Montceau – Municipales 2020 à gauche: Laurent Selvez et Eric Commeau pourront-ils s’entendre ?

Laurent Selvez d’un côté, Eric Commeau de l’autre. Ils lorgnent l’un et l’autre sur la mairie en 2020 avec le risque de rester à quai.

Laurent Selvez

Eric Commeau

La gauche a-t-elle déjà perdu les élections municipales à Montceau-les-Mines en 2020 ? C’est la question qui se pose aujourd’hui car tout va à vau-l’eau chez les socialistes et apparentés. De son bureau de maire à l’hôtel de ville, Marie-Claude Jarrot, quand bien même  » sa popularité commence à faiblir » dixit Laurent Selvez, elle observe et compte les coups.

Laurent Selvez, conseiller municipal de l’opposition, adversaire numéro 1 de madame le maire, légitime candidat en 2020 doit désormais compter avec Eric Commeau, candidat auto-proclamé. L’un et l’autre sont pourtant sur la même longueur d’onde, pour proposer une alternative sérieuse à gauche, le rassemblement est de rigueur.

Laurent Selvez, candicat légitime du PS

Ne nous voilons pas la face, Laurent Selvez, pour une partie de l’électorat de gauche, n’est plus l’homme de la situation, on lui préfère Eric Commeau qui le 11 novembre dernier, annonçait clairement sur notre site son désir de se porter candidat aux municipales. C’est ce qu’on appelle porter un coup de poignard dans le dos.

Toutefois, il en faut davantage pour abattre un homme rompu aux joutes politiques même dans son propre camp qui, après un été de réflexion, a décidé d’aller à la rencontre des Montcelliens et construire avec eux un projet pour 2020 sachant pourtant ce qui se tramait dans son dos.

« Ce n’est ni à lui (Commeau) ni à moi de décider qui conduira la liste » déclare Laurent Selvez. Espère-t-il que Eric Commeau se rangera à la décision de la gauche (rassemblée ?) pour désigner le chef de file aux municipales ? Même si en politique les retournements de situation ne sont pas à exclure, aujourd’hui l’actuel directeur général des services de la mairie de Chenône, semble plutôt vouloir  diriger l’orchestre que se contenter de la place de premier violon. « Oui j’ai envie » disait-il. « Il faut que tu ailles, que tu le fasses savoir ».

Commeau et Selvez, ils ont la même envie

« A un moment, nous allons devoir nous rencontrer et trouver un terrain d’entente » assure Laurent Selvez. Mais pour dire quoi ? C’est moi le numéro 1 et toi le numéro 2 ? Même Neymar et Mbappe, pourtant rivaux au PSG dans la course à la notoriété sont capables de jouer ensemble. Ici à Montceau-les-Mines, dans cette rivalité à gauche, l’un est de trop.

« Nous nous sommes vus le 10 novembre avec Eric Commeau et j’ai noté sa volonté de rassembler. Le lendemain, dans la presse, sa version est toute autre. Il arrive et dit: je suis le meilleur !Avec deux listes, c’est prendre le risque que la gauche perde » souligne Laurent Selvez. « J’au cru comprendre qu’il en avait envie, j’en ai envie aussi » ajoute-t-il.

Finalement, cette course effrénée à la mairie, n’est-elle pas la faute à Marie-Claude Jarrot qui, le 20 janvier dernier, déclarait sur notre site sa candidature à sa propre succession ? « Je n’ai jamais vu une campagne partir aussi vite » assure son opposant numéro un au conseil municipal. Et donner des idées à d’autres. Au moins un, dans l’immédiat.

Jean Bernard

6 commentaires

  1. il est difficile de dire que l’on veut rassembler et dans le même temps dire que notre légitimité vient du Parti socialiste….

    Le rassemblement est nécessaire et aujourd’hui le PS divise plus qu’il ne rassemble.

    La politique est cruelle, mais c’est l’intérêt des montcelliens qui doit primer

  2. A Cesar, écrivez plutôt: « je pense que le PS divise… », car c’est loin d’être l’avis de tout le monde. En tout cas, ce n’est pas le mien. Et je ne serais pas surpris d’apprendre que ce n’était pas votre avis non plus quand tout allait bien au PS. C’est dans la difficulté que l’on voit vraiment à qui on peut se fier.
    Si il n’y avait pas le PS à Montceau, et bien, il n’y aurait pas d’opposition ce qui serait plutôt dommage dans une démocratie.
    Quand au fait que l’intérêt des Montcelliens doit primer, c’est exactement ce qui a été dit, entre autres, hier soir.

    • Je fais simplement un constat, je ne parle pas d’avant, je ne dénigre pas ce parti..
      Je dis simplement qu’aujourd’hui a Montceau, énormément de personnes de gauche ne se retrouvent plus dans le PS.

      L’opposition de Montceau s’appelle la gauche rassemblée.. combien sont encore au PS?
      SOYEZ LUCIDE le PS ne suffira pas pour gagner en 2020 mais il est important qu’il prennent part au projet commun, les gens ne veulent plus être enfermés dans des partis, ils cherchent un projet, des idées et un homme ou une femme pour les mener a bien.

      La guerre d’ego ou de soit disant légitimité n’interresse personne….

      pour ce qui c’est dit hier soir a votre réunion, je pense que bizarrement comme beaucoup de monde nous avions « poney »…

  3. Mr SELVEZ votre échec depuis des années ne vous a pas donné à réfléchir ? Vous parlez d’ego vis a vis de votre « ami » et vouloir travailler ensemble et là vous en faite un adversaire. Comme d’habitude vous n’avez pas compris sur quel terrain se battre. Vous êtes déjà élu, consacrez vous donc aux dossiers dont vous avez la charge et laissez Mr COMMEAU redonner du sang neuf a une politique qui part en vrille. Vous n’avez pas su rassembler, preuve les peu de personnes qui vous entourent, vous n’êtes pas avenant et représentatif. Un homme politique doit savoir parler quand cela est nécessaire et laisser les gueguerres aux autres.
    Eric est à la hauteur, il a la carrure et sait se positionner meme quand cela ne fait pas plaisir. Alors donnons lui la chance de le prouver plutot que de tester le FN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *