qu’il y ait une loi et c’est impératif que la famille prennent le relais de leurs anciens car la négligence et aussi une forme de maltraitance !!! Une urgence à prendre pour l administration !!!

  8. Les choses ne sont pas aussi simples, on n’entre pas chez les personnes âgées simplement parce qu’elles sont seules, encore faut-il qu’elles soient disposées à recevoir des visites, à accepter ce que les services sociaux mettent à leur disposition. On ne devient pas marginal seulement parce qu’on est vieux, il y a là un caractère, une personnalité qui peut expliquer l’isolement. Et puis rendre service est parfois bien mal perçu, ressenti comme une intrusion. La société en tant que telle n’est pas entièrement responsable.

  9. Domage ,que ìl y a si peut de geunes avec cœur
    Si vous être au courent de geune seul et sans l’afection proche de 94 ,je suis dispo d’ofrir un peut de mon temps et mon affection 😢

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.