Parc photovoltaïque de Lucy – A Montceau, le soleil va rayonner sur les anciennes mines

Indépendamment de l’annonce faite par madame le maire de Montceau-les-Mines qui veut une autoconsommation en énergie propre et alimenter à court terme les 18 000 habitants de la ville (lire par ailleurs), un autre événement s’est déroulé sur le site de Lucy, là où fut exploité le charbon jusqu’en 2000, avec le montage des premiers modules du parc photovoltaïque.

Du minerai de charbon qui a fait naître la ville de Montceau-les-Mines, qui a fait prospérer l’économie locale, désormais, une nouvelle page s’ouvre avec cette fois-ci, une énergie renouvelable et décarbonée avec le solaire. Car il ne vous aura pas échappé que le contexte actuel fait craindre le pire dans la consommation d’électricité.

David Marti, président de la communauté urbaine se félicite de l’aboutissement du projet. « C’est le troisième parc photovoltaïque sur le territoire de la CUCM, à Saint-Eusèbe, Sanvignes  et Lucy. Ce qui prouve que la communauté est résolument offensive dans le plan climat et l’énergie propre. Nous sommes tournés vers le zéro carbone ». Il cité également le pari engagé par la CUCM sur la production d’hydrogène pour les industriels.

Un projet né dans le bureau du maire de Montceau

L’énergie propre et l’indépendance de la France sur le sujet sont telles, « que le prochain Premier ministre aura en charge la planification écologique. C’est pourquoi, nous sommes volontaires et décideurs plutôt qu’on nous impose ce que nous ne voulons pas ». Il pointe du doigt l’éolienne.

Mais ce projet photovoltaïque sur le site Lucy, il est d’abord né dans le bureau de Marie-Claude Jarrot en 2017 avec Catherine Minaux, déléguée territorial ENGIE.

Aujourd’hui, après de longs mois de travail pour « brancher » le projet, les travaux ont pu débuter en septembre 2021 pour une mise en service prévisionnelle de la centrale en août 2022 et un raccordement au réseau public d’électricité. Sur les 20 hectares, ce sont 30 429 panneaux photovoltaïques qui sont en cours de montage. Ils représenteront une puissance de 13.7 MWc. La production d’électricité attendue correspond à la consommation électrique résidentielle annuelle de 7000 personnes. Des trois centrales, celle de Lucy est la plus importante en terme de puissance.

L’investissement est de 10 millions d’euros, porté par ENGIE Green qui a sollicité les entreprises locales pendant la phase de travaux et notamment la société Pélichet de Blanzy. Quant aux retombées financières pour la CUCM et Montceau, elles se partageront, d’après une estimation, 93 000 € par an.

Sur la communauté urbaine, le soleil est le bienvenu.

Jean Bernard

Les panneaux photovoltaïques sont fabriqués en Chine mais ils offrent un bon bilan carbone et sont composés avec du silicium européen.

 

10 commentaires

  1. Des beaux discours pour ce donner bonne conscience. Mais au final c’est encore 20ha de plus recouvert avec du made in china,c’est honteux de voir ça.

    • Un autre aspect, Sal Ferir.
      On est en train de recouvrir la Terre avec des surfaces foncées.
      Ces surfaces transforment facilement le rayonnement en chaleur.
      https://news.dualsun.com/technologie-solaire/surchauffe-panneau-solaire/#surchauffe-panneau-photovolta%C3%AFque
      «  »À ce propos, notons que les panneaux photovoltaïques accusent une perte de rendement dès qu’ils atteignent les 25 °C en surface. De ce fait, il faut savoir qu’un panneau photovoltaïque standard produit 80 % de chaleur pour 20 % d’électricité seulement.
      Donc pour avoir un peu d’électricité, on fait chauffer la planète.
      On saccage les ressources naturelles pour fabriquer des bidules qui artificialisent les surfaces alors qu’en utilisant l’énergie solaire naturellement, la nature refroidirait les sols et nous fournirait de la matière, du gaz, etc.

  2. C’est bien beau mais dans plusieurs années quand ces panneaux seront foutus, on en fait quoi on les enterres ?

  3. «  »le contexte actuel fait craindre le pire dans la consommation d’électricité » »
    Mais que c’est il passé du coté de EDF ?
    Une opération actuellement en cours :
    « EDF va vendre à un prix réduit jusqu’à 40% de sa production électrique en 2022, au lieu de vendre aux prix forts du marché, et perdre des milliards d’euros – environ 8 milliards sur son excédent brut d’exploitation 2022, » »
    Va vendre ? Non, si j’ai bien entendu, se voit imposer de vendre…
    Pour moi, nos politiciens ont sciemment organisé (Pourquoi?) le démembrement d’une entreprise qui appartenait au peuple français et lui procurait une certaine sécurité.
    Certains organismes mettent en avant l’énorme perte de compétences de nos industriels pour justifier les aléas de production.
    Je suis assez tenté pour penser qu’ils ne sont dus qu’aux agissement des politiciens.
    L’affaire Alstom devrait nous faire réfléchir quant à nos votes…..

  4. Dominique Perrin

    Et tous les arbres qui ont été détruits à côté du club de tir à l’arc personne ne parle pas ? L’obligation de la Mairie était d’envoyer un technicien du service technique pour superviser les travaux à l’intérieur du Crapa… En plus, à côté des arbres détruits et jetés par terre dans le parc, maintenant ils jettent des déchets et de la poubelle. Et personne trouve rien à dire. Est ce que ceci est normale ? Personne protège la nature dans cette ville ?

  5. Interrogation suite à Curieux : « A la mode du jour » !
    Ne s’agirait-il donc alors que de camoufler à meilleur compte nos pollutions antérieures en cachant la poussière sous le tapis , sans se soucier de poursuivre le réchauffement général déjà devenu critique ? Dépolluer est une opération longue , complexe , et onéreuse . La pose actuelle de « champs de panneaux solaires » n’aboutirait-elle qu’à éviter des « réparations  » coûteuses d’années d’inconscience et d’irresponsabilité ? Et à éviter de changer notre mode de vie énergivore ? Càd , continuer à se « cacher derrière son petit doigt » ! L’avis compétent des scientifiques , des experts , climatologues et techniciens nous serait plus utile que celui des politiques dont le pouvoir décisionnel nous engage mais peut avoir des motivations bien différentes .

    • Je crois que c’est effectivement le cas, F.C.
      Nos décideurs, acculés, pousseraient les poussières sous les tapis.
      L’affaire des cabinets de conseil sollicités par nos politiciens confirmerait leur incompétence, mais n’est ce pas normal ? Qui serait omniscient ?
      D’autant que les communications faites par des scientifiques ont prouvé que rien n’était vérité d’Évangiles !
      Si j’y rajoute « l’immense attention » portée par nos élus lors d’auditions d’un expert, guère de doutes sur ce que nous pouvons attendre.
      Bien sur, ce n’est que mon avis « d’ignare curieux » et inquiet …

  6. «  » 30 429 panneaux photovoltaïques ..en cours de montage… représenteront une puissance de 13.7 MWc » »
    La puissance crête correspond à la puissance maximale qu’un panneau solaire peut délivrer en électricité. … pour les centrales solaires au sol on parlera en MWc (mégawatt crête).
    Si les panneaux p..v. standards produisent 80 % de chaleur pour 20 % d’électricité, cela signifie que la chaleur dégagée par cette centrale de Lucy pourra atteindre les 68.5 MW !!!!
    Notre fer à repasser avale 1200W, donc l’équivalent de la chaleur crachée par cette centrale correspondra à laisser chauffer 57 000 fers à repasser !!!!
    J’ai du mal à croire que cette installation va permettre d’abaisser la température de l’atmosphère !!
    Comprenons nous bien, il ne s’agit pas de s’opposer à tout, mais d’essayer de ne pas se laisser illusionner.

  7. Merci Curieux . Le moral n’était déjà pas au beau fixe ! Merci quand même !

  8. Pour creuser encore la question et enfin considérer que l’énergie « propre » et « pure » pour faire fonctionner toutes nos machines n’existe pas, voici la composition et la fabrication des panneaux solaires :
    https://www.jade-technologie.com/produits-solutions/panneau-solaire-polycristallin-monocristallin-amorphe/
    https://www.cder.dz/vlib/revue/pdf/v009_n1_texte_5.pdf
    Il faut chauffer (1450° (une broutille) pour obtenir du Silicium monocristallin), il faut donc de l’énergie, des combustibles pour fabriquer tout cela. Au final, notre fuite en avant est de fabriquer de l’énergie qui fabrique de l’énergie qui produit de l’énergie…… et tout cela pour quoi faire au final? « Conserver nos modes de vie et même croître encore si on peut »
    Et je ne parle pas encore en détail des métaux nécessaires à la transmission électrique : https://blog.materielelectrique.com/cables-electriques/ et de leurs pénuries déjà entamée : https://metalblog.ctif.com/2020/06/22/les-metaux-vers-une-penurie-mondiale/
    Vouloir à tous prix garder notre confort « moderne » tel qu’il nous a été offert magiquement par le pétrole et le charbon est sans doute le leurre, le chiffon rouge agité sous nos yeux (avec la promesse de l’argent gratuit, c’est-à-dire la dette et la spéculation)
    Apprenons à voir loin :
    Il sera sans doute judicieux de revenir prendre conscience de nos usages, de nos besoins réels et de nos activités. Parfois un bon vieux papier fabriqué à l’ancienne et un crayon en carbone peuvent être tout aussi efficaces pour de nombreuses occupations….. par exemple…… nous réserverons certainement l’informatique et l’énergie abondante aux affaires les plus vitales (santé, défense, nourriture, transports, etc….) et réapprendrons la sobriété d’activités simples et agréable sur place (sports, arts, jeux de société, conversations, lectures, etc…. tout cela avec des matériaux qui poussent dans la nature (coton, bois….)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.