Montceau – Sensibiliser parents et élèves aux économies d’énergie dans les écoles, c’est vital !

Dès ce jeudi midi, tous les élèves de l’école Jean Jaurès…

… iront déjeuner au restaurant scolaire du collège Jean Moulin à cinq minutes à pied (photos archives).

Cette fois-ci, les élus de la majorité municipale ont anticipé la rentrée des classes qui, elle, aura lieu jeudi 1er septembre 2022. Les premiers mots de madame le maire, Marie-Claude Jarrot, sont à la fois rassurants quant aux efforts réalisés dans le cadre de vie mais présentent aussi comme une ombre au tableau.

« Nous allons devoir sensibiliser les parents et les élèves aux économies d’énergie dont chacun a pu mesurer les hausses ces derniers mois. Notre budget de fonctionnement est plombé par les augmentations de l’énergie ». Conséquence, quand le moment sera venu, « nous chaufferons les classes de nos écoles à 19 degrés » annonce madame le maire. « Les gens vont bien le faire chez eux » précise-t-elle. « En concertation avec l’Education nationale, nous aurons des propositions à faire aux parents. D’ailleurs tous les maires _ « je suis présidente de l’association des Maires de Saône-et-Loire » _  engagent des campagnes de sensibilisation.

Guerre en Ukraine, inflation, changement climatique, rebattent les cartes de la consommation d’énergie. Il s’agit donc de passer du monde de l’abondance à celui de la sobriété a notamment déclarer récemment le Président de la République. La crise énergétique et le réchauffement climatique nécessitent par conséquent une transformation de nos habitudes.

Aux économies d’énergie va s’ajouter la hausse du prix du repas dans les cantines scolaires. Selon l’AMF, le prix pourrait augmenter de 5 à 10%. Sur Montceau, le pourcentage n’est pas encore décidé et sera de toute façon validé au prochain conseil municipal.

Ce sera, par ailleurs, la première rentrée scolaire pour Céline Plasson, adjointe à l’éducation. Consciente des économies d’énergie à réaliser, elle aussi mis l’accent sur les travaux réalisés cet été dans les groupes scolaire montcelliens. « Tout est fait comme prévu » annonce-t-elle. La réfection de toutes les cours d’écoles débuteront qu’à la rentrée 2023/2024. « Nous voulons auparavant associer les enseignants et les enfants. Les écoles Voltaire-Rousseau et Foulon sont les premières sur la liste. « Tout sera achevé d’ici 2026 », précise l’adjointe. « C’est dans le PPI (Plan Pluriannuel d’Investissement » rappelle Marie-Claude Jarrot.

Au BDV, la nouvelle maternelle en 2024

et l’élémentaire en 2025

La carte scolaire sur Montceau-les-Mines se définit aujourd’hui en cinq pôles : le centre-ville avec Jean Jaurès (élémentaire) et Niki de Saint-Phalle (maternelle); La Bruyère avec Aragon (élémentaire) et Elsa Triolet (maternelle); Le Plessis avec Rosa Bonheur (maternelle) et Jacques Prévert (élémentaire); Bellevue avec Voltaire-Rousseau (élémentaire) et J-M. Folon (maternelle) et Bois du Verne avec Erik Satie (maternelle), François Pompon (maternelle), Jules Verne (élémentaire) et Anatole France (élémentaire), sans oublier l’école primaire _ privée _  des Oiseaux.

Avant même la rentrée ce jeudi 1er septembre, les effectifs sont en baisse sur Montceau. « Nous avons à ce jour (Ndlr : mardi 30 septembre), 665 élèves en élémentaire (15 élèves en moins) et 444 en maternelle soit 18 élèves en moins » révèle Céline Plasson.

Deux écoles vont être observées de près ce jeudi matin pour un comptage, Rosa Bonheur et Anatole France, car pour cette dernière, « nous avons accepté la fusion administrative avec Jules Verne à condition de ne pas retirer un poste, or le Dasen (directeur académique des services de l’Éducation nationale) n’a pas tenu sa parole » rapporte madame le maire d’autant plus que, d’ici 2025, les écoles seront regroupées là où a été construite la nouvelle cantine au BDV. « Les travaux de la maternelle débuteront en janvier 2023 avec une ouverture en septembre 2024 et nous allons accélérer la construction de l’élémentaire pour 2025 » indique Marie-Claude Jarrot.

Une école en revanche se porte bien, c’est Jean Jaurès où s’ouvre une classe mais il n’y a plus de cantine qui est devenue un bureau pour les enseignants. Alors dès jeudi midi, tous les élèves y compris les CP et CE1, iront déjeuner au restaurant du collège Jean Moulin. « Le déplacement à pied est sécurisé. La rue d’Autun est désormais en sens unique descendant et les enfants seront encadrés par cinq animateurs » explique Gérard Gronfier, premier adjoint. « C’est cinq minutes à pied » ajoute-t-il pour se rendre dans une cantine neuve. Toujours à Jean Jaurès, la garderie sera refaite aux vacances d’automne.

Le ton est donné pour cette rentrée des classes à Montceau-les-Mines.

Jean Bernard

11 commentaires :

  1. Très bien et la mairie ? Quelle température ?
    J’irai moi-même en mairie cet hiver pour vérifier.
    J’irai peut-être aussi aux impôts et à la caf.

  2. Sensibiliser la population !
    Elle l’est indubitablement et directement par les difficultés présentes et plus encore à venir , les factures qui vont continuer à grimper, l’inflation , les prix de l’alimentation quotidienne et des denrées usuelles , du minimum d’énergie indispensable , qui explosent , et les revenus (salaires et retraites ) qui stagnent depuis , déjà , un temps … certain !
    De gré ou de force , la « sensibilisation » est … inévitable en période de vaches maigres , qui peut se prolonger …
    C’était prévisible et même prévu au moment du vote du PPI municipal . Il est regrettable que la majorité municipale ait refusé d’être « sensibilisée » !

  3. 19 ° !! c’est top ça va changer des 16° des années précédentes

  4. et moi j irais verifier a l urbanisme,place Beaubernard. Cet hiver,je suis sorti en nage,pourtant ma visite n a durée que 10mn

  5. Ah ces belles paroles de nos gouvernants !!!!
    « Faites ce que je dis pas ce que je fais »
    On aura qu’à s’acheter de la brioche et encore…..

  6. Mais enfin vous n’avez pas bien compris . Les gouvernants comme vous dites , ont demandé à la population de se sensibiliser au fait quil va falloir faire des économies d’énergie en baissant le chauffage de quelques degrés. Mais ou avez vous lu ou vu qu’ils étaient concernés par ces mesures ? La population c’est vous et moi mais certainement pas eux ?! Eux ce sont des élus , donc ne mélangez pas tout et surtout arrêtez de rêver

  7. Vous imaginez un ou une maire cloué au lit avec 40 de fièvre ? Surtout si c’est du à un coup de froid contracté dans les bureaux parce que la température était à 17 degrés. Après on peut dire ils n’ont qu’à s’habiller chaudement. Vous avez déjà travaillé avec une écharpe, des mouffles et une grosse polaire ? Non soyons sérieux .

    • Parce que vous croyez que personne ne supporte des conditions de travail bien pires ?
      J’ai remarqué que c’était généralement les plus nantis qui se plaignaient….

  8. Je ne crois pas ça du tout . Ce que vous dites est juste . C’était juste un peu d’ironie suite aux .commentaires de cet article . Evidemment que ce sont les nantis qui se plaignent le + . Les miséreux ne les interressent pas . Comme disait justement notre regretté Coluche.  » dites nous ce dont vous avez besoin et on va vous expliquer comment vous en passer « 

  9. Pour ma part, ce qui m’interpelle le plus est la fixation d’une température unilatérale alors que les corps humains réagissent différemment à divers seuils. 19° me semblant alors un peu bas pour s’adapter (ce chiffre étant une moyenne et non une médiante), 20° eut été plus confortable car il est plus facile pour les personnes préférant les températures basses de se rafraichir en buvant que de se réchauffer pour les frileux, surtout en position assise, et il est plus inconfortable de travailler au bureau et à l’école avec des vêtements chauds et serrés. Il est reconnu qu’une meilleure productivité se fait dans un environnement confortable et agréable. https://www.iomctoolbox.org/fr/oms-des-lieux-de-travail-sains-un-plan-daction-mondial-de-loms
    https://www.sante-securite-paca.org/a/295/ambiance-et-confort-thermique/ (la norme internationale X35-203 préconise 20-22° dans les bureaux)
    Je suis convaincu que des solutions certes plus complexes, plus coûteuses à court terme (travaux importants) et plus longues à mettre en oeuvre (comme la lutte contre la déperdition tout en maintenant un flux d’oxygène confortable) seraient bien plus judicieuses à long terme. L’écologie étant par définition la prise en compte d’un système global (besoins, combustions, activités, aménagements, santé, individus). L’idéal serait de pouvoir adapter pièce par pièce, individu par individu (position des élèves dans la salle en fonction de leurs sensations de conforts, température adaptée en fonction de l’heure de la journée…..). Les progrès de l’IA devrait nous permettre cela….?

    • Amusant, j’ai eu un ami qui aurait déposé un brevet pour des pays du Sud.
      Fenêtres à double vitrage contenant de l’eau et des algues, obscurcissement par dosage des algues, production d’ O2 réinjectée dans les bureaux pour booster le personnel plus ambiance sonore.
      A l’époque, il n’avait pas encore été envisagé d’installer un capteur au centre des chaises pour avoir une analyse plus fine….
      Vu nos approches des problèmes, que ce soit routiers ou autres, je ne perd pas espoir….
      Bon, je sort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.