Municipales 2020 – Saint-Vallier : Benjamin Adam, interne en médecine, rejoint Samuel Brandily

Samuel Brandily n’est plus seul. Candidat à la mairie de Saint-Vallier, il peut désormais compter sur le soutien de Benjamin Adam. Un co-listier de choix, âgé de 29 ans, interne en médecine des hôpitaux de Dijon à qui il reste deux ans d’études avant de s’installer comme généraliste à Saint-Vallier. « A mi-temps comme médecin et l’autre aux urgences à l’hôpital » souhaite-t-il. Un renfort de tout premier choix pour Samuel Brandily.

Benjamin Adam s’intéresse à la vie de sa nouvelle commune. « Avec mon épouse, nous sommes arrivés voici un an, elle a trouvé un travail en tant que psychomotricienne ». Et même si les études lui prennent beaucoup de temps, il est très impliqué dans la vie associative étudiante. Il est d’ailleurs représentant des jeunes médecins généralistes de Bourgogne. Aussi est-il venu plusieurs fois assister aux conseils municipaux.

Son regard, disons extérieur, est sans concessions. « J’imaginais un conseil municipal apaisé, une réunion d’adultes, pas une cour de récréation » expose-t-il. « Ces élus ne donnent pas envie de discuter avec eux, ils ne sont pas ouverts. Ne pas être d’accords, c’est une chose mais on peut en parler ».

Macron les sépare mais ils se rejoignent

Le rapprochement avec Samuel Brandily s’est fait tout naturellement. « J’aurais du mal à travailler avec les gens en place. J’ai appris que Samuel était candidat, nous nous sommes vus. Nous étions d’accord sur les grandes lignes pour Saint-Vallier alors je lui ai proposé mon concours », rapporte Benjamin Adam.

La politique politicienne ne l’intéresse pas, « je veux m’investir pas pour râler mais pour être acteur du changement ». Benjamin Adam n’est affilié à aucun parti politique. Aux présidentielles, il a voté Macron. « Aux législatives, je n’ai pas voté, j’étais en examen ». Qu’importe la sensibilité politique, Samuel Brandily accueille qui le souhaite. Il ne cache pas non plus son appétence pour les souverainistes (qu’il a toujours été avant de quitter Debout la France) et qu’il a voté Marine Le Pen, « pour faire barrage à Macron ». Le décor est planté.

Benjamin Adam est l’aîné de quatre enfants. Il a déjà bien bourlingué, son papa a été médecin militaire. « Je suis né à Marseille, fait ma primaire à Brest, le collège à Metz, le lycée en Guadeloupe et commencé mes études de médecine à Lyon » énumère-t-il. De part sa profession, la santé est en ligne de mire mais il est sensible à l’urbanisme, au cadre de vie.

Benjamin Adam, un nouveau visage sur Saint-Vallier, sans doute pour un moment.

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *