Montceau – Les quarantièmes rugissants de la fête de la musique

40 ans. La fête de la musique soufflait ses quarante bougies ce mardi 21 juin 2022, jour le plus long de l’année. Montceau-les-Mines a eu une chance incroyable quand d’autres villes  vers 18h, ont été durement touchées par un orage de grêle comme à Paray-le-Monial, Digoin et une partie du Charolais.

Certes, toujours vers 18h, à Montceau-les-Mines, ce fut la douche froide. Insuffisante toutefois pour tout remettre en question. Il restait une bonne heure avant que la fête de la musique ne frappe les trois coups.

Moins exposé fut la compagnie Rutabaga qui se produisait à la résidence Henri Malot et a proposé sa comédie musicale et ses chansons qui retracent la vie des Français sous l’occupation.

A l’extérieur, du côté du centre-ville piétonisé pour l’occasion, bars et restaurants scrutaient attentivement le ciel. L’orage allait-il s’inviter au dernier moment et renvoyer les amoureux de la musique dans leur foyer ?  Les groupes devaient-ils jouer en extérieur ou à l’intérieur des établissements ?  Options au choix.

En fin de compte, chacun trouva sa formule et même si le public mit un peu de temps à faire le premier pas, une fois lancé dans le tourbillon, alors le rythme s’accéléra et la pression musicale vint rapidement envahir les artères. La 40e fête de la musique battait son plein.

Mais l’orage n’avait pas dit son dernier quand sur les coups de 23h, au loin apparurent les premiers éclairs et la pluie sonna l’heure du repli. L’essentiel fut sauvé des eaux. On serait bien restés un peu plus longtemps, surtout quand la musique est bonne et trinquer une dernière fois avant de fermer les yeux.

J.B.

2 commentaires :

  1. Blague à part : Dame Nature a rappelé qu’à 23h, il est temps d’aller au lit, surtout lorsqu’il y a école le lendemain, et que l’électricité lui appartient.

  2. Dame Nature a toujours le dernier mot , et nous avons grand tort de l’oublier trop souvent ! Mais elle s’est montrée complaisante et sage avec les Montcelliens en fête … bien qu’un peu moins par ailleurs .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.