Montceau – Une escadrille de faucons prête à décoller pour chasser les étourneaux

Ils sont superbes, majestueux avec un regard perçant et même glaçant quand ils font face à leur ennemi. Les étourneaux qui envahissent les platanes place de l’église et sur les quais ont compris à qui ils avaient affaire.

Pour faire face à l’arrivée massive d’étourneaux _ une véritable plaie notamment avec les fientes qu’ils balancent sur leur passage sans oublier une odeur pestilentielle _ la mairie a décidé de mettre les gros moyens pour faire fuir ces oiseaux migrateurs qui prennent Montceau pour un dortoir. Non seulement ils polluent mais ils sont bavards. Quand ils sont 35 000, selon le chef de la Fauconnerie Team, c’est insupportable.

Depuis mardi et jusqu’à samedi au petit matin, une escadrille de faucons _ ils sont cinq avec chacun un nom comme Furieux, Sky, ou Fuego _ est prête à décoller pour effrayer les étourneaux et trouvent un autre lieu pour y passer la nuit.

Ceci dit, l’étourneau est têtu. Et quand bien même ont ils été nettement moins nombreux à se hasarder mercredi soir, certains sont courageux, téméraires et surtout inconscients et ont tenté le diable dès que le soleil tombe de l’autre côté de l’horizon.

Avant de lâcher les faucons, originaires du Pérou ou du Mexique que « nous achetons chez des éleveurs professionnels » précise Josselin, le patron de la Fauconnerie Team, « notre but, dans un premier temps, est d’éviter que les étourneaux se posent ». Alors les fauconniers utilisent des fusées pour les effrayer. C’est bruyant mais efficace.

« Hier (mardi), nous les avons effrayés, aujourd’hui (mercredi), nous les attaquons » indique Josselin. Lui et son équipe dans laquelle on trouve Emmanuelle, un agent municipal (elle s’occupe de la ferme animalière) qui est en formation, ils vont y passer la nuit au moins jusqu’à 5h. « Hier (mardi), nous avons parcouru chacun 29 km en moyenne ». Là où l’étourneau va, les fauconniers vont. « Nous devons les délocaliser du centre-ville ». Et l’étourneau est joueur.

Deux à trois ans pour changer les habitudes des étourneaux

La Fauconnerie Team est une entreprise, la plus importante en France qui compte onze salariés et vingt rapaces. Elle est spécialiste dans l’effarouchement et la chasse au vol pour lequel le faucon est entraîné entre six mois à un an, « qu’il retrouve son instinct de prédateur » mentionne Josselin.

Les faucons sont de véritables athlètes de haut niveau. « Nous connaissons leur poids de forme et quand ils attrapent un étourneau, nous leur donnons une courtoisie (une récompense) ». On est même étonné qu’entre le fauconnier et son faucon, il existe une réelle complicité. Ils se comprennent. Et chez les faucons, dans l’escadrille, il y a un chef. Un meneur.

Depuis une dizaine d’années, la ville de Montceau fait appel régulièrement à un fauconnier. « Son travail n’a pas été vain, on est passé de 100 000 étourneaux à 35 000 » souligne Josselin. C’est encore trop, beaucoup trop. Alors jusqu’à samedi, il s’agit d’une phase curative, donc « nous reviendrons » prévient-il. « Nous ne pourrons pas changer l’axe migratoire et libérer le centre-ville prendra entre deux et trois ans » ajoute-t-il.

Pas évident à faire comprendre aux étourneaux. C’est une question de temps.

Quant à l’aigle présent mercredi en fin d’après-midi sur la place de l’église, c’est le rapace personnel de Mélissa. Il chasse le lièvre et le chevreuil. La préhension (action de saisir une proie) de l’aigle est de 250 kg au centimètre carré. Elle est de 100 à 120 kg chez un faucon. Les étourneaux sont prévenus.

Jean Bernard

5 commentaires :

  1. La question du jour sera donc : Quand les faucons sont observés par les vrais, cela les – 1) perturbe ou 2) motive ? Vous avez 4 heures, pour une dissertation argumentée et minimum 3 feuilles recto-verso ! PS : C’est de l’humour, juste de l’humour 1😄

  2. Et les pigeons à Chaubuisson qui nichent sur un balcon et apportent les mêmes désagréments de salubrité aux autres locataires…..ils ne peuvent rien ces fauconniers Mme Jarrot ? Des années que l’Opac ignore !!!

  3. Bonjour, idem rue du Champ Pagnot avec l’angle de la rue du Champ Dernier. Bonjour l’État des toitures, portails, voitures sans oublier les terrasses et autres, l’odeur, le bruit. Les riverains ont également droit à leur tranquilité. Ne les oubliez pas

  4. Catherine Feisthauer

    Et les autres méthodes pour réguler les pigeons ,pigeonniers contraceptifs qui éloignent les pigeons de la ville et ainsi moins de nuisances ,moins de fientes et une belle image de la ville car le bienetre animal est importante pour beaucoup de gens .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.