Montceau – Laurent Ajello : un œil acéré, Raw et un talent incontestable

« Mais c’est des photos, je croyais que c’étaient des tableaux tellement c’est beau » a dit une participante au vernissage à l’artiste qui s’est fait un plaisir de la renseigner sur son art.

Et de fait c’est un vrai travail d’artiste et pas seulement de photographe. Floriana Bouillot, l’adjointe de Blanzy, flashe sur une photo du château de Blanzy dans les couleurs du crépuscule. Une partie des anciens Montcelliens reste en arrêt devant deux magnifiques clichés de la tour de refroidissement de Lucy comme on ne la voit jamais. Vraiment une cimaise de voyages en couleurs d’histoires oniriques.

Laurent Ajello est un artiste de la couleur, de la nuance, de la teinte et de la perspective, même lorsque son cliché est frontal.
Il jongle avec les hautes et basses lumières qu’il puise dans son fichier RAW (équivalent du négatif de l’argentique) et tel un Léonard de Vinci il sait débusquer les pixels les plus expressifs, les plus poétiques. Et il ne trafique absolument rien. Raw, c’est comme les dessins où l’on ne voit que des points et en le fixant on découvre l’image cachée.

En tout cas tout le monde, même ceux qui seraient uniquement là pour le buffet disent « c’est bluffant, ça raconte une histoire ».

Laurent Ajello expose du 2 au 31 mars à la Mini galerie de l’Embarcadère, puis du 26 mai au 23 juin dans la grande halle des ADJ.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *