Parti communiste – André Faivre, un élu au service des citoyens nous a quittés

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

Un élu, un militant exemplaire s’en est allé

André FAIVRE, son action dans le Bassin minier

L’annonce du décès d’André FAIVRE, militant et élu communiste a beaucoup attristé les communistes, mais au-delà toutes celles et tous ceux qui ont pu travailler avec lui. Il était apprécié, respecté y compris par ceux dont il combattait les idées, parce que André était un homme de dialogue, travailleur, qui connaissait les dossiers qu’il défendait.

Avec « Une vie au XX e siècle. Des combats, Continuons » le titre de l’ouvrage écrit par André Faivre, est un témoignage par un de ses acteurs, de la vie politique en Saône-et-Loire. Dans cet ouvrage, il retrace les épisodes qui ont jalonné sa vie, son enfance, sa jeunesse, l’histoire du parti.

Mais c’est de son action dans le Bassin minier et en particulier dans le canton de Montceau Sud que nous souhaitons parler ici.

André a été élu Conseiller Général pour la première fois en Mars 1973, suite à la division du canton de Montceau en deux cantons : Montceau Nord et Montceau Sud. Le tirage au sort pour déterminer le canton remis en jeu 3 années plus tard, l’amènera à conduire une seconde campagne électorale sur le canton de Montceau-Sud, incluant la commune de Saint-Vallier. Il y sera réélu en mars 1976. C’est ce jour que j’ai choisi pour lui remettre mon bulletin d’adhésion.

Dès son premier mandat, André a mis en place des permanences dans les deux communes du canton. Mais à Montceau le maire de l’époque lui a refusé l’attribution de salle. C’est donc dans une caravane qu’André a tenu ses premières permanences. Cela montre sa pugnacité.

Outre ses permanences, André à initier de nombreux groupes de travail : comité cantonal ouvert à toutes les personnes de bonne volonté pour réfléchir et agir à des propositions pour le canton ; mouvement des chômeurs ; mouvement des locataires du régime minier pour le patrimoine minier ; action en faveur des propriétaires emprunteurs pour la renégociation des prêts à la construction, …

Pour André FAIVRE, être un élu communiste au service des citoyens de toutes opinions, c’était dans sa nature. La démocratie participative, il en a été un précurseur.

« C’est passionnant de défendre les travailleurs, le peuple. C’est un devoir. » ainsi s’exprimait André Faivre.

Les communistes du Bassin minier, très reconnaissant pour l’engagement d’André pour le Canton et le Bassin minier, adressent à son épouse Paulette et ses deux enfants, leur sympathie et leur amitié.

Christian TRAMOY

Secrétaire section PCF Bassin minier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.