Nouveau gouvernement – La CNL très déçue, le logement sans ministère

COMMUNIQUE de la Confédération Nationale du Logement.

Remaniement : pas de ministère et un vernis vert pour cacher la désastreuse réalité du logement

 

La composition du nouveau gouvernement qui a été annoncée mardi soir et quel choc de constater que le logement, pourtant préoccupation majeure des Français, ne dispose pas d’un ministère dédié ! Alors que le mal-logement se développe, que le nombre de demandeurs de logements sociaux explose et que les marchands de sommeil prospèrent, ce gouvernement n’est déjà pas à la hauteur des enjeux.

La crise sociale qui secoue actuellement la France méritait une réponse forte de la part du nouveau gouvernement… mais celui-ci a considéré que les difficultés rencontrées par les habitants en matière de logement ne sont pas une priorité. Plutôt qu’un ministère consacré pleinement à ce sujet essentiel du quotidien, le gouvernement de Jean Castex a préféré le rattacher à celui de la Transition écologique.

Un logement est pourtant indispensable à l’intégration dans la société : il permet le retour à l’emploi, favorise l’accès à la santé, rend possible une vie sociale et permet la création d’un foyer. C’est tout cela que le gouvernement menace  de sacrifier avec une telle décision.

Et ce sont donc des milliers de mal-logés, de sans-abris, de familles modestes ayant des difficultés à payer leur loyer, de locataires de logements insalubres, d’étudiants désespérément à la recherche d’un logement que le gouvernement ignore à travers cette décision !

Et c’est également à toutes les personnes victimes d’expulsion, ou suceptibles de l’être, que le gouvernement fait affront. Alors que la trêve hivernale – prolongée jusqu’au 10 juillet en raison du Covd-19 – prend fin dans quelques jours, la CNL s’inquiète fortement de l’état d’esprit caché derrière ce choix et demande au nouveau gouvernement de déployer tous les moyens nécessaires pour répondre aux enjeux de la crise du logement et y mettre fin ; à commencer par la prolongation de la trêve hivernale jusqu’au 31 octobre comme elle le demande dans son appel : https://cutt.ly/zoVfFyT

 

Les habitants méritent un véritable ministère, à la hauteur des difficultés qu’ils rencontrent !

Un commentaire

  1. Cest le retour à l’emploi qui permet de trouver un logement. Et pas l’inverse. Et ils n’en manquent pas à montceau!. Mais vouloir tout politiser même à rien de bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *