•  

Montceau – La CGT se pose-t-elle les bonnes questions ou pas ?

Rappelez-vous, il y a quelques années, à l’appel de la CGT, une usine se mettait en grève. Aujourd’hui, à l’appel de la CGT, même une rassemblement ne fait plus recette.

Et pourtant, les causes à défendre touchent ou vont toucher la très grande majorité des Français, la retraite, l’hôpital, l’emploi ou encore les libertés. Cependant, la CGT et d’autres organisations ou associations, ont beau multiplier les rassemblements, les marches, la grande majorité de la population, s’en moque.

La question est savoir si la population est allergique à la CGT ou a-t-elle baissé les bras d’une manière générale devant autant d’incertitudes qui se dressent devant elle ?

Ce samedi matin, à la maison des syndicats à Montceau-les-Mines, la CGT mais aussi ACCU 71, la CNL ou encore le CNNR, ont tenté de trouver des réponses et proposer des solutions. Tout le monde est d’accord, il faut impérativement informer la population, aller au contact, dans les quartiers, expliquer pourquoi « nous sommes en lutte, pourquoi nous sommes dans la rue », interpeller également les élus, même le député, Raphaël Gauvain « que nous sommes prêts à rencontrer mais à Montceau » suggère Alain Daventure (retraités CGT) .

C’est inciter les gens à réfléchir et, au final, aller voter. « Nous devons changer les mentalités sans quoi, au second tour des présidentielles, nous aurons un duel Le Pen – Macron ».

Et si le problème ne concernait pas la CGT ni les associations, « arrêtons de nous faire du mal » affirme Jean-Pierre Meneghel. « Le problème, il est ailleurs, ce sont ceux qui ne prennent pas le temps de prendre leur voiture pour venir au rassemblement ». Et pour étayer son analyse, il ajoute : « Nous sommes dans un schéma de recul de société comme jamais vu depuis 70 ans ».

Alors peut-être que les recettes d’antan ne sont plus au goût du jour…

Ceci dit, samedi 30 janvier, la CGT remet le couvert avec un appel au rassemblement à 10h sur le parvis de l’hôtel de ville de Montceau et défilé si affinité.

Autre rendez-vous, le jeudi 4 février, 10h devant Michelin à Blanzy. Pour rappel, la direction générale a annoncé en début d’année la suppression de 2 300 emplois sur trois ans.

Jean Bernard

10 commentaires

  1. CGtistes, lisez « le grand bond en arrière » de Serge Halimi et vous aurez toutes les réponses à vos questions, ou comment le néo-libéralisme a réussi à imprégner les consciences, même les plus progressistes.
    Et attention à ne pas culpabiliser les gens que vous voulez voir venir vers vous : « pas l’effort de prendre la voiture » ne va pas inciter les populations à se déplacer. D’abord, on se regarde dans la glace et on réfléchit à ce qu’on a raté, puis on change de braquet, inutile de refaire les mêmes erreurs, commençons par se réunir entre syndicats et associations de même obédience, au lieu des divisions à n’en plus finir……
    Si le « recul de la société comme jamais vu depuis 70 ans « , peut-être faut-il éteindre la télé et la radio mainstream, puis penser au syndicalisme, réfléchir à son utilité, sa raison d’être et instruire, faire preuve de cohérence, de rigueur intellectuelle, aller sur le terrain de la macro-économie pour dialoguer avec le patronat à armes égales? (simples suggestions non exhaustives)

    • Bon, ça m’évitera de commenter. Tu exprimes exactement ce que je pense depuis des dizaines d’années. Avant de vouloir changer les autres, changeons nous nous mêmes. Il ne s’agit même pas de changer de braquet mais plutôt de changer carrément de vélo (lol). « Instruire » voilà un maître mot. Une suggestion, elle non plus non exhaustive : Utiliser les mêmes armes que ceux que nous combattons (sauf la violence, les lacrymos et les LBD bien entendu). Nos gouvernants gèrent les populations comme le font les dirigeants d’entreprise. La seule différence c’est qu’au lieu de mesurer le résultat de leur politique à l’aune de la variation de leurs profits, les politiciens l’apprécient au vu des sondages d’opinion. Pour arriver à leurs fins, ils se servent des mêmes moyens techniques que les entreprises commerciales. Marketing stratégique, techniques de vente, publicité, sondages, réunions, parrainage, études de marché, sondages, mailings, (etc).
      Pourquoi ne ferions nous pas de même en donnant la priorité aux outils qui permettent de rencontrer les populations du style Sphinx (logiciel de réalisation et dépouillement de sondages) ?

  2. Avant de déplorer l’attitude de vos concitoyens, vous êtes vous demandé pourquoi vous avez perdu quasiment toute crédibilité et la considération des « travailleurs » ?
    Avez vous conscience que votre sectarisme est à l’origine de la quasi disparition de l’unité ouvrière héritée des luttes du passé ?
    Avant de nous inciter à réfléchir (un miroir vous serait peut être utile ) ne croyez vous pas qu’il faudrait déjà changer vos mentalités ?
    A part la contestation qui au final, semble bien plus préjudiciable que constructive, qu’apportez vous ?

  3. Trois vieilles maximes à méditer :
    – L’Union fait la force
    – Diviser pour régner
    – Qui ne dit mot consent

  4. Le Cde Aventure a raison la société évolue , O K , mais la C G T a changé …Une C GT qui ne fait plus que d’envoyer dans des gréves , manifs , mouvements désorganisés , plutôt que du tous ensemble et au niveau Conf déposer les revendications au gouvernement , comme si celui la allait les prendre en compte a lors qu’il en est coupable , car suppo du patronat et de la finance !!! ..Que la C G T est comme revendication fédératrice  » Tant que l’on aura pas viré ce gouvernement , nos revendications ne seront pas prises en compte !!!  » ..La C GT a du enlever de ses status  » indépendante , mais pas neutre  » , un de ses article qui m’avait fait y adhérer en 66 …. Si elle ne veut plus se mouiller sur le plan  » politique  » a vouloir faire du politiquement correcte , quelle le dise clairement et que l’on attende les élections sans envoyer les salariés dans des pertes de salaires inutiles et démobilisatrices , mais qui la relèguerait comme les autres syndicats réformistes .. et sans moi !!

    • Çà va même plus loin. J’ajouterai, pour ma part, « Tant qu’on n’aura pas la VIème République, une nouvelle constitution, le RIC ainsi que la possibilité de contrôler et au besoin révoquer nos élus…. »

  5. Assez d’accord avec certaines parties des commentaires précédents :
    Plutôt en accord au départ avec la plupart des idées de la CGT, mais maintenant usé par les multiples communications et appels à manifester.

    Du coup, je reste maintenant en retrait … sur la réserve !

    • Tes écrits sont en accord avec ce que j’entends la plupart du temps autour de moi (issu de toutes générations, toutes classes sociales).
      Oui, comme Mme Thatcher l’a fait en son temps au Royaume Uni, Mr Macron joue le pourrissement et le découragement de ses opposants.
      Apparemment, il est en passe d’arriver à ses fins aidé de plus par le corona virus dont il use et abuse pour user nos énergies.
      Les rituels lassent.
      Désabusé : « Des discours, encore des discours et toujours les mêmes qui s’expriment. Ras le bol ! »
      Fatigué : « On va encore visiter la ville. A mon âge, j’ai des maux pour marcher. J’espère qu’ils vont pas nous faire faire le grand tour de l’autre côté du canal ! »
      Taquin :  » T’as vu, il y a un vrai changement à la CGT ? Cette fois au rond point du Casino au lieu de rejoindre directement la 9eme, on est monté jusqu’aux impôts ! ».
      Furax : « J’suis arrivé trop tard. Dans le journal d’avant hier, c’était marqué qu’on avait rendez vous à 10h00 vers la Mairie et parait que dans celui d’hier c’était prévu pour 9 heures. Faudrait qu’y z’accordent leur violons ! »
      Velléitaire : « Ras le bol de leurs c…..s . Quand c’est qu’on remonte sur la RCEA ? »
      Je te jure, je n’invente pas. Des réflexions comme ça, j’en ai entendu des dizaines et des dizaines. Je pourrais continuer à enrichir ce pastiche de la tirade des nez de Cyrano.
      Oui, les gens sont comme toi. Ils en ont assez. Bien que majoritairement convaincus du bien fondé des revendications ils restent sur la réserve. Alors dis nous STP ce qui serait de nature à te remotiver ?

  6. Mesdames, Messieurs, première remarque, les masques c’est pour les chiens? Rebelles ? Sans doute Dangereux pour votre entourage certain, voir les photos.
    deuxième remarque, la CGT fait de la politique, cette réunion le prouve, que vous soyez gêné par le duel Macron / Lepen me surprend dans vos rangs certains votent Lepen et vous le savez, bien peu votent Macron, le nul est commun ( dans cette configuration).
    Comment vous faire confiance, nous sommes resté à Marchais, la mauvaise foi assumée, lui ne se disait pas Gaulliste et trouvait très bien les résultats sportifs de la Russie, il enfonçait des portes ouvertes , populiste à fond mais lui au moins nous le comprenions, sa com passait la rampe. vous avancées derrière votre petit doigt en essayant de nous botter le cul, la Liberté, les droits de l’Homme vous emmerdent.
    Macron nous traite, comme disent les jeunes, et vous nous prenez pour des laxistes, préférant la pêche, la nature en Famille .Votre constat est juste et au final le qualificatif qui vous habille comme il se doit : plus de crédibilité et surtout surannés au possible.
    grandezoreilles

  7. Peut-être que la CGT devrait interroger ses pratiques passées pour comprendre le pourquoi de ce désamour… Quant à l’exemplarité de ces messieurs, je m’interroge… Où sont vos masques quand ceux que vous prétendez représenter (ouvrier, employé, éboueur, caissière, infirmière, prof etc.) les portent 8h par jour ? Mon expérience personnelle m’a appris à n’être surpris de rien avec l’UD-UL…. Honteux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *