Montceau – Le parti socialiste critique le choix de Marie-Claude Jarrot

Communiqué de la section PS Montceau Sud Communauté Urbaine.

DE LA HAUTE VOLTIGE POLITIQUE !

 

Il aura fallu moins de 24 heures à Mme JARROT pour tomber le masque et trahir ses ami(e)s politiques.

 

Si ce choix a l’avantage de clarifier une « Macron compatibilité » de longue date.

 

Si ce choix explique certains renoncements à combattre le gouvernement sur la fermeture de la chirurgie, la fermeture de nos écoles ou le départ des services de l’Etat.

 

Si ce choix n’a finalement surpris personne.

 

Il confirme la stratégie politique de notre maire qui défend avant tout sa carrière personnelle. Montceau, les Montcelliennes et les Montcelliens n’ont d’intérêts à ses yeux que de lui permettre par leur suffrage de tutoyer les ministres et espérer un jour siéger à leurs côtés.

4 commentaires :

  1. Certes, déclaré rejoindre un autre parti dès le lendemain du 1er tour etait totalement déplacé surtout vis à vis de son amie Valérie Pecresse.
    Mme Jarrot aurait pu avoir la décence d’attendre que les élections soient terminées par respext. Bref !
    Par contre, Mr Selves a oublié que c’est ce qu’à fait Mr Mathus.
    Après avoir relevé la ville avec brio, son ambition l’a porté vers les hautes sphères Parisienne !
    Il en a perdu ses mandats car on attend d’un maire de faire son job de maire et seulement.
    À suivre…

  2. Ah les gaucho ils oublient vite qu’ils nous ont foutu Macron a cause de Hollande !!! Et en 2017, ils ont tous voté Macron et là y vont faire de même ! Tout sauf Macron !

  3. Vu la représentativité du PS actuellement, a leur place, la décence voudrait qu’ils se fassent discret.

    Mais non, ils sont rejetés par les français, sont devancés par Jean Lassalle, le candidat du bistrot et du pâté, et ils la ramènent !

    Mais quand vont ils se rendre compte qu’ils ne vivent pas dans la vraie vie ?

    • Attention à ne pas confondre les élections. Les choses sont extrêmement complexes et imbriqués car les êtres humains étant différents par nature, ils votent en fonction de critères qui sont les leurs.
      Aussi quand Anne Hidalgo fait un mauvais score, ce n’est pas forcément le PS qui fait un mauvais score, car il demeure encore de nombreux présidentes et présidents de Région par exemple, ou de maires récemment élus (2021) qui satisfont leur population dans la gestion quotidienne. (Tout juste le parti ayant fait l’erreur de proposer la personne inadaptée par rapport au poste convoité, et tout juste est fait l’erreur des partis de récupérer ce qui les arrange et rejeter ce qui ne les arrange pas (comme tous les êtres humains y compris moi-même, réflexe conditionné de protection de la confiance en soi pour la survie de l’intégrité)).
      Tout dépend en fait de quel candidat nous est proposé pour quel poste. Ainsi fonctionne l’équation.
      Et ceci étant valable pour tous les partis et en fonction de chaque élection, dont il faut également tenir compte que certaines confusions entre référendums, bilans, personnes, idées, pour/contre, partisianisme…..sont faites par les électeurs, ce qui complique encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.