•  

Montceau – La leçon de géographie de Lilian Noirot au conseil municipal

Intervention de Lilian Noirot, conseiller municipal de l’opposition (Le meilleur pour Montceau) mardi au conseil municipal à propos d’une décision prise par madame le maire le 12 février dernier.

Mon intervention concerne la délibération relative à la demande de subvention de 10 000 euros au Conseil Départemental de Saône-et-Loire sur une décision du maire concernant un projet de citoyenneté en lien avec la culture du Maghreb.
Alors que le projet porte sur la culture de tout le Maghreb, dans votre délibération vous ne vous centrez le Maghreb que sur l’Algérie. Exit le Maroc et la Tunisie. Pourtant en cours de géographie on apprend bien que ces 3 pays composent le Maghreb et pas que l’Algérie à elle seule.
Je trouve dommage d’exclure les montcelliens d’origine marocaine et tunisienne. Vous oubliez qu’il y a énormément de familles marocaine à Montceau et bien que les tunisiens sont minoritaires, ils ne peuvent être exclus car bien vivant et existant à Montceau. Et bien originaire de ce qu’on appelle le Maghreb.
En commission culture, vous m’avez répondu qu’il y a plus d’algériens et très peu de marocains et tunisiens. Mais c’est totalement faux, les chiffres de l’INSEE le démontrant :
– population immigrée de 15 ans ou plus d’Algérie vivant à Montceau-les-Mines : 456 personnes
– population immigrée de 15 ans ou plus du Maroc vivant à Montceau-les-Mines : 367 personnes
– population immigrée de 15 ans ou plus de Tunisie vivant à Montceau-les-Mines : 52 personnes
Par conséquent, votre étude démographique et votre argument relatif à celui-ci est caduque.
Vous ne vous basez que sur l’histoire de la mine et des immigrés algériens notamment en raison des « contrats d’État France /Algérie », mais il y a aussi beaucoup d’immigrés marocains qui sont venus travailler pour la société Michelin ou encore la Colas et bien d’autres entreprises du bâtiment. Et d’autant que beaucoup d’algériens ont commencé à quitter Montceau dès la fermeture des mines alors que Michelin et la population marocaine ont été moins touché par ces problématiques.
Enfin, alors qu’il y a énormément de tensions sociales, c’est le risque d’en créer de nouvelles alors que nous devrions essayer de tous nous rassembler. Je pense donc que vous faites mauvaise route sur ce projet en ne réduisant le Maghreb qu’à l’Algérie et en
excluant les populations marocaine et tunisienne. Je soutiens ce projet mais je vous demande de l’élargir à toutes les populations qui composent le Maghreb c’est-à-dire : le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.

4 commentaires

  1. NOIROT.ce n ‘est pas ma tasse de thé,mais au moins ils nous éclairent avec précision sur le dossier…..Jarrot professeur d economie, il me semble…. je crois qu’ un stage de formation est nécessaire pour une remise à niveau……..géographique et politique car faire une erreur de ce niveau n est pas digne d une ,Maire et en plus présidente des Mairew de saone et loire…..

  2. voila a quoi servent donc toutes ces augmentations d'impots

    encore et toujours financer le maghreb ici et la-bas.
    et vu que les electeurs en redemandent à chaque fois, ils sont servis

  3. La « leçon » de Mr Noirot est elle même incomplète ou orientée:
    Le triptyque Maroc Algérie Tunisie renvoie seulement à l’AFN du bon vieux temps des colonies.
    Le Maghreb correspond à l’espace culturel arabo-berbère donc de la Lybie à la Mauritanie plus portion du Niger et du Mali.
    Ce serait comme réduire le bassin minier à Montceau, je n’ose y penser…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *