Parti communiste – Les très riches ont coupé la corde aux gens d’en bas

Fabien Roussel est aussi le candidat du PCF aux élections présidentielles.

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

Prenons le pouvoir au capital !

Le nombre de milliardaires français passe de 95 à 109. Pendant la même période, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté passerait de 9 à 11 millions avec des APL en baisse, des factures de gaz, d’électricité, de mutuelle, d’essence en hausse, des salaires et des pensions gelées et un SMIC bloqué à 1234 euros net.

La politique du Président des riches produit ses effets. Son bilan est inégalé pour les plus riches, pour la finance et le capital : la fortune des 500 familles plus riches est passée de 570 milliards en 2017, année de son élection, à 1000 milliards aujourd’hui. La fortune des 500 familles les plus riches a donc quasi doublé !

En 4 ans, le Président des riches a rempli sa mission : les premiers de cordée ont atteint les sommets mais les français sont restés en bas car les riches ont coupé la corde ! L’emploi, le pouvoir d’achat et les salaires ont été sacrifiés sur l’autel de la rentabilité. C’est le fruit de toutes les baisses d’impôts sur les grandes fortunes, sur le capital, sur les dividendes, sur les plus-values. C’est aussi le fruit d’un grand laxisme en matière de lutte contre l’évasion fiscale.

Pire, ces familles les plus riches sont propriétaires d’entreprises, de multinationales qui bénéficient de toutes les aides publiques telles que le CICE, la baisse des impôts de productions, le Crédit Impôt Recherche, les exonérations de cotisations sociales… 140 milliards d’euros d’aides publiques versées en 2019 aux entreprises sans aucune condition, sans rien demander en échange, dont les deux tiers bénéficient en priorité aux plus grandes d’entre elles !

En 2022, nous voulons passer un pacte avec les Françaises et les Français, avec le monde du travail, pour prendre le pouvoir à ces 500 familles, au capital. Oui, nous disons qu’il est possible de relever le défi des jours Heureux, d’éradiquer la pauvreté et le chômage, de retrouver des services publics et une industrie au service de l’emploi et du climat. Cela implique de changer l’utilisation de l’argent dans le pays et de créer de nouveaux droits d’intervention des salarié.e.s.

Fabien Roussel, député du Nord, secrétaire national du PCF

5 commentaires

  1. Et voilà après la CGT , le PCF qui raconte des carabistouilles ; ci-dessous quelques exemples pour contredire avec des avancées réelles pour les français « d’en bas » comme vous vous le dîtes :
    – Augmentation du minimum vieillesse de 100€ mensuel en 3 ans
    – Suppression de la taxe d’habitation sur 3 ans
    – Suppression des charges salariales d’assurance chômage en Octobre 2018(près de 130€ annuel pour un salarié au SMIC )
    – Augmentation du SMIC horaire au 1er Janvier 2019 combiné à l’augmentation de la prime de précarité fait que le SMIC horaire a augmenté en net de 3% soit environ 35 euros par mois (420€ par an )
    – Réduction d’impôt en 2020
    -Lunettes, appareillage auditif et soins dentaires à 0€
    -Réforme du code du travail, de la formation professionnelle, l’apprentissage
    -Loi sur le droit à l’erreur
    -Loi pacte pour les petites entreprises
    -Défiscalisation des heures supplémentaires
    -Extension de la prime d’activité (4 millions de foyers)
    -Rattachement des étudiants à la Sécurité Sociale
    -Loi Elan sur le logement pour encadrer les loyers dans les zones tendues
    -Remboursement du trop perçu de la CSG aux retraités
    -Prime Macron
    -Prime à la casse
    -Chèque énergie
    -Baisse d’impôt sur le revenu
    -Dédoublement des classes de CP et de CE1
    -Loi Asile et Immigration permettant d’améliorer l’accueil des demandeurs d’asile mais également faciliter l’expulsion des demandeurs déboutés. Les expulsions ont bien augmentées depuis cette loi.
    -Loi contre les violences sexuelles et sexistes.
    -Vaccination obligatoire pour l’entrée à l’école
    -Suppression du numérus clausus
    -Structuration des hôpitaux de proximité
    -Interdiction de l’exploitation des hydrocarbures à partir de 2040
    -Loi EGALIM accélération de la transition écologique du modèle agricole, renforcer la lutte contre le gaspillage alimentaire
    -Loi de moralisation de la vie politique (Pas d’emploi de membres de la famille pour les parlementaires)
    -Extension de la PMA à toutes les femmes
    -Grand débat
    -Convention citoyenne pour le climat
    -Revenu universel d’activité pour fusionner les aides sociales
    -Loi relative à l’engagement dans la vie locale pour renforcer les pouvoirs des maires
    -Ségur de la santé
    -Beauvau de la police
    -Projet de réforme constitutionnelle pour réduire le nombre de parlementaires (-25%)
    -Tests anticovid gratuits
    -Vaccination COVID gratuite
    -Accompagnement financier des salariés , des entreprises , des commerçants ,etc….pendant la crise du COVID
    Un peu de vérité ne fait pas de mal .

    • Dans cet inventaire à la Prévert, il y a des choses tout à fait justes et d’autres malheureusement biaisées (pas forcément fausses, mais biaisées, c’est-à-dire qu’un élément extérieur vient en limiter la portée).
      Je ne vais pas tout reprendre, c’est un travail de Titan de mettre tous les éléments factuels et documentés qui approuvent ou contredisent ces éléments.
      Je confirme dans les grandes lignes les actions faites sur l’augmentation du minimum vieillesse, le remboursement des soins dentaires-auditifs-visuels, la loi contre les violences sexuelles et sexistes, l’extension de la PMA, loi EGALIM, etc….. jusque là, tout va bien.
      Je remarque certaines choses bien faites, mais qui hélas devront être payées par un autre biais : par exemples, les tests anti-covid et la vaccination ne sont en réalité pas gratuits, car financés par la solidarité nationale donc par les impôts et/ou les déficits. Autre exemple, le dédoublement des CP-CE1 ne concerne que les classes situées en REP et REP+ : https://www.education.gouv.fr/dedoublement-des-classes-de-cp-en-education-prioritaire-renforcee-premiere-evaluation-308357 ; j’ai déjà évoqué dans un autre post que le numerus clausus n’était pas « supprimé » mais en réalité « relevé », ce qui n’est pas tout à fait pareil quant aux conséquences. L’accompagnement financier durant la crise du Covid est payée par la dette…… qu’il faudra bien rembourser un jour…..
      Il y a ensuite les annonces qui attendent encore des applications factuelles et des décrets d’application : loi de moralisation de la vie politique, Revenu universel d’activité…..
      Et enfin, il y a les abstractions qui ne coûtent aucun engagement concret et n’apportent pas forcément du mieux-être général : Grand débat, Convention citoyenne, renforcement des pouvoirs des maires…..
      Bref, dans tout cela, il y a à prendre et à laisser.
      Puis il y a des études économiques globales qui mettent tout le monde d’accord, car elles sont générales, chiffrées, sérieuses, rigoureuses : c’est par exemple l’indice de GINI :
      https://data.oecd.org/fr/inequality/inegalite-de-revenu.htm
      (et il a malheureusement augmenté en France entre 2017 et 2019, limite des données disponibles) (et l’ocde ne peut pas être considéré comme un organisme « gauchiste »).
      Alors, certes, les discours d’extrême gauche sont souvent maladroits, caricaturaux, et leurs solutions pas toujours souhaitables (non à l’abolition de la propriété privée, mais oui à sa limitation dans une échelle décente pour permettre à tous les habitants de la planète de posséder son habitation, gage de sécurité psychique ; non à l’étatisation totale des modes de vie et de l’entreprenariat, mais oui à un contrôle étatique plus rigoureux des excès du privé) ; mais c’est en écoutant tout le monde et en étudiant rigoureusement chaque donnée qu’on peut se rapprocher de LA vérité dans le seul but de mettre en place la Paix Perpétuelle où chacun puisse vivre une vie décente et choisie dans les limites de la responsabilité face au respect d’autrui et aux limites des matières premières disponibles.

    • Le republiqun ne doit pas etre obligé de compter ses pièces jaunes dés le 15 du mois comme le font certains . . Ce Monsieur vit dans un monde ou semble t’il la misère n’existe pas . (…)

  2. Ils sont bons les cocos :

    De l’augmentation du nombre de milliardaire, ils en sont certain, car ils écrivent au présent.
    En ce qui concerne les pauvres, ben en fait, ils n’en sont pas sur, puisqu’ils écrivent au conditionnel.
    « Le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté passerait de 9 à 11 millions … »
    Diable, vous n’êtes même pas capable de faire l’inventaire de votre fonds de commerce ?
    Mais par contre, vous êtes affirmatif quant au fonds de commerce de vos « ennemies ».

    Encore une communication qui va encore rendre plus crédible le PCF !

  3. Et toujours la manipulation des mots et des chiffres pour leur propagande mensongère.
    Ce n’est pas une augmentation personnelle des riches, comme sous entendu par le PC, qui a eu lieu ces dernières années, mais celle des sociétés et des entreprises. Il n’y a pas eu systématiquement de redistribution des profits.
    En résumé, c’est bien un redémarrage de l’économie à laquelle on assiste.
    Et il faut remercier qui? Et bien les soit disants riches si décriés, grâce a qui il y a un financement des activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *