•  

Montceau – L’effroyable conduite d’une aide-soignante à l’EHPAD Les Hortensias

Une aide-soignante est accusée de maltraitance et de violence sur des résidents, malades Alzheimer. Des sévices qui auraient entraîné la mort d’une femme en janvier 2020. Un homicide involontaire.

L’affaire est très grave, elle pourrait même être très très grave si les faits sont avérés suite à l’ouverture d’une instruction par un juge d’instruction.

En effet, une aide-soignante à l’EHPAD Les Hortensias, unité d’hébergement renforcé Alzheimer à Montceau-les-Mines, a été dénoncée en raison de son comportement sur des résidents de cette structure. C’était en février 2020.

Elle est accusée de maltraitance et de violence sur des malades, « elles les attachait sans prescription médicale et doublait les doses de neuroleptique pour être tranquille la nuit pendant son temps de travail » raconte une source proche du dossier.

Cette aide-soignante avait jeté son dévolu sur des résidents qui ne parlaient pas _ en raison de leur état dû à la maladie _ et avaient beaucoup de mal à se déplacer. Des personnes qui n’avaient donc aucun moyen de se défendre. « C’est immonde » s’émeut une personne au courant de l’affaire.

Ces faits ne datent pas d’aujourd’hui, une femme en a été victime pendant plus de dix-huit mois. Couverte régulièrement d’ecchymoses sur le corps et le visage, l’aide-soignante expliquait qu’elle tombait souvent.

Au moins cinq résidents ont été les victimes de l’aide-soignante

L’EHPAD Les Hortensias dépend du centre hospitalier de Montceau. « J’ai eu des retours sur cette affaire en mai 2020 quand j’ai pris mes fonctions » indique Jean-Michel Suignard, directeur délégué du CH. « Nous avons alors pris immédiatement les mesures nécessaires et suspendu à titre conservatoire l’aide-soignante ».

D’après notre enquête pour le moins délicate, en juillet dernier, l’aide-soignante mise en cause a été placée en garde à vue au commissariat de Montceau-les-Mines puis déférée devant le juge d’instruction qui l’a mise en examen et placée sous contrôle judiciaire. Les motifs retenus à son encontre sont nombreux dont un, homicide involontaire.

Car le 4 janvier 2020, une résidente âgée d’environ 75 ans est décédée dans la nuit. « Elle n’est pas morte de sa maladie mais suite aux violences dont elle a été victime » confie un autre proche de l’affaire. Une question se pose, la résidente a-t-elle été frappée, comme le laisse entendre notre interlocuteur ?

Par ailleurs, sur les douze résidents que compte l’EHPAD Les Hortensias, au moins cinq ont été victimes de maltraitance par cette aide-soignante.

Nous avons contacté son avocat, Maître Vermorel, qui à ce stade de procédure, n’a pas souhaité s’exprimer, « l’enquête suit son cours » rappelle-t-il. Néanmoins, il tient à mettre en exergue « des problèmes structurels généraux liés à un abandon des politiques publiques sur la gériatrie et la psychiatrie ». C’est ce qu’on appelle noyer le poisson.

Dans cette affaire de maltraitance et de violence sur des personnes vulnérables, le silence a été total. Jusqu’à aujourd’hui.

Jean Bernard

24 commentaires

  1. Ben voilà ! Et comme d’habitude sont remises en cause les dénonciations des familles qui abuseraient en pointant du doigt les maltraitances que subissent leurs proches dans les EHPAD. Et comme d’habitude les criminels seraient elles même les victimes d’un système, d’un passé et que sais-je encore comme absurdités pour amoindrir leurs comportements abjects. Je reconnais avoir eu le témoignage d’un soignant qui après l’obtention de son diplôme avait été choqué quand son premier jour dans un EHPAD lui qui prenait le temps d’apporter de l’humanité dans ses gestes, c’est fait reprendre très sévèrement qu’il n’était pas là pour prendre soin moralement des personnes mais qu’il avait des tâches à accomplir rapidement. Il devait enfourner les cuillères de nourriture dans la bouche des patients qui avaient à peine avalé la précédente pour se dépêcher d’aller vers le suivant. Le tempo est celui de la direction, celui de l’argent, de la rentabilité. Ça ne justifie en aucun cas la maltraitante.

    • Je suis aide soignante en EHPAD et suis bien d accord avec vous .j ai signaler de la maltraitance de 3 de mes collègues en juin 2020 et aujourd’hui en février 2021 ils sont encore en poste et moi en arrêt maladie car je subit depuis par mes collègues et par la direction du harcèlement morale .
      J ai alerté Ars, médecine du travail ,et inspection du travail mais rien ne bouge .
      J aime mon métier et les résidents mais aujourd’hui j ai honte d être aide soignante a cause de personnes comme ça …et du système qui ce fou complètement de nos anciens ..
      Aujourd’hui je vais perdre mon emploi ,j ai acheté une maison dans ce même village isolé pour mon travail .
      Juste car j’ ai OSER signaler …ce que beaucoup oublié c est que signaler lorsqu on est soignant c un devoir ..
      Ils faut savoir aussi que lorsqu on est donneur d alerte 85% perdent leurs emploie ,arrête leur métier qu ils aimaient et sont complètement brisé

  2. Je suis bien d’accord avec vous Franck. La rentabilité, encore est toujours, n’excuse pas les gestes de maltraitance. Au lieu de se réfugier dans les excuses bidons, TOUTES les personnes actrices devraient refuser et dénoncer ce qui se passe dans les EHPAD et tout autre établissement de soins. Agir au lieu de se plaindre…une fois le drame arrivé et mis au grand jour.

  3. Alors moi je dirais juste, le silence n’a pas été de mise !!!! Des signalements avaient déjà été faites il y a quelques années !!!!Que faire quand la personne en question est protégé !!!! Immonde !!!

  4. L’aide soignante doit être jugée et interdite d’exercer à vie… Ces malheureuses personnes qui n’ont jamais demandé à être dans cet état et dans cet endroit… Je suis profondément touché d’autant plus que ce cas n’est pas isolé on entend cela un peu partout … Depuis le temps que j’entends dire que les personnes âgés quelques soit leurs état sont très nombreux en maison de retraite etc et qu’il n’y a pas assez de personnels soignants mais pourquoi?!!! Ces gens paies plus de 3000e par mois par personne ?!!! Ou va cet argent ?! Pourquoi n’embauchent ils pas plus de personnels … Cette dame devra répondre de ses actes de mal traitance et devra en payer le prix fort mais il y a aussi la direction à saisir!!! Ils sont tous au courant de ce qu’il se passe! Assumez vos responsabilités! Honte à vous! Heureusement toutes les Ehpad ne sont pas pareil

    • Je suis infirmière de à la retraite depuis 4 ans j ai travaillé en gériatrie 35 ans donc j ai durecul pour affirmer qu il y a bel et bien de la maltraitance dans les services eneffet quand il m arrivait de dénoncer de la maltraitrance la hiérarchie me disait surtout ne faite pas de vagues une honte de tous les instants!!!!!!!!!!!!!!!! Il y a aussi des hiérarchies et des les services des soignants qui sont de véritables raclures des saloperies c absolument immonde le système de soins est devenu un véritable scandale je pourrais écrire un roman honte à ce personnel qui ne se rend même plus compte de ce qu’il fait subir à nos aînés tous les jours

      • Je dirais même plus, le silence est une des conditions pour devenir infirmière.

        • Vous en sortirez vainqueur bravo à vous aujourd’hui beaucoup d’aide soignante suivent le système qui rit aujourd’hui pleura certainement demain ils trouveront personne pour les garder quand ils atteindront l’âge de la vieillessele

      • Bonjour je suis aide soignantedepuis 5 ans passée mon diplôme tard j ai travaillée en maison de retraite de journée .. a l école on nous apprend … prendre soins être a l écoute . La realité tout autre … toilette faite a la chaine je me suis fait reprendre plusieurs fois car je prenais le temps de parler au résident.. ( humanité avant tout !!!! ) on traite mieux les animaux!!! Arreté suite a un problème médicale, je travaille en interim de nuit je choisis mes postes se qui permet de decouvrir differente structures !!!! En ce moment secteur covid en hôpital.. que du bonheur je realise vraiment mon métier je prend le temps meme avec 12 patients 2 IDE 2 AS 3 tours dans la nuit .. des jeunes de 56 ans et plus vieux .. c est sur on a des poses entre nos tours. Mais on prend le temps a discuter avec les patients … des fois ils sonnent pour parler et on arrive a leur changer les idees et rigoler !!!! Comme hier de nuit!!!! Laisser la femme d un p1tient la nuit avec nous car son mari 53 ans va dcd on a pris sur nous elle est restee meme si c etais interdit !!!! Compassion professionnalisme et surtout humanité!!!! Sa c est accomplir son metier … je pense que les personnes AS OU IDE qui font de la maltraitance change de metier .. je vais avoir 50 ans peux importe ce que m imposera ma hiérarchie. Je prendrais le temps et aurait de la compassion.. pleuré pas le droit… ou est l humanité qu1nt une personne décéde et que l on c est occupé d elle qu on a parlé avec … faites votre metier comme vous le sentez privilegier l humaté la compation et le temps de parler …

        • Je suis entièrement d’accord avec vous TARA, moi je suis Aide Accompagnant en gérontologie certains de mes collègues court pour faire les toilettes moi je prend mon temps (25mn) et même si je reste un plus longtemps je me rattrape après…je refuse la maltraitance avec des personnes vulnérables et âgées….on est là justement pour les aider les accompagner et les écouter sans porter de jugement…le plus souvent ils la plus part en manque d’affection…et je vois certains de mes collègues qui refusent que les résidents les touchent…comment s’occuper d’un résident sans qu’il nous touche impensable…moi je prends mon temps point…je suis payé pour bien m’occuper des résidents pas pour les mal traités…

      • Ecrivez le ! Les langues doivent se délier…

  5. des personnes âgées couvertes d’ecchymoses ce n’est pas rare car certaines personnes ont souvent des traitements pour fluidifier le sang et au moindre choc c’est un bleu , et attacher une personne victime de chutes répétitives c’est sans doute une sécurité même si ce procédé s’apparente à de la maltraitance .

    • Oui mais sans avis médical, c’est quoi !!! Les as ne sont pas habilité à pratiquer cet acte, elle n’avait qu’à refuser

    • C’est aussi considéré comme une faute quand on laisse non attachée ou sans les barreaux relevés (meilleure solution que d’attacher quelqu’un),une personne âgée victime de chutes répétitives qui tombe la nuit en l’absence de l’Aide Soignante.
      Votre métier est un métier difficile. Les bleus dûs à la fluidification du sang ne sont pas signe de maltraitance.J’ai pu observer ça chez des parents qui vivaient chez eux et qui n’étaient pas en EHPAD.
      Notre société devrait donner aux gens là possibilité de garder leurs vieux parents chez eux.

    • Bonjour,

      Mais d’où sortez vous !

      Seul un médecin peut le prescrire après écoute de l’équipe soignante.
      Ceux qui le font en dehors de ce cadre sont hors la loi.

  6. OK, c ‘est toujours ce que l’ on dit en premier aux familles.
    Sauf, que pour les proches,
    c ‘est extrêmement difficile à vivre parce qu’il y a questionnement, suspicion et
    les cas comme celui ne font
    qu’ emplifier les inquiétudes plus que légitimes.
    Perso, J ‘ai toujours eu des doutes mais pas de preuve.

  7. C’est horrible

  8. J ai travaillée dans cette endroit.. Plus jamais.. Maltraitances c est le mot et encore.. Contentions abusives des heures sur des fauteuils, hygiène déplorable sur les résidents.. Langage cru.. Etc.. La faute à qui ? L état et peut être aussi un manque d humanité de la part de certains qui bossent dans ce genre de structures.. En attendant ce sont les personnes les plus vulnérables qui trinquent.. Bref..

  9. Pour répondre à artus.la contention est une prescription médicale

  10. Pfff rentabilité que veut dire ce mot lorsque l’on travail avec l’humain.
    Aide soignante intérimaire depuis 14 ans je n’ai jamais entendu une direction nous imposés d’être rentable !
    C’est un métier difficile certes un manque de personnel criant mais malgré tous rien,rien,rien ne justifie un comportement irrespectueux ou déplacé envers des personnes vulnérables.
    Nous avons parfois la tête dans le guidon et faisons des erreurs et c’est pour cela que nous devons sans cesse se remettre en questions(comment pourrais je gérer mon temps et mieux m’organiser,comment garder mon calme face à des patients et des résidents qui me manque de respect,comment gérer mes émotions face à des pathologies difficiles,comment gérer les demandes incessante des familles alors que nous manquons de temps mais ce sont leurs proches !)
    Ce métier est une vocation ce n’est pas pour le salaire qui n’est pas mirobolant que nous devons faire ce métier.
    Tendresse et compassion sont nécessaires pour travailler près de personnes vulnérables.
    Aucune excuse faces à des comportements immondes nous nous devons en tant que soignant c’est de notre responsabilité de dénoncer de tels comportements nous sommes sur le terrain et pas la direction même si les cadres essaie d’être présent ils ne le sont pas assez.

  11. Aide-soignante est un métier de vocation, où l empathie, la patience, le respect sont des critères nécessaires. Oui, nous travaillons avec des personnes vulnérables, dépendantes de nous, malgré elles. Un jour, ce sera à nous d avoir besoin de quelqu’un car la roue tourne. Accepterions nous d être si mal traités ? Il est urgent que les mentalités changent et que tous les groupes nommés HEPHAD abandonnent l appât du gain et redeviennent des acteurs pour le bien être des plus fragiles à qui nous devons tout le respect, ce n est pas facile de vieillir. Et cela est de même dans le domaine de l handicap (mas, foyers de vie, ect)

  12. Moi ma mère est en ehpad et si l’on apprend d’une façon une d’une autre qu’il y a eu maltraitance il verront à leurs tour ce que c’est .

  13. Vous avez choisi la voie du coeur,celle qui vous guide dans ce parcours du prendre soin,ces métiers sont très particuliers ,il faut être une soignante comme vous l’êtes pour y faire entrer la lumière .Merci d’être la belle personneque vous êtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *