•  

Montceau – Monter le… chauffage, ils se pèlent le cul

Ah que coucou ! Le chauffage urbain est de retour. Ces derniers temps, les locataires, voire propriétaires, pestaient contre la hausse de la facture d’énergie. Aujourd’hui, changement de programme, « ils se pèlent le cul » au Plessis, à Bel Air, Gambetta, Salengro, Chaubuisson et aux Alouettes.

« Depuis le mois d’octobre, je me gèle les fesses ».

« Les gens ne refusent pas de payer, on veut du chauffage. Le matin, les radiateurs sont froids ».

« C’est incroyable qu’à 70 ans on n’est pas chauffé ».

« On se couche, les draps sont glacés ».

« Comme on a moins de chauffage, la facture devrait baisser ».

Vous en voulez encore ?

Inutile de vous refaire un dessin, dans certains bâtiments, les 19 degrés réglementaires (en moyenne) n’y sont pas. A qui la faute ? Au bailleur, l’OPAC, à Moncia le délégataire chauffagiste ?

Voilà pourquoi Marie-Claude Jarrot a réuni tout le monde au centre nautique pour tenter de trouver une solution. Et pour madame le maire, on ne va pas couper des cheveux en quatre, « Ils veulent 21 degrés dans toutes les pièces, 19 degrés, c’est trop juste. Ils ont froid, la nuit il fait 15 degrés ».

Pour que Moncia pousse la manette, il faut un courrier de l’OPAC. Ben alors, c’est tout simple ! Ben non. « Je vais vous la faire cette lettre » assure Marie-Claude Jarrot. Ben non également.

Une loi du 3 décembre 1977, impose 19 degrés, rappelle Colette Dury, présidente de la confédération nationale du logement pour le département. Et pour la modifier, en gros, il faut interpeller les députés et sénateurs. Ce n’est pas gagné !

Alors c’est parti pour recueillir un maximum de signatures et interpeller les parlementaires.

Jean Bernard

4 commentaires

  1. Signol chrystelle

    J habite aux alouettes et j ai très froid de plus je suis en fauteuil roulant 21 degrés ne serait pas de trop.

  2. ces sociétés ont pour but de se faire du fric, c’est pourquoi , des soi-disant campagnes de réglages ont eues pour but de réduire le passage d’eau chaude dans vos radiateurs,!!! remède: enlevez l’écrou en bas à gauche de vos radiateurs et dévissez celui en dessous de 2 à 3 tours ( ils mettent des fois du silicone dessus pour vous impressionner!!!) vous gagnerez quelques degrés!

  3. A 18°, j’ai chaud ! (Bon, OK, j’exagère !)

    Si besoin, je mets un gilet de laine supplémentaire.

    Une couverture ou une couette sur les jambes pour regarder la télé le soir.

    J’ai survécu à des températures bien plus basses (12°C ou beaucoup moins dans la salle de bains !), lors de différents problèmes de chauffage … (et je n’étais pas locataire)

    Est-ce que nos lointains ancêtres avaient au minimum 19°C dans leurs habitations ?

  4. Benc'estpasgagné

    C’est le problème des chauffages collectifs ! Tout le monde n’a pas les mêmes besoins ! La population du bassin minier est composée de beaucoup de séniors dont il faut prendre soin. Si mes parents devaient se chauffer à 19°, ils seraient bien malheureux.
    Je suis loin d’être d’accord avec toutes les orientations politiques de Mme Jarrot mais je peux reconnaitre qu’elle est très présente sur le terrain! Alors j’espère qu’une solution sera trouvée. Le quotidien des personnes qui habitent ces logements n’est pas toujours réjouissant alors franchement, si en plus, ils faut qu’ils se pèlent le cul… Bon! le titre de l’article est plutôt rigolo mais moins rigolo pour les concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *