Montceau – Touche pas à mon marché !

Une idée des commerçants montcelliens, pendant les travaux de réfection de la passerelle Condorcet, déplacer le marché au centre-ville et libérer les places de parking. Un avis que ne partagent pas, dans la majorité, les commerçants non sédentaires. Ils souhaitent la mise en place de navettes.

Les travaux du port occasionnent quelque désagrément pour les commerçants non sédentaires sur les marchés du mardi et samedi à Montceau-les-Mines.

A partir du lundi 19 mars 2018, un autre chantier va s’ouvrir avec la réfection complète de la passerelle Condorcet (lire -ci dessous) et pour quatre mois. Plus question alors de l’emprunter notamment les jours de marché.

Jeudi dernier, Montceau-commerces tenait son assemblée et, dans les propositions, au sujet du marché qui sera impacté par les travaux de la passerelle, une idée a été soumise: « déplacer le marché au centre-ville ». Pourquoi pas !

Marie-Claude Jarrot, prenait la balle au bond sans sauter de joie non plus. Effectivement, tout est envisageable. Madame le maire proposait alors une rencontre entre commerçants et non sédentaires et, au passage, évoquait le raté du projet du marché couvert sur la place de l’église.

Que pensent les commerçants non sédentaires de se déplacer _ éventuellement _ au centre-ville?

Très vite, on comprend que ce n’est pas nécessairement une bonne idée. Déjà la réfection de la passerelle fait débat.

« Nous arrivons à la pleine saison de travail, l’hiver a été rude pour nous. Ils ne pouvaient pas faire les travaux avant ».

« Nous, nous n’avons pas de place fixe, alors on ne va laisser nos places pour que les véhicules les prennent » (NDLR: il est prévu que ceux qui sont installés dans le périmètre de la passerelle Condorcet ne forment qu’une seule allée ou se décalent de l’autre côté du marché, en somme, un transfert en direction du pont-levis).

Certains cependant ne seraient pas opposer à s’installer au centre-ville, « ce serait l’idéal à condition d’avoir notre camion derrière le stand ». Pas gagné non plus.

Alors dans la majorité, c’est plutôt non.

« Il ne faut pas le déplacer (…). J’ai mis 20 ans pour avoir une place correcte, je n’ai pas envie de changer ».

« On ne peut pas se mettre devant une boutique. C’est débile de le faire maintenant. En ville, c’est impossible, les rues ne sont plus adaptées pour nous accueillir avec nos camions ».

« Un marché en ville quand c’est d’origine, d’accord mais là, franchement, je dis non ».

« Cela va être compliqué, mais pourquoi pas. Là où le marché va je vais. Les boutiques pourraient bénéficier de notre clientèle ».

« Est-ce que tout le monde aura une place au centre-ville? Si c’est bien organisé, pourquoi pas mais ça pose pas mal d’interrogations ».

« Tout mettre au centre-ville? Les commerçants sont peut-être intéressés par une nouvelle clientèle mais ils ne veulent surtout pas qu’on les dérangent ».

En fin de compte, une idée aussi a germé, « mettre en place des navettes du parking de l’Embarcadère au marché ».

Voilà dans l’immédiat. Attendons l’éventuelle rencontre entre commerçants et non sédentaires. Qui sait…

Jean Bernard

 

La communauté urbaine va procéder à des travaux de réfection complète de la passerelle piétonne Condorcet.
Les travaux vont débuter à partir du lundi 19 mars pour une durée de 4 mois.
Le quai Jules Chagot sera fermé à la circulation automobile et piétonne entre l’avenue des Puits et l’avenue de la Bourbince.
Pendant toute la durée du chantier, la circulation automobile et le stationnement des véhicules seront interdits suivant l’avancement des travaux. La rue restera accessible uniquement aux riverains.
La circulation piétonne sera interdite au-dessus et en-dessous de la passerelle. Les piétons pourront circuler par les parkings latéraux au quai Jules Chagot en contournant la passerelle (coté Embarcadère). Les piétons souhaitant rejoindre le centre-ville pourront emprunter la passerelle située en face des Ateliers du jour ou bien le pont de la Neuvième écluse.
La collecte des déchets ménagers s’effectuera normalement.

3 commentaires

  1. Est-ce que les commerçants du centre-ville connaissent le règlement des marchés ?
    C’est à croire que non !
    Demandez aux non sédentaires abonnés ainsi qu’aux présents réguliers ce qu’il en pensent.
    Si le marché est une tradition il est également signe du dynamisme économique d’une ville.
    Faisons attention…..

  2. et pourquoi pas le faire sur la place (embarcadère) ou se mettent les forains lors de la fête foraine???

  3. laissons le comme il est !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *