Montceau – Retraités CGT et Raphaël Gauvain, d’accord sur le mal, en désaccord sur le traitement

Des lustres que les retraités CGT du bassin montcellien attendaient ce moment-là, une rencontre avec leur député de la 5e circonscription. Alors Raphaël Gauvin leur a donné rendez-vous samedi matin sur la terrasse du Cheffield à Montceau-les-Mines.

Ils sont arrivés avec tracts, drapeaux et surtout l’intention de dire les « quatre vérités » au membre élu du parlement de la majorité présidentielle. Ce qui devait arriver, arriva, ce fut un vrai dialogue de sourds même si, sur le dossier épineux de la réforme des retraites, ils sont d’accord sur le mal, c’est-à-dire, elles sont trop faibles.

« Vous vivez avec 600 € de retraite par mois, j’ai deux mois de loyer en retard » lui balance en pleine face une militante très remontée. « Le pognon, il est que pour les riches ».

« Vous faites quoi ? Rien, vous obéissez à votre chef à l’Elysée » remet sur le tapis un cégétiste qui ajoute toujours avec nervosité: « Vous êtes un paillasson sur lequel Macron s’essuie dessus ».

L’accueil est froid en cette matinée pourtant ensoleillée. Les retraités CGT ouvrent leur coeur avec une sensation de haine cordiale. Raphaël Gauvin écoute et encaisse et tente de reprendre la main, au moins d’argumenter. Il rappelle que la retraite par points, c’est un minimum de 1000 € par mois notamment pour les agriculteurs. « C’est dans le projet de loi », dit-il.

Mais comment financer ? C’est là que les avis divergent. « Aujourd’hui, nous vivons plus longtemps, il faut donc allonger l’âge de la retraite, passer de 62 à 65 ans ».

Tollé général dans les rangs de la CGT. « Comment fait-on pour financer, mais il y a de l’argent au CAC 40 ».

Sur le tract, est noté : 2021 : 57 milliards pour les géants du CAC 40. Des miettes pour les retraités, à peine le prix d’une baguette, ça ne peut pas continuer, il faut que ça change !

L’échange se poursuit. « Quand l’Etat veut faire fonctionner la planche à billets, il n’y a pas de problème, alors ne nous refaite pas le coup de la dette (…). Votre politique, c’est vider la poche des pauvres et remplir celle des riches (…). L’histoire nous recommande de réduite le temps de travail ».

« Nous ne sommes pas d’accord » répond le député à qui les cégétistes lui reprochent également sa présence fantôme sur le Bassin minier.

Avant de se quitter, le député prend connaissance d’un long monologue intitulé : la pauvreté explose en France (lire ci-dessous) .

Sur ce, « les copains, on va sur le marché distribuer nos tracts ! »

Jean Bernard

PS : Les retraité de la CGT ont prévu de descendre dans la rue le 1er octobre à 15h et le 5 octobre à 14h30, rendez-vous sur l’esplanade de la mairie de Montceau-les-Mines.



Monsieur Gauvain, la pauvreté explose en France !
Monsieur Gauvain, nous avons répondu à votre invitation, nous sommes là. Vous êtes le Député de la 5è circo, vous êtes le Député qui aura le moins foulé le bitume du basin montcellien. Vous apparaissez autour d’un café en terrasse pour nous rappeler qu’il y aura des élections en 2022 ! Nous le savons Monsieur Gauvain qu’il y aura des élections et nous saurons vous rappeler à notre bon souvenir. Il y a ici, des personnes qui ont voté pour vous et parmi elles des déçu·es.
Savez vous Monsieur Gauvain, qu’il y a quelques jours est sorti l’enquête Ipsos/Secours Populaire. Et que montre elle : une brutale dégradation de la situation sociale pour des millions de nos compatriotes.
« Chômage, précarité du travail, privations et perte de liens sociaux continuent de frapper de très nombreuses personnes ».
Si la pandémie a encore amplifié le phénomène, ce sondage met en évidence l’incapacité du gouvernement à combattre ce fléau malgré les promesses faites. Pendant la crise du Covid, les plus riches se sont encore enrichis et les personnes en précarité se sont encore appauvries.
Beaucoup passant sous le seuil de pauvreté. Des milliers de personnes sont dans cette situation, à Montceau et dans la communauté urbaine sans parler de la 5è circonscription.
A VOTRE INTENTION, QUELQUES EXTRAITS DU BAROMÈTRE IPSOS/SECOURS POPULAIRE
Le choc de la crise se jauge par le fait qu’une majorité (55 %) a dans son entourage, familial ou amical, au moins une personne aux prises avec la pauvreté qui touche 21 % des Français, selon l’Insee en 2021. Près d’un tiers de la population (32%) rencontre désormais des difficultés pour payer son loyer, son emprunt immobilier ou ses charges liées au logement.
En matière de santé, ils sont 29% à avoir du mal à disposer d’une mutuelle santé. Résultat, plus du tiers (36%) est toujours embarrassé pour payer les actes médicaux mal remboursés par la Sécurité sociale.
Dès 2020, la longueur des files aux distributions alimentaires des associations avait mis en lumière l’incapacité pour une grande partie de la population de s’alimenter. 32% ne peuvent pas consommer des fruits et des légumes frais tous les jours et 30% sont dans l’impossibilité de se procurer une alimentation saine en quantité suffisante pour faire trois repas par jour.
Désormais, un Français sur cinq est même obligé de sauter des repas en particulier les jeunes et les personnes dont le revenu mensuel net du foyer est inférieur à 1200 euros (parmi lesquelles beaucoup de retraité·es vivant seules).
Affectés par les cours à distance, la fin des jobs étudiants ou celle des missions d’intérim, un quart des 24-35 ans déclarent vivre dans l’insécurité des découverts bancaires. Pour les Français vivant sous le seuil de pauvreté, se maintenir demande un effort constant face aux privations marquées et l’angoisse permanente du petit imprévu qui suffirait à les faire basculer. 65 % d’entre eux craignent d’avoir à remplacer des lunettes, un ordinateur à réparer ou de perdre son smartphone. De plus, 64% ne savent plus sur quelles dépenses faire des compromis, car ils ont déjà tout réduit.
Monsieur Gauvain, vous êtes le représentant de la majorité présidentielle et parlementaire, vous n’avez pas été élu pour que les riches deviennent encore plus riche. Malheureusement les faits sont là !
Malheureusement pour vous, ce constat c’est le chewing-gum sous votre chaussure, vous n’aurez pas le temps d’inverser la tendance et de marquer de votre empreinte l’histoire sociale en France en général et sur la 5ème circo de Saône et Loire en particulier.

25 commentaires

  1. À n’en pas douter, ce matin, le monde a changé… Merci à la CGT BM de continuer à entretenir nos rêves par leur mobilisation toujours plus inutile…

  2. les élections n’approchaient elles pas pour que l’on voit enfin notre député ? euh, notre soi disant député…. On ne peut pas dire qu’on l’ai vu beaucoup pendant son mandat ?
    Sinon, lui, il s’en fout des petites retraites, ils gagnent bien sa vie actuellement pour être député fantôme, et à sa retraite il en sera de même…
    Je ne comprend même pas que des personnes se déplacent pour aller le voir, il ne fera toujours rien

  3. Ah, ah, ah, toujours la faute du CAC 40 !!!!!

    LOL

    Mais jamais personne ne fait d’introspection sur son parcours scolaire, sa capacité à changer de travail, faire des formations, chercher à améliorer ses compétences pendant toute sa carrière, changer d’entreprise etc ……

    Comptez sur vous même avant de compter sur les autres, vous serez beaucoup moins déçus, et ce sera bien plus efficace …..

    • Merci d’avoir parfaitement résumé la ligne de partage entre la gauche et la droite.
      Ce débat ne trouve pour le moment toujours aucune solution. La réussite individuelle? Ou le partage collectif?
      La solution se trouve peut-être dans un mélange souple des deux.
      Parcours scolaire, formation, amélioration des compétences : d’accord. Ceci peut-être fait par l’individu, et encore faut-il un environnement propice. Faire ses devoirs scolaires n’est pas la priorité quand le frigo est vide par exemple. (Pyramide des besoins de Maslow)
      En revanche, changer d’entreprise, de travail devient plus complexe, car nous devons faire avec un contexte collectif. Quand les organismes de formation affichent complets, quel est le plan B? Quand les places sont déjà prises, il est vain de frapper à la porte d’entreprises. Quand nous montons nous-mêmes une entreprise, encore faut-il qu’il y ait des clients solvables. Et là, comme par magie, la solidarité familiale vient en aide (prêts, hébergements, gardiennage des enfants, etc…..). Que peuvent alors faire les personnes qui n’ont pas de famille? Alors, chacun doit-il compter sur lui-même?
      La vie ne se résume pas à un slogan.

    • Un peu méprisant de ta part vis à vis de gens qui ont bossé toute leur vie et qui expriment un profond désarroi.
      Totalement irréaliste car les AFPA, GRETA etc. ne manquent pas de clients mais plutôt de moyens.
      En ce qui me concerne, je n’ai pas eu besoin de tes conseils.
      Issu d’une famille modeste, j’ai passé toute ma jeunesse d’abord en HLM puis à partir de 7 ans en cité. Si je dois reconnaître que, selon la pyramide de Maslow chère à philo, j’ai toujours vu mes besoins primaires physiologiques (faim, soif, sommeil etc.) satisfaits, tous les autres échelons de la pyramide, je les ai gravis. Mais contrairement à ce que tu avances, je ne les ai pas gravis seul. Tout simplement parce que ce n’est pas possible. L’humain s’inscrit forcément dans un contexte.
      D’abord, il y a eu des gens : Mes parents, mes enseignants, un brave curé, la famille. Tout cela s’est fait aussi à travers des institutions. L’école, le Lycée, l’armée (ou j’ai passé mon permis PL), l’Université. Ensuite, il y a les amis qui m’ont encouragé. Pour certains, c’est sans doute un peu bête, j’étais leur réussite par procuration et ils étaient fiers de me compter parmi leurs amis fidèles. Ensuite, pour faire court, j’ai suivi un parcours professionnel un peu atypique mais qui m’a amené très rapidement au dernier étage de cette fameuse pyramide de Maslow qui est l’accomplissement de soi. Et sais tu ce à quoi je me suis le plus attaché ? C’est au besoin de moralité, d’éthique et là, au sujet du Cac 40 et bien… Je rejoins totalement l’appréciation des CGtistes que tu humilies sans même, je l’espère pour toi, t’en rendre compte.
      A ce sujet, je vais même beaucoup plus loin qu’eux. Je les appelle les CACSOS en référence aux soit disant CASSOC. car tout en prônant les valeurs du monde libéral ils n’oublient pas d’être Étatistes quand il s’agit de bénéficier des aides publiques payées par nos impôts. CICE, diminution de l’impôt sur la fortune, flat-tax, l’addition est salée et se compte en plusieurs dizaines de milliards d’Euros chaque année. Tout cela est absurde mais pourtant réel. Pour s’en persuader, il n’y a qu’à se référer à l’étude BFMTV récente qui montre que le patrimoine des 354 milliardaires français a augmenté de 439% en 10 ans (par comparaison 170% seulement (lol)aux USA).
      Pour ce qui est de l’efficacité de leur action syndicale que certains mettent en doute dans leur post. Il y a peut être, effectivement, matière à réflexion. J’invite donc ces derniers à apporter le fruit de leurs cogitations à ces syndicalistes qui pour obtenir des résultats tangibles (Congés payés, temps de travail etc.) ont sacrifié tant de choses, pendant si longtemps.
      Dommage, vous n’étiez pas là, samedi dernier pour donner un nouveau souffle à la lutte pour la justice sociale. Peut être une prochaine fois ?

  4. Le Député Gauvain qui nous fait l honneur de sa présence sur le bassin minier ! Cela mérite bien plusieurs photos ! Ou étiez vous cher Monsieur à la naissance du mouvement des gilets jaunes, à la mobilisation pour la sauvegarde et contre les fermetures des services de l hôpital de Galuzot? Aux différents rassemblements pour le maintien des régimes des retraites ? J étais présente à ces événements et n ai pas eu le privilège de vous y croisez !! Vous brillez par votre absence! Cette apparition soudaine ne serait elle pas l échéance de l élection présidentielle dans 7 mois et de surcroît la remise en question de votre fonction ? 🤔 Personne n est dupe !

  5. vu ce soir que les retraites complémentaires vont encore baisser de 0.5% , 10 ans de récession pour enrichir les autres, et ce député fantomatique veut nous faire croire que eux ont la solution ???? pitoyable!

  6. Les militants ont été présents sur le terrain pour exprimer leurs mécontentement en face à face, contrairement à ceux qui commententes derrière un clavier leurs désaccords,

  7. advenger:
    tout simplement parce que se regrouper derrière le drapeau rouge de la cgt n’est pas le but de la majorité des gens!! n’imposez pas ce vestige du passé!

    • L’invitation de Mr le député ne s’adressait pas qu’à la CGT. Il n’était donc pas indispensable de se ranger sous la bannière rouge. Hélas, les participants, hors CGT étaient, comme beaucoup le dénoncent, tout aussi fantômes que l’a été notre député jusqu’à présent.

  8. Comme beaucoup de ces députés qu’on assimile à des grosses chaussures de marche, et qui ne servent qu’à valider les décisions du gouvernement ( et à le déresponsabiliser), Mr Gauvain réapparaît en période de précampagne….Dire que les députés sont élus par nous …..et sont sensés nous représenter, finalement nous n’avons que ce que nous méritons: une Raie Publique de m….

  9. Une précision importante : Cette fameuse retraite promise minima à 1000€ mensuels dont on nous rebat les oreilles sur tous les médias depuis 4 ans s’entend complémentaire comprise. Je le tiens de la bouche même de notre député.à qui j’ai posé la question.
    Vous comprendrez donc que cette mesure ne touchera finalement que peu de monde. Par ailleurs, vu l’urgence, je lui ai demandé pourquoi cela ne s’était pas encore fait depuis le temps qu’on en parle. J’ai obtenu la réponse « bateau » habituelle. « Pour financer cette mesure, il faut travailler globalement plus ».

    Quant au fait, souligné par un CGtiste, que le Parlement soit devenu une chambre d’enregistrement des caprices Élyséens, Mr Gauvain a certes protesté mais il a protesté mollement. On voyait bien qu’il était gêné parce qu’au fond de lui même, il sait bien que c’est vrai et que nombre de Députés souffrent de cette situation. On n’est pas à l’abri de voir encore des défections dans les rangs de la Rem d’ici Mai 2022.
    Certains députés ont un cœur contrairement à leur boss…

    Au sortir de cet événement trop rare (en tout cas sur la 5ème circonscription), 2 réflexions se sont imposées à moi :
    1) Ce n’est, malheureusement, pas demain la veille que dans le système actuel, chacun aura accès aux biens de nécessité primaires que sont logement, chauffage, nourriture, soins, éducation et…culture.
    2) J’ai eu la confirmation, si besoin était, à travers les échanges des différents intervenants que c’est « Tout le monde dans le même panier », sans aucune distinction.
    – Pour le pouvoir en place : Les gilets jaunes sont tous des illettrés, alcooliques, les anti-pass des complotistes. Le tout résumé dans cette déclaration terrible de méchanceté, de mépris et totalement indécente de la part d’un Président : « des gens qui ne sont rien ».
    – Pour l’immense majorité des citoyens : La vision qu’ils ont des élus est extrêmement négative et rejoint la vision exprimée par le regretté Coluche « Tous pour un, tous pourris ». Cette défiance d’ailleurs se propage au niveau institutionnelle et l’abstention est devenue, hélas, le premier parti de France.

    Pourtant, s’il faut admettre qu’il y a quelques sectaires parmi les opposants à la politique générale de la Rem, reconnaissez que les foules qui défilent depuis maintenant bientôt 3 ans sont, dans leur immense majorité, pacifiques et raisonnables.
    D’un autre côté, s’il y a, en politique, quelques « brebis galeuses » mises sous les spot-light de l’actualité à l’occasion de divers scandales. Il y a aussi des tas d’élus qui ne sont ni corrompus ni méprisants et à qui on devrait encore pouvoir faire confiance.

    Comment sortir de cette impasse ? Comment pouvons nous agir ?
    Il y a la un vrai débat de société à mener.

    • Et si les élus « biens », honnêtes, qui ont vraiment du coeur prenaient leur courage à deux mains (courage dérivé de coeur, et à grand pouvoir, grande responsabilité), faisaient réellement cécession avec la vieiile politique corrompue, créeraient un vrai parti d’honnêtes citoyens qui ne soit pas un leurre de plus, rédigeraient une éthique publique radicale et applicable, mettraient de côté leurs petites différences pour mettre en commun ce qui est bon pour l’Humanité car de très à gauche en passant par vert jusqu’à bleu, se trouvent des élus qui pourraient partager en fait des valeurs communes : celles rédigées dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui est lisible en permanence face à la Mairie du Creusot.?!
      Je suis pessimiste, car il y a la psychologie humaine : l’égo, la peur, l’accumulation et la facilité dominent ses actions. Les conséquences sont le repli encarté, la mauvaise foi, l’étiquetage d’autrui, les priorités des uns sur les autres (« moi d’abord »)……
      Mon pessimisme est encore plus fort quand je constate que la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme n’a été rédigée que seulement après l’une des pires Catastrophes de l’Histoire de l’Humanité, comme si une fois le temps passé et la catastrophe digérée, le retour aux affaires étaient de se détester (quand bien même cordialement) les uns les autres et que des forces légitimes plus importantes étaient toujours nécessaires pour La faire respecter. Triste Humanité.
      Les gens « biens » ne sont finalement peut-être pas aussi nombreux que nos besoins l’exigent pour faire basculer la Planète vers un Monde meilleur…….

      • Mon cher Philo,
        Je ne peux encore une fois que constater ta lucidité surtout en ce qui concerne le dernier paragraphe de ton post. Cependant, lucidité n’exclut pas optimisme. Pour moi, les gens « biens » sont largement majoritaires, ils sont juste moins visibles.
        Pour ce qui est du début de ton commentaire, je voudrais juste te dire qu’à titre personnel, je n’ai pas besoin d’un nouveau parti, ni d’un nouveau mouvement populaire « d’honnêtes citoyens ». Ce mouvement, je l’ai enfin (presque parfaitement) trouvé dans l’Union Populaire initiée par LFI avec pour candidat MrJ.Luc Mélenchon dont tu peux partager, selon moi , globalement la vision.
        Je ne développerai pas mes propos, j’en aurai le loisir dans les 7 mois qui viennent.
        Je me permettrai juste de te faire remarquer qu’à l’impossible nul n’est tenu.
        Fonder un nouveau parti à 7 mois des élections et espérer le moindre succès sans le soutien des médias à la solde des puissants est totalement irréaliste. Tu le sais très bien car tu es, en général, plein de bon sens (les intellos diront « plein de pragmatisme »).

        Toi, moi et les populations avons enfin la perspective d’un mouvement qui nous permet de nous exprimer et qui défend les droits (sans en oublier les devoirs) de tout citoyen.

        1) Nous avons, en la personne de Mr Mélenchon, à notre disposition un vrai Homme d’État pour nous représenter ( ancien conseiller Municipal, ancien conseiller Général, ancien adjoint au Maire, ancien Député Européen, ancien Ministre, actuel Député des Bouches du Rhône, sans oublier sa participation en commission des affaires étrangères). Bref, voilà un homme qui à la force du poignet s’est forgé une énorme expérience à tous niveaux.

        Je sais, c’est tout ce que toi et moi détestons. Ces politiques qui font de la politique un métier.
        Sauf que, il faut bien l’admettre, il n’a pas choisi la solution de facilité. Eut-il été vénal ? Il serait resté au PS et aurait été encore une fois Ministre sous Mr Hollande. Non, J.Luc Mélenchon est un homme de conviction et il l’a prouvé.
        2) Il a une équipe capable de gouverner. Outre les députés de la France Insoumise, nombreux sont des gens brillants de la société civile qui le soutiennent (économistes, chercheurs, écologistes etc.).
        3) Il a quand même recueilli 19,58 % des voix en 2017, certes avec le PC mais sans Benoît Hamon. Ceci fait de lui le seul candidat de gauche susceptible de renverser la table et d’améliorer le sort des classes populaires et de préserver les intérêts de la classe moyenne.
        4) Et enfin, car les 3 premiers points sont au final très secondaires, NOUS AVONS (depuis 10 ans) UN PROGRAMME . Ce programme est planifié et financé. Je ne le développerai pas ici car nous avons, la aussi 7 mois pour en parler.
        Finis les égoïsmes , les peurs, les facilités que fort justement tu dénonces qui nous angoissent et nous paralysent .
        Place à l’action dans cette campagne électorale.
        L’action commune nous rassemble, nous rassure, nous régénère, nous préserve du pessimisme.
        Fraternellement,
        J.B
        PS : Si tu veux nous rejoindre, tu es le bienvenu.

  10. CGT = Compagnie des Gueulards du Travail et je rajoute anti tout. Et des que la cct veut s’occuper d’ une entreprise….elle l’amène à la fermeture

    Leur souci préparer les manifestations
    Qu’ils questionnent donc leurs meneurs délégués secrétaires et autres sur leur salaire et indemnités.ites diverses. Croyez moi je sais de quoi je parle ayant été chef d’entreprise.

    • On va le savoir que vous avez été chef d’entreprise ou plutôt que vous prétendez l’avoir été .
      Moi, je n’en crois pas un mot car pour l’instant on ne sait pas de quelle entreprise vous parlez.
      Vous braillez cette affirmation à longueur de temps sans apporter la moindre preuve comme le font tous les mythomanes ; alors le gueulard pour l’instant, c’est vous !

      • OK, Goliath. Tu es un peu remonté contre Épicurien mais à quoi bon ? Quel est l’intérêt de son post ? Quel message délivre-t-il pour encourager des citoyennes et citoyens de toutes confessions, de toutes couleurs, de toutes classes sociales à se rassembler pour faire société ?
        L’enjeu, il est là et nulle part ailleurs. Sans Union populaire, divisés, nous n’avons aucune chance de résister aux calamités qui nous attendent.
        Plutôt que de te braquer contre Épicurien que tu ne persuaderas jamais, rejoins plutôt le camp des optimistes, de ceux qui ont envie, de ceux qui, comme moi, à bientôt 70 piges, y croient encore.
        Fraternellement.

        • Mon vieux JB, tu me proposes de rejoindre le camp de ceux qui y croient encore, de ceux qui luttent, mais j’en fais partie depuis plus d’un demi-siècle. J’ai commencé à militer à 15 ans et j’en ai aujourd’hui 66.
          Alors tu penses bien que des « Epicurien rien rien, rien de rien » j’en ai croisé quelques-uns, tout comme les « j’ai fait ci » et « j’ai fait ça » et j’ai été ci » et « j’ai été ça ».
          Ça m’a donné une très forte propension à rabaisser le caquet de ceux qui pètent plus haut que leur QI.

          • Lol. Moi aussi, parfois, je suis tenté. mais « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ». Donc, j’essaie d’aller à l’essentiel car « la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe ». « Les chacals aboient et la caravane passe ».

  11. Dernière minute, depuis mon dernier post, entre temps, j’ai appris au sujet de l’APPARITION, qu’on pourrait qualifier de MIRACULEUSE de notre député à Montceau, s’il n’y avait pas effectivement, comme le souligne fort justement un militant CGtiste, en ligne de mire la perspective des élections de 2022, qu’une conclusion m’avait échappée et qui montre bien comment ce Gouvernement, par une propagande matraquée sur les TV en boucle, essaye de tuer toute espérance et a provoqué VOLONTAIREMENT, je pense, une colère certes légitime mais hélas, improductive. J’avoue que je n’en reviens pas.
    Qu’un homme, dont j’ai pu apprécier, depuis que je le côtoie, l’humanisme, la disponibilité, la générosité, l’empathie, l’investissement indéfectible au service des plus petits d’entre nous dans toutes ses interventions, tous ses actes au quotidien (et cela seul compte) en soit réduit à déclarer à Mr GAUVAIN « Nous allons pourrir votre campagne jusqu’aux élections » me désole. Pas pour A…, c’est un homme de bien. Je sais qui il est et que passé un instant d’émotion il va se ressaisir.
    Non, ce qui me désole c’est que cette propagande destinée à nous démoraliser, décourager, diviser, au final fonctionne plutôt bien.
    Perso, je reconnais (et ça me concerne aussi parfois mais…je suis vigilent depuis plus d’1/2 siècle) que ce n’est pas facile d’ignorer la Muleta qui est un leurre et de se concentrer sur celui qui l’a en main. Il s’agit d’embrocher dans les urnes celui qui l’agite à savoir ce torero auréolé des lumières médiatiques.
    Notre objectif principal ne doit pas être de lutter CONTRE tel ou tel parti mais bien d’être POUR un tout nouveau projet de société. Seule l’adhésion peut créer l’Unité.
    Fraternellement,
    JBL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *