•  

Municipales 2020 – L’ex-Auberge de la Saule au coeur des projets de Samuel Brandily

Jusque-là, le candidat à la mairie de Saint-Vallier, Samuel Brandily tournait plutôt sa langue pour critiquer l’équipe en place. Avec l’arrivée à ses côtés de Benjamin Adam voilà une quinzaine de jours puis celle de Jean-Luc Pierard-Rouzé (lire par ailleurs), les idées commencent à sortir de terre. Comme quoi la pluie fait un bien fou.

Mardi soir, l’un et l’autre ont évoqué un projet qui concerne le devenir d’un bâtiment qui ne va pas manquer de réveiller des souvenirs pas toujours agréables. « Nous y pensons depuis août », disent-ils.

Il s’agit de l’ex-Auberge de la Saule, aujourd’hui propriété de Yunus Atak. Depuis sa mise en vente en mai dernier, plus aucune information n’a circulé. Et pourtant, avant d’en arriver au projet, Samuel Brandily qui au passage rappelle que cette Auberge « reste une inquiétude des Valloiriens », a annoncé qu’il avait envoyé un courrier au préfet pour lui signaler, d’après des témoignages recueillis dans le voisinage, « qu’une dizaine d’enfants, cet été, au moins jusqu’à fin juillet, occupait l’Auberge. L’un d’eux aurait même dit qu’il était en colonie de vacances » rapporte le candidat aux municipales.

Centre de formation et centre culturel

Il est vrai qu’à une époque, Yunus Atak, plus précisément l’association de son épouse, souhaitait ouvrir une école coranique, accueillir donc des enfants mais faute d’agréments et de l’accord des services de sécurité, l’idée est tombée à l’eau. Le propriétaire espérait aussi louer ses salles à des associations, mais toujours faute des autorisations nécessaires, l’Auberge est restée désespérément vide. D’où la mise en vente.

« Je soupçonne Yunus Atak d’avoir organisé des colonies de vacances islamistes en douce » ajoute toujours Samuel Brandily. Le terme « islamiste » est sans doute mal approprié. « J’ai exprimé mes doutes au préfet » souligne-t-il.

Cette Auberge, Jean-Luc Pierard-Rouzé, dans l’hypothèse d’une élection favorable à la mairie, souhaite « la transformer en centre de formation dans l’hôtellerie et restauration y compris pour les handicapés » et la coupler avec un centre culturel « pour y accueillir des musiciens, des peintres, enfin des artistes en résidence » apporte en complément Samuel Brandily.

« Une fois élus, nous ne voulons plus de ce monsieur là (Yunus Atak). Notre intention est de préempter cette vente et réfléchir à notre projet ».

Le lieu est certes idéal. L’idée non dénuée de sens. « Ce n’est qu’une esquisse », déclare le candidat à la mairie.

Jean Bernard

11 commentaires

  1. Vivement qu’on change de maire

  2. Centre de formation ET centre culturel !
    N’y a t’il pas un mélange des genres, et le risque de tout faire et ne rien faire ?
    Si, c’est un centre de formation, et bien c’est un centre de formation, on y met les moyens et on se concentre sur cette mission. Si c’est un centre culturel, c’est exactement pareil.
    Mais de grâce, arrêtez de sortir la boule à facettes afin de tenter de ratisser large. Vous n’arriverez à rien, si ce n’est gaspiller l’argent du contribuable.
    Prenez une décision, montez votre projet, et tenez vous y. Ce sont les bases du Management !

  3. Si j’ai bien compris : « Une fois élus, nous ne voulons plus de ce monsieur là ».
    La solution proposée serait elle d’imposer un point de vue par la force car en cas de refus de la préemption, la procédure permettrait l’expropriation?
    En clair une spoliation légale ?
    Si c’est le cas, confirmation que certains éléments de notre République se seraient attribué des possibilités aussi morales que celles des mafieux ?

  4. Encore des promesses qui ne pourront pas être tenues !!!. Comme si c’était au maire de décider de la construction d’un centre de formation qui plus est avec l’argent du contribuable de Saint Vallier et le fonctionnement sera aussi financé avec l’argent du contribuable ?…………Alors que logiquement un centre de formation est ouvert à toute la population quelque soit son lieu d’habitation.

  5. Je suis bien d’accord avec onauratoutvu.

  6. Bien d accord avec vous lepetitprince, la formation professionnelle est une compétence de la région, nous n avons que faire de ces projets utopiques à ST VALLIER. Mr BRANDILLY et vos 2 Co listiers!!!!!, vous devriez vous informer sérieusement sur les compétences d une commune [loi NOTRe]. Je m inquiète pour la future gestion de notre ville et les contribuables que nous sommes. Restons sérieux et pragmatiques.

  7.  » L’un d’eux aurait même dit  »  » J’ai exprimé mes doutes au préfet  » « Je soupçonne  » je viens d’utiliser le copier/ coller afin de faire apparaître des fragments de phrases de Monsieur Brandily.
    Ce même Monsieur qui espère être élu à la fonction de premier magistrat de la ville de Saint Vallier.
    Comment peut on espérer devenir Maire d’une commune en tenant de tels propos. L’argumentaire est plus que défaillant.

  8. Beau projet!
    Mais avec quel financement? Quel est le coût de la mise aux normes des bâtiments ? Fonds publics ou privés pour aboutir à un tel projet?
    Qui pour gérer l l’établissement ?
    Comme dit Daniel restons sérieux et pragmatiques.
    Etre élus d une collectivité n est pas comme de jouer à Simcity!

  9. Je rejoins Daniel et Jean, penser faire quelque chose avec l’auberge de la Saule qui est sur le bon coin à 300 000 euros est totalement utopique. Avec quel argent ? celui des Valloiriens et des Valloiriennes ?

  10. Philippe, présente toi aux élections,monte une liste si t es pas content. Ou déménage…

    • Mr Gérald Philibert es que votre père est d’accord avec vos propos ? Encourager un concitoyen de la ville de Saint Vallier à déménager ce Mr Philipe est comme une grande partie des citoyens de la ville de Saint Vallier en a sûrement marre de votre père est de l’argent balancer par la fenêtre depuis des année ( comme le centre ville en ce moment pourquoi refaire les trottoirs supprimer des place de parking c’est deja limitte pour ce garée , pourtant il y aurai beaucoup de chose intéressante à faire sur Saint Vallier comme refaire certaine route (pas uniquement celle ou passe Mr le Maire) exemples la rue d’oradour sur glane à la limite avec Montceau les mines qui est aussi à la limite de l’abandon ou certaine rue des gautherey qui sont dans un état dėplorable évidemment votre père y va pas souvent par la bas .
      Si votre père ce représente au prochaine élection cela m’étonnerait qu’il repasse cette ville à besoins d’un nouveau visage .

      Désoler pour l’orthographe pas mon point fort ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *