Pêche à la truite – Une ouverture incontournable

Ce n’est pas l’événement de l’année mais l’ouverture de la pêche à la truite ce samedi 12 mars 2022 reste incontournable pour tout bon pêcheur qui se respecte.

Il y a ceux qui arrivent très tôt, bien avant 6h pour être prêts à 6h30, c’est-à-dire 30 minutes avant le lever du soleil et frapper les trois coups. Et vous avez les autres qui n’ont pas sacrifié la grasse matinée du samedi et arrivent quand ils arrivent. « Je viens un peu tard, je ne sais pas si je vais prendre quelque chose » commente un pêcheur au bord de l’étang des Mirauds à Blanzy.

La plus grande concentration de truites et ceux qui rêvent de la voir terminer dans l’assiette, se trouve après Ciry-le-Noble et jusqu’à Palinges. Encore faut-il choisir : Bourbince ou canal du Centre ? Le choix n’est pas cornélien, il est juste tactique. Pêcher dans la Bourbince demande davantage d’efforts. La plupart des pêcheurs n’hésitent pas à se déplacer. On va dire que la pêche est plus sportive. Côté canal, à l’image de l’eau, c’est plus paisible. On se cale dans un coin les yeux rivés sur le bouchon et c’est à la truite de prendre l’initiative. Tu veux ou tu ne veux pas… te laisser prendre ?

Dans la grande majorité, on vient pêcher essentiellement pour se vider la tête, revoir les copains, partager un moment convivial, « parce que ca fait quand même un moment qu’on ne voit pas grand monde ». Qui dit ambiance détendue, dit l’heure incontournable du casse-croûte, un moment sacré et indispensable pour reprendre des forces avant d’entamer la seconde moitié de la journée.

Question, fallait acheter sa carte de pêche à 78 € ou simplement s’acquitter de 9 € pour la journée ? « La carte de pêche n’a pas augmenté depuis deux ans et j’en profite toute l’année » mentionne un adepte de la pêche au toc qui tous les ans, depuis qu’il est installé à Lons-le-Saulnier, revient toujours dans ce coin de la Bourbince. « J’ai gardé mes habitudes ».

Cette année encore, la truite est bien élevée, rare seront ceux qui reviendront à la maison sans la moindre prise.

J.B.

 

Un commentaire :

  1. Magnifiques ces images où les sourires sont visibles sur toutes les lèvres, sur les photos, mais en présentiel aussi, sur place malgré ce temps qui n’arrête pas les passionnés.
    Que du bonheur de vivre ces instants présents nous rappelant que c’est çà la vie… Vivre libre… Respirer l’air pur… Laisser libre cours aux expressions de visages, aux sourires enfin visibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.