Parti communiste – La retraite avec de nouveaux droits

Communiqué du parti communiste du bassin montcellien.

  membre du Parti de la gauche européenne – Section du Bassin minier. 

Retraites : d’autres choix sont possibles !

La gauche a réussi à élaborer une plateforme commune. En l’absence des insoumis, treize organisations politiques de gauche et écologistes ont présenté à l’Assemblée nationale des propositions alternatives à la réforme du gouvernement.

Un mois de travail et, au final, une «plateforme commune»: six mesures en faveur des retraites, accompagnées de six autres mesures destinées à les financer. Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, saluait à l’Assemblée nationale le résultat d’un processus initié au mois de décembre à Saint-Denis, lors d’un meeting rassemblant les forces de gauche contre la réforme des retraites. Depuis, d’autres rencontres avaient eu lieu, non seulement entre les organisations politiques, mais aussi avec les salariés en lutte depuis le 5 décembre.

Une motion de censure est envisagée

Les treize organisations signataires proposent «six piliers pour de nouveaux droits». D’abord, «améliorer le système par répartition», en opposition à «la substitution, même partielle, de cette solidarité publique par des démarches de capitalisation». Ensuite, «garantir un droit à la retraite en bonne santé pour toutes et tous», en posant comme « exigence préalable la fin des mesures consistant à allonger la durée de cotisation». «Notre système de retraite n’est pas en faillite, son déficit est creusé par la politique du gouvernement», assurent les parlementaires. La gauche propose également une «règle d’or», assurant «la parité du niveau de vie entre les retraités et les travailleurs, dans le public comme dans le privé», ainsi qu’une «meilleure prise en compte de la pénibilité». Cinquième pilier, les partis politiques entendent garantir «une retraite minimum au niveau du Smic pour une carrière complète». Et, pour les carrières incomplètes, ils se sont mis d’accord pour une «réforme du minimum vieillesse, pour qu’il ne soit pas en deçà du seuil de pauvreté» (1040 euros). Dernier axe, enfin, l’égalité femmes-hommes: les élus considèrent qu’elle «implique de réduire la fracture salariale entre les hommes et les femmes». Le dispositif prévoit en outre six «pistes de financement» (L’Umanité)

Nouvelle mobilisation nationale: toutes et tous ensemble

Le PCF soutient la nouvelle journée de mobilisation nationale à l’appel des organisations syndicales et localement nous appelons la population à se rassembler devant la mairie de Montceau-les Mines

Mercredi 29 janvier à 14h30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *