Montceau – Les voeux de la discorde au conseil municipal

Le voeu proposé par Lilian Noirot au dernier conseil municipal à Montceau-les-Mines portant sur son désaccord sur le nouvel impôt que souhaite instaurer la communauté urbaine Creusot Montceau, n’a pas reçu l’aval de la majorité.( Montceau – Le voeu de Lilian Noirot : « Non au nouvel impôt de la CUCM » – L’infoRmateur de Bourgogne ). C ‘est un sujet communautaire pas communal, lui a-t-on répondu. Etrange tout de même alors que les élections en juin dernier ont permis l’élections des conseillers municipaux et des conseillers communautaires.

Etant donné que la majorité est divisé sur ce nouvel impôt, on espère que le 18 mars, au conseil communautaire, ils seront plus prolixes.

Ce mercredi soir,le conseil a eu à se prononcer sur trois voeux. Celui de Lilian Noirot puis de Montceau 2020 – La Gauche Unie à propos de l’organisation de la carte scolaire sur note territoire. Là encore, pas de chance, la majorité et surtout madame le maire, n’ont pas validé ce voeu présenté par Laurent Selvez (Montceau – Carte scolaire, l’opposition (Selvez) prend position et fait un voeu – L’infoRmateur de Bourgogne ).

Pour argument, Marie-Claude lui fait remarquer que « nulle part il est question que des écoles doivent fermer en 2023 et 2024. Cela n’existe pas ». Quant à la proposition du DASEN  de fermer une classe à la maternelle Suzanne Valadon, dans un courrier du 8 mars, Fabien Ben se laisse le temps, jusqu’à juin et de connaître le nombre des inscriptions, pour revoir sa position.

La majorité a également présenté son voeu. Il concerne le maintien du BTS comptabilité/gestion au lycée Parriat. Un voeu qui avait déjà été proposé au conseil municipal du 13 janvier dernier.

Le lycée Parriat, le dindon de la farce

Or cette fois-ci, Marie-Claude Jarrot, à l’issue d’une réunion avec madame la rectrice, apprend que la fermeture du BTS comptabilité/gestion est le fruit d’un travail entre la Région et l’Education Nationale. La seule de ce type en Région Bourgogne – Franche-Comté, relève madame le maire.

« Pour autant, la collaboratrice de Mem la rectrice a refusé de donner les raisons qui ont conduit à cette décision » est écrit sur le voeu.

« Nous ne voulons pas imaginer que cette décision ait pu être prise pour des raisons politiques, mais le doute est tout de même permis, compte-tenu de certaines réflexions lancées à la sortie de l’audience avec Mme la rectrice.

Suite à cette réunion, Mme le maire a interpellé la présidente de Région, afin qu’elle rétablisse la justice et l’équité territoriales par cette décision inique.

Mme le maire en appelle à M. le ministre de l’Education Nationale afin qu’il puisse allouer des moyens complémentaires pour conserver la filière BTS sur Montceau-les-Mines et, au-delà sur l’ouest du département.

Le lycée Parriat ne saurait être la victime d’une farce politicienne d’un autre temps et qui n’honore personne ».

De quoi interroger l’opposition. « Je suis attaché à défendre ce BTS » admet Eric Commeau, « mais pourquoi revenir sur ce voeu. Ce n’est pas clair ».

Laurent Selvez s’en détache carrément. « Je suis surpris de ce voeu. Je ne participe pas aux farces ».

Il est adopté par 26 voix pour, 3 abstentions (groupe Commeau), le groupe Selvez n’a pris part au vote.

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.