Montceau – Femmes Solidaires : Et les femmes ? Bordel !

Le vide grenier organisé ce dimanche sur les rives du Plessis à Montceau-les-Mines par le parti communiste est l’occasion de faire des rencontres. Sous un soleil enfin revenu, la politique, à neuf mois des municipales, n’est jamais loin même si certaines et certains ont toujours eu pour habitude de s’intéresser aux manifestations locales sans attendre les échéances électorales.

Néanmoins, plus l’échéance se rapproche, plus la présence va s’intensifier. C’est là où battre la campagne prend tout son sens.

Près de la buvette, Femmes Solidaires y tient un stand et en profite pour faire signer une pétition « Du sport féminin à la télé ». Car d’après Femmes Solidaires, « aujourd’hui le sport féminin est invisible. En 2016, les retransmissions de compétitions sportives féminines sont estimées de 16 à 20% ».

En somme, les femmes veulent autant de considération que les hommes dans les retransmissions d’événements sportifs. Logique. La Coupe du monde de football féminin qui se déroule actuellement en France, leur donne raison. Un effort tout particulier est fait dans ce sens et les audiences prouvent que le sport au féminin n’a pas à rougir des performances des hommes de Didier Deschamps. A condition que la victoire soit au bout. Sans quoi, c’est une autre paire de manches.

Du 5 au 27 juillet « Donnons des ailes au vélo »

Cette pétition pour assurer une meilleure visibilité du sport féminin en faisant que tous les événements d’importance majeure soient compris comme masculins et féminins, madame le maire, Marie-Claude Jarrot s’est empressée de la signer comme d’autres femmes autour d’elle.

Par ailleurs, Femmes Solidaires lance le #GenerationNonSExiste. Du 5 au 27 juillet 2019, pour sa 5e édition (21 étapes), 13 cyclistes femmes de 3 nationalités différentes vont parcourir l’intégralité ds étapes de la Grande Boucle, un jour avant les hommes, événement soutenu par Femmes Solidaires. Sur notre département, arrivée à Chalon-sur-Saône le jeudi 11 juillet et départ de Mâcon le vendredi 12 juillet.

« Le sport est un révélateur du taux de mixité dans l’espace public et du degré de liberté des femmes à disposer de leur corps » soutient Femmes Solidaires.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *