Montceau – L’Atelier du Coin, un coin où l’insertion valorise l’humain

Résumer 30 ans de l’Atelier du Coin en une journée ou le temps d’un discours est impossible. Pourtant, 30 ans, c’est jeune et long à la fois tant l’histoire de l’Atelier du coin à Montceau-les-Mines est riche.

C’est pourquoi, il a bien fallu une journée de festivités pour célébrer cet anniversaire en ce vendredi 24 juin 2022. Autant dire que les responsables de l’association Arc-en-Ciel, les employés et les intervenants ont mis les petits plats dans les grands.

Ce fut une journée riche en événements comme le furent les 30 années de l’Atelier du Coin qui vit le jour en 1992. « L’association a commencé à l’AFPA avant d’intégrer les locaux rue Saint Eloi en 1994 » explique le président, Georges Simon à la tête d’une direction collégiale. Une association créée par le psychiatre Albert Jakubowicz qui aurait été fier, aujourd’hui, de voir les 25 salariés parler de leurs activités comme des comédiens éphémères qui, ici, reprennent goût au travail par l’intermédiaire de chantiers d’insertion même si, depuis 2017, rappelle Thomas, l’un des trois permanents, « nous sommes entrés dans l’économie sociale et solidaire ». Il souligne aussi et surtout, « ils retrouvent l’humain dans l’homme malgré les chaos du temps ».

« Ici, c’est une histoire d’hommes et de femmes qui accompagnent d’autres hommes et d’autres femmes vers qui les mains se tendent avec bienveillance, reconnaissance, à qui on permet encore le droit à l’erreur », met en relief Gérard Gronfier, premier adjoint au maire. « Ici, même sans diplôme, on arrive à décrocher un emploi. Ici, il n’y a pas de fatalité. Ici, il existe un avenir » poursuit-il.

Toute la journée, les habitués des lieux ou le public qui est venu découvrir à quoi correspondait l’Atelier du Coin et son association Arc-en-Ciel. Ils ont pu mesuré grâce aux expositions, aux réalisations des salariés dans le domaine de la céramique et de la gravure, combien « nous valorisons l’humain et nous embellissons la matière » dit joliment Georges Simon.

Ce travail, ces actions auprès de ces personnes à la recherche d’un équilibre dans la société, de leur équilibre personnel, la compagnie A l’Envers de Soi en a fait ressortir toute la substantifique moelle par une déambulation à travers l’atelier.

L’engagement social et solidaire, de lutte contre la précarité et l’exclusion, 30 ans que ça dure à l’Atelier du Coin qui a vu passer 40 intervenants et 1200 salariés et stagiaires qui ont sorti la tête de l’eau. Un bel exemple de persévérance qui valait le coup de passer dans le coin pour célébrer cet anniversaire.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.