Municipales 2020 / Saint-Vallier – Majorité municipale et CODEF, Samuel Brandily met les pieds dans le plat

Dans le public, Samuel Brandily (à gauche) au dernier conseil municipal à Saint-Vallier.

Pour le CODEF et la municipalité

de Saint-Vallier, la politique passe

avant l’hôpital.

Par Samuel Brandily, candidat à la mairie de Saint-Vallier.

Lors du dernier conseil municipal, Thierry Mallot a exprimé sa volonté de créer une commission santé au sein du conseil municipal, proposition rejetée par la majorité municipale, qui préfère mettre en avant son soutien et sa foi en l’action du CODEF pour légitimer sa position.

Ce dernier étant principalement composé de militants ou sympathisants de la CGT et du parti communiste (voir même de la France Insoumise), les deux sont sur la même longueur d’onde et cela les arrange bien.

La création de cette commission santé ne serait ni une gêne ni un frein au CODEF, c’est un outil supplémentaire pour la défense de notre hôpital. Dans ce combat, mieux vaut plus que trop peu. Au vu de la diatribe du CODEF le 13 août dernier contre Thierry Mallot et du refus catégorique de sa commission par la majorité communiste de Saint-Vallier, on comprend bien que, avec la complicité de la municipalité, le CODEF veut garder le monopole du combat, parce que celui-ci est avant tout politique ; les intérêts de l’hôpital passent au second plan.

Toujours lors de ce même conseil municipal, les élus reprochent à la population son manque d’engagement aux côtés du CODEF. Mais avec une position politique aussi marquée, tout le monde ne se reconnaît pas dans ce mouvement.

Si je suis élu maire de Saint-Vallier, je m’engage à mettre en place une commission santé, à travailler avec toute personne de bonne volonté autour de ce sujet et à rendre compte à la population de son action.

Samuel Brandily



											

9 commentaires

  1. Pour une fois qu’il y en a un qui dit les choses

  2. Cet article apporte un éclairage pertinent sur un sujet aussi préoccupant que celui de la Santé avec un grand S.
    Qui ment, qui dit vrai??
    On ne comprend plus rien à Saint-Vallier, alors que le Codef revendique toute indépendance avec quelconque parti politique!
    Sachez que je ne renoncerai pas à mon engagement car la ville dispose d’un atout qu elle ignore encore.

  3. Mr Malot,

    Atout pic ou atout cœur, vous pourriez bien être fanny……

  4. Comment peut-on être candidat à la mairie de St Vallier et faire une analyse aussi stupide sur l’action du Codef et de la municipalité.
    Outre qu’il s’agit d’allégations mensongères, voire diffamatoires, comment peut-on écrire que le Codef veut garder le monopole du combat avec la complicité de la municipalité alors qu’il a rassemblé autour de son action 51 maires de notre bassin de vie, qu’il n’a cessé d’appeler au rassemblement de tous les acteurs concernés par la survie de notre système de santé tel qu’il a été défini par le CNR?
    Mais bien évidemment que notre combat est politique puisque c’est le gouvernement qui décide des modalités de fonctionnement de notre système de santé. Politique mais pas politicien. Et c’est une injure que d’affirmer que pour le Codef les intérêts de l’hôpital passe au second plan.
    Ne vous en déplaise le président que je suis n’est pas engagé dans un parti politique, il ne l’a jamais été. Mais il est animé d’un engagement citoyen éminemment POLITIQUE au sens étymologique du terme. Fustiger les adhérents du Codef pour leur appartenance politique ou syndicale est indigne. Aucune carte n’est demandée pour adhérer. Serait ce une tare d’appartenir aux organisations que vous citez? Vous donnez là un bel exemple de cuisine politicienne en tentant de discréditer l’action du Codef pour apporter de l’eau au moulin de votre candidature à l’élection municipale. Les électeurs dont je fais partie ne seront pas dupes.
    L’intérêt de l’hôpital et sa pérennité est l’objectif majeur du combat du Codef qui, prochainement, avec tous les acteurs concernés définira les modalités d’action visant à infléchir la position politique de l’ARS.
    Concernant T. Mallot vous confondez diatribe et droit de réponse à sa prise de position. Suite à cet échange médiatique nous nous sommes rencontrés pour préciser nos engagements réciproques. Nous connaissons depuis des années. Nous ne nous sommes jamais immiscés dans sa tentative de créer une commission de santé pas plus que nous sommes intervenus auprès de quelque élu municipal que ce soit. Chacun son champ d’action.
    Votre combat est purement politicien et vous utilisez un thème aussi essentiel, aussi noble pour servir votre ambition personnelle de candidat à la mairie de Saint Vallier.
    Le Combat du Codef est bénévole, digne, au delà de tout sectarisme, pour le bien de tous. Et parce que Politique signifie « qui concerne le citoyen  » alors oui notre combat est politique. Notre citoyenneté nous amène à dire Non à la loi Ma Santé 2022 et singulièrement à rejeter le concept d’hôpital de proximité qu’elle définit.
    À chacun ses valeurs
    Michel Prieur président du Codef

    • Tout à fait d’accord Mr Prieur, on fait forcément de la politique quand on défend le service public! Et ce n’est pas un gros mot..
      Deux logiques s’affrontent: faire des économies sur le dos des citoyens (ARS) ou placer la santé et l’humain au coeur (CODEF)

  5. M. Prieur il y a bien longtemps que tout le monde a compris que vous et vos Camarades avez créé le codef afin d’en faire un outil de propagande.
    Ne vous présentez pas t’elle la vierges effarouchée car vous êtes comme tout ceux qui créent des associations de défense ou bien cultuelles à des fins politiques.
    Le bureau est exclusivement formé de membres du pc de la cgt et de la fi. Alors stop à la propagande car nous savons que vous êtes un nostalgie de l’urss mais en France aujourd’hui vous et vos Camarades ne représentez plus rien alors vous pouvez continuer à vous agiter car à part les utopistes plus personnes ne vous écoute.

  6. Mr Brandily
    Je pense que vous faites fausse route en avançant ce genre d’arguments.
    Le CODEF ne me semble animé d ‘aucune intention politicienne et qu ‘importe l’ appartenance politique ce ses membres puisque là n’est pas le sujet.
    Par contre vous concernant, on a vraiment le sentiment que ce sujet brûlant qu’est la survie de notre hôpital vous aide bien dans votre campagne municipale.
    Vous savez Mr Brandily, vous reproduisez ce que les français ne supportent plus : la politique politicienne et la pêche aux voix avec un manque de respect total de votre adversaire.
    Le CODEF est à ce jour le seul à se battre au quotidien pour notre hôpital.
    Qu’en est-il pour vous ?
    Revoyez votre copie car à ce jour, tous les articles que vous faites passer par voie de presse ne donnent vraiment pas envie à la citoyenne que je suis de voter pour vous;

    • Le CODEF le seul à se battre au quotidien pour l’hopital? …
      C’est étrange, quand je vais à l’hopital, je vois plutôt des infirmières; dont celles des urgences qui sont en grêve depuis plus de 5 mois maintenant; des médecins, des aides soignantes et des brancardiers, qui se battent avec le peu de moyen qu’on met à leur disposition, en sous-effectif et surmenage chronique, à la limite de la légalité sur leurs horaires pour continuer à porter un hôpital faute d’une vraie volonté politique de le maintenir a flot et en proie a des règlements de compte d’élus locaux.
      Ils sont où pendant ce temps les bienfaiteurs du CODEF? A serrer des mains devant les photographes? A écrire des courriers à la ministre tranquillement au chaud avec un café?
      C’est facile de dire que l’ARS et le gouvernement sont des gros méchants (une conduite politique classique de leur couleur d’ailleurs), je n’en ai encore vu aucun se mouiller le maillot et faire des propositions pour la santé de l’hopital et des habitants de bassin de vie…

  7. Citoyen, vous percevez ce que beaucoup de gens n’osent dire.
    Je détaillerai cela prochainement dans cette tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *