•  

Parti communiste – De nouvelles mesures pour le logement

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

Pour un plan de transformation économique, sociale et écologique (suite)

Au regard de la gravité du moment, les parlementaires communistes, proposent un plan de transformation économique, sociale et écologique.

Logement : accessibilité du parc social et rénovation énergétique

Alors que les réformes récentes du Gouvernement ont affaibli la politique publique de logement, un nombre croissant de nos concitoyens peinent à se loger faute de loyers accessibles. Nos propositions poursuivent une double ambition : l’accessibilité au parc social et la rénovation énergétique

Nos propositions :

7. Bâtir un plan ambitieux de rénovation énergétique globale de 700 000 logements par an jusqu’en 2040 et de rénovation des bâtiments publics de 30 milliards d’euros pour se conformer aux exigences de la Stratégie nationale bas carbone.

8. Opérer une refonte des dispositifs d’aide à la rénovation pour favoriser les rénovations complètes et garantir un reste à charge zéro pour les foyers modestes avec un guichet unique et assurant le suivi des travaux par l’embauche d’agents de service public dédiés.

9. Décarboner la chaleur pour le chauffage des espaces et de l’eau chaude sanitaire en finançant, jusqu’au reste à charge 0 pour les foyers modestes, la généralisation des pompes à chaleur (PAC) ou de l’utilisation de la biomasse.

10. Lancer un plan de formation des salariés, indépendants et artisans du bâtiment (990 000 actifs) à la rénovation globale de l’habitat avec le soutien bancaire des TPE-PME concernées.

11. Augmenter le volume du parc social en lançant un programme ambitieux de construction de 200 000 logements sociaux par an sur 3 ans aux normes basse consommation et assurer en dix ans la rénovation énergétique de l’ensemble du parc social.

12. Porter à 30% la part de logement social dans les zones tendues (contre 20 % actuellement) et autoriser le préfet à retirer la compétence du permis de construire aux maires qui ne respectent pas ce quota.

13. Renforcer les crédits alloués aux aides à la pierre pour porter l’enveloppe à 1 milliard d’euros.

14. Création d’une Agence Nationale foncière du logement pour réguler les prix du foncier et faciliter la construction de logements sociaux sous l’impulsion de l’État.

15. Améliorer l’accessibilité des ménages au parc social en revalorisant les APL et en adaptant les loyers et les charges aux revenus des foyers modestes.

16. Développer la filière bois-construction et favoriser l’utilisation par la filière du bâtiment des matériaux biosourcés.

17. Interdire les expulsions locatives sans relogement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *