Montceau – Le BAFA, bon sur le CV ou pour trouver un job dans l’animation

C’est toujours un diplôme supplémentaire pour de jeunes étudiants qui n’ont pas toujours une idée précise du métier qu’ils exerceront dans quelques mois, un an, voire plus.

Obtenir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) permet d’avoir un bagage complémentaire ou trouver un job dans l’animation. Cette formation a un coût, alors la ville de Montceau-les-Mines soutient les jeunes qui ont manifesté de l’intérêt au BAFA.

Après une longue période sans formation toujours à cause de la crise sanitaire, la bourse au BAFA est de retour et avec elle,  six jeunes montcelliens qui viennent de signer leur engagement avec la ville en présence de Marie-Claude Jarrot, maire de la ville, dans les locaux de l’Espace Jeunesse aux ADJ. Ils n’ont rien à débourser mais ils réaliseront un stage pratique  de 70 heures dans un des services de la ville, en particulier au moment de l’Eté à Montceau.

Inès est en terminale ST2S à Chalon-sur-Saône, elle adore les enfants et « je veux devenir éducatrice dans la protection judiciaire auprès de la jeunesse » dit-elle.

Amina est en première année AES au Creusot et « je souhaite travailler avec les enfants ».

Rayan est en première électricité au lycée Haigneré et a l’ambition ensuite de passer un BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport).

Gwendoline est en deuxième année AES au Creusot, « avoir le BAFA sera pour moi un plus, je veux devenir professeure des écoles), précise-t-elle.

Manquait Omar, qui lui fait des études de médecine.

Cette formation au BAFA en douze mois et l’aide apportée à la bourse au permis de conduire nécessite une enveloppe de 10 000 €.

J.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.