Montceau – Un gala surprenant !

gala cancer 1 gala cancer Cette année le gala de la Ligue contre le cancer a encore fait salle comble, et nous pouvons que nous en réjouir !
Il fut animé avec humour et talent par Rémy Gordat et sa comparse.
L’orchestre FM Air, créé par Steeve Pacsek, ayant dès le départ une vocation éphémère, faisait ici son dernier concert.
Ce qui fait que ce gala commença par une belle fin ! Les musiques de films et les belles mélodies s’enchaînaient, l’interprétation de Robin des bois a été particulièrement réussie.
Il faut espérer que Thriller, de Mickaël Jackson, en bis, était un clin d’œil et un message d’espoir pour la création d’un nouvel ensemble qui pourrait succéder à celui-ci.

En seconde partie, le Burgundy Brass démarra avec un morceau énergique, puissant, qui plaça le public tout de suite dans l’ambiance.
Puis l’atmosphère changea lorsque Maxime Pitois, le chef d’orchestre fit une annonce qui laissa tout le monde pantois: « Nous ne ferons pas un concert mais un ciné-concert » expliquant que le groupe a participé à un projet artistique où de jeunes compositeurs ont créé spécialement des musiques de films pour brass-band sur huit courts-métrages.
La scène s’éteignait, on ne voyait plus que les lampes éclairant les partitions, l’écran s’alluma et la séance débuta. De pantois on passait à angoissant, un résultat déconcertant, surprenant.
Déjà par les courts-métrages, des films d’animations, le plus souvent stressant, angoissant, voir carrément triste. Heureusement pour le moral, vers la fin, l’histoire d’une coccinelle et d’un puceron fut particulièrement féerique.
La musique correspondait bien entendu à l’image, faite de crescendo, d’attaques fortissimo pour accompagner le suspens des films. Effet garanti.
Les yeux rivés sur l’écran, on en oubliait carrément la présence de l’orchestre pour se laisser uniquement guider par la bande-son tant l’interprétation était parfaite.

Le Burgundy Brass est passé cette année en division d’excellence dans le championnat de brass-band, l’équivalent de la ligue 2 dans le foot. Pour ceux qui suivent cet orchestre, on a senti le niveau monter d’un cran ce dimanche, surtout quand au milieu du spectacle, pendant l’entracte cinématographie, ils ont interprété un morceau pour brass-band, de style typiquement français, magnifique avec de grandes difficultés techniques. A écouter, tout paraissait simple et pourtant…

Une interprétation qui n’a laissé personne indifférent.

On attend avec impatience la programmation que Christiane Ducerf et son équipe vont proposer l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.